Vu! Tomb Raider, de Roar Uthaug.
Films / 18 août 2018

Vu! Tomb Raider, de Roar Uthaug. Sept ans après la disparition de son père, le célèbre explorateur Richard Croft, Lara Croft, âgée de 21 ans, peine à se remettre. Elle refuse d’accepter la mort de son père ou de réclamer l’héritage qui l’attend, dont la reprise de l’entreprise familiale. Elle se contente de gagner sa vie comme livreuse à vélo à Londres. Mais lorsqu’elle se fait arrêter à la suite d’une course urbaine pour gagner quelques billets, elle est récupérée par Ana, une associée proche de son père, qui lui rappelle que si elle ne signe pas l’acte de décès de son père, elle pourrait tout perdre pour toujours. Finalement, Lara accepte de signer les papiers. Elle se voit alors remettre un ancien artefact, qui se révèle être une clef. Rapidement, elle découvre les travaux secrets de son père sur la légende d’Himiko et décide de partir sur ses traces pour comprendre ce qui lui est arrivé. Adolescent, j’ai très peu joué aux jeux Tomb Raider. Je ne suis même pas sûr d’avoir vu les deux premiers films avec Angelina Jolie – probablement pas. Mais, depuis, j’ai joué à Rise of the Tomb Raider, un jeu qui reprend les mêmes…

Vu! La Maison des Ombres, de Nick Murphy.
Films / 15 novembre 2016

Vu ! La Maison des Ombres, de Nick Murphy. Dans l’Angleterre d’après la Première Guerre Mondiale, Florence Cathcart est une écrivain et scientifique de renom dans le domaine du paranormal. Elle passe le plus clair de son temps à démasquer les escrocs qui profitent de la faiblesse des personnes endeuillées. Jusqu’au jour où un homme vient la solliciter concernant la mort d’un écolier attribuée à l’esprit vengeur d’un enfant. Ça fait quelques temps que je cherche un film d’horreur qui me fasse peur. Qui me fasse frémir. J’ai tenté ma chance avec celui-là car les notes étaient plutôt bonnes, que le casting était plutôt solide et que les britanniques font en général de bonnes choses. La première scène augurait du bon, avec une réalisation sérieuse, une ambiance plutôt réussie et un personnage principal immédiatement convaincant. Le point du vue du sceptique est intéressant, car on sait d’avance que les faits vont le forcer à se remettre en question. En d’autres termes, qu’on risque de flipper. Ou pas. J’avais bon sur au moins un point. La réalisation est sérieuse, avec notamment une très belle photo, ce qui est une excellente surprise pour un film qui n’est même pas sorti en salles en…