Lu! Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig.
Romans / 7 juillet 2015

Lu! Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig. Un jour, Julie, jeune maman célibataire, caissière dans un supermarché, rencontre Paul. Il pourrait être son père et elle n’est pas sûre de ses intentions. Il dit voir quelque chose en Julie et Julie, un peu contre son instinct premier, va lui laisser l’opportunité de restaurer sa confiance en l’homme. Pour le meilleur et pour le pire. J’avais entendu beaucoup de bonnes choses sur ce roman, le second de l’auteure. On m’a vanté la force de son histoire, l’émotion qu’il savait faire naître chez le lecteur. Je n’ai pas pleuré (j’ai une réputation à préserver !), mais j’ai été touché par ces personnages abîmés par la vie et qui, malgré tout, doivent trouver la force d’aller de l’avant. L’histoire s’articule autour d’un élément central qui va indirectement ouvrir les portes d’un nouveau monde, de nouvelles perspectives. L’écriture est simple, fluide, sans fioriture. On retrouve quelques mots étrangement placés (rumen) et un peu trop d’anges qui passent à mon goût. Mais à côté de ça, on découvre surtout des vies qui se croisent et se trouvent, qui se nourrissent. « Juste avant le bonheur » est un roman qui se lit très vite et facilement, dont…

Lu! Une journée particulière, d’Anne-Dauphine Julliand.
Romans / 14 décembre 2014

Lu! Une journée particulière, d’Anne-Dauphine Julliand. J’avais lu Deux petits pas sur le sable mouillé l’année dernière et j’avais été touché par l’histoire de la petite Thaïs, âgée d’un peu plus de deux ans et dont la vie était d’ores et déjà condamnée par une maladie incurable, la leucodystrophie métachromatique. Tout ce que la petite fille avait appris au cours de ses deux premières années de vie, elle allait le désapprendre. Le témoignage de cette mère de famille racontant le parcours de vie de sa famille se concluait par la mort annoncée de Thaïs et la nouvelle de la présence de la maladie génétique chez sa petite sœur Azylis. Ce nouveau livre, cette « suite » se déroule plusieurs années plus tard, le jour (qui donne son titre au livre) de l’anniversaire de Thaïs, qui aurait eu huit ans. Azylis est toujours malade, malgré la greffe qu’elle a subi dans ses tous premiers mois. Les deux autres garçons de la famille se portent comme des charmes. Le couple des parents a traversé quelques difficultés bien naturelles, mais s’est relevé. Malgré tout, la famille Julliand est heureuse, comme ça nous est répété tout au long de ce petit livre de poche. Car c’est…