Vu! Mute, de Duncan Jones.
Films / 27 février 2018

Vu! Mute, de Duncan Jones. Au milieu du vingt-et-unième siècle, dans un Berlin au milieu d’une guerre entre l’Est et l’Ouest, Leo est un serveur muet à la suite d’un accident quand il était enfant. En couple avec Naadirah, qui travaille dans le même bar que lui, il goûte au bonheur. Jusqu’à ce que Naadirah disparaisse mystérieusement. Leo traverse alors la ville d’indice en piste, prêt à tout pour la retrouver. Dans le même temps, Cactus, un chirurgien américain déserteur, travaille pour Maksim, un mafieux qui promet de nouveaux papiers pour lui et sa fille. Mute est le plus récent film original Netflix. Présenté comme le projet d’une vie de Duncan Jones, le fils de David Bowie (qui lui dédie d’ailleurs son film), Mute avait un potentiel séduisant. Annoncé comme un film de science-fiction noir, intimiste, influencé par Blade Runner, j’ai eu envie de le voir dès que j’en ai entendu parler, espérant retrouver ce qui avait fait de Moon, la première réalisation de Duncan Jones, un film de science-fiction original, avant qu’il ne nous ponde un Warcraft tout pourri. L’ambiance est sombre avec un côté très européen, à l’opposé de l’esthétisme léché de Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve….

Vu! Warcraft : le Commencement, de Duncan Jones.
Films / 23 octobre 2016

Vu! Warcraft : le Commencement, de Duncan Jones. Lorsque Draenor, leur monde, se meurt, le sorcier Gul’dan unifie les différents clans orcs au sein de la Horde. Grâce à la magie du Fel, il ouvre un portail vers Azeroth. Voyant les villages pillés, Sir Lothar, le commandant des troupes de Hurlevent, demande l’aide du Gardien. Parallèlement, le roi Wrynn mène une troupe en terre orc avec Garona, une hybride orc faite prisonnière. Warcraft, c’est avant tout une série de jeux vidéos dans un univers fantasy. Il y a longtemps (avant que ça ne devienne un des MMORPG les plus populaires du monde), j’avais passé quelques heures à créer des armées pour combattre l’envahisseur. Depuis sa première version dans les années 90, Warcraft est devenue une marque, déclinée en jeux de plateaux, de rôle, en mangas, comics, romans et donc, tout naturellement, en film. Je ne dirais pas que j’attendais beaucoup de ce blockbuster annoncé, n’étant pas un inconditionnel de la franchise, mais j’étais curieux. Avec son univers fantasy et sa légion de fans, Warcraft avait tout pour s’imposer dans un genre trop peu représenté sérieusement au cinéma (Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit mis à part). Pourtant, dès les premières minutes, il apparaît évident…