Vu! How It Ends, de David M. Rosenthal.
Films / 2 octobre 2018

Vu! How It Ends, de David M. Rosenthal. Après un dîner catastrophique avec les parents de Sam, sa fiancée enceinte (mais sans sa fiancée enceinte), Will est sur la route pour attraper son vol pour rentrer à Seattle. Il a sa fiancée au téléphone et elle lui dit qu’il se passe quelque chose d’étrange autour d’elle. La communication est coupée et quand Will arrive à l’aéroport de Chicago, tous les vols sont annulés et les infos annoncent un séisme sur la côte Ouest. Malgré leur différend, il retrouve son beau-père, qui lui demande de l’accompagner jusqu’à Seattle pour sauver Sam. J’avais entendu du bon et du moins bon sur ce film, mais la plupart des commentaires concernaient surtout la fin. Le début est bizarre, déjà au niveau du scénario mais également avec un montage et une musique qui cherchent à accentué un effet dramatique mais donnent au final des scènes forcées, peu naturelles. Peut-être que le manque de spontanéité de Theo James, qui joue Will, n’y est pas étranger. Les dialogues mal travaillés, dignes d’une mauvaise série canadienne, n’arrangent rien. Même Forest Whitaker, que j’aime bien, semble n’avoir participé à ce film que pour ajouter une ligne à son CV,…

Vu! Loudermilk, saison 1.
Séries TV / 6 mars 2018

Vu! Loudermilk, saison 1. Sam Loudermilk est un ancien critique musical porté sur la boisson devenu abstinent à la suite d’un grave accident de voiture. Après son divorce, il a emménagé avec Ben, son sponsor, et prend en charge un groupe de soutien pour alcooliques et drogués. S’il parvient à rester sobre, son franc parler et son aigreur n’en font pas un personnage populaire pour autant. Mais il va devoir mettre de l’eau dans son vin s’il veut conserver sa salle à la paroisse locale, séduire la nouvelle locataire dans son immeuble et aider Claire, une jeune adulte auto-destructrice. Sur le papier, la nouvelle création de Peter Farrelly a de quoi séduire, avec Ron Livingston en ancien alcoolique désagréable. Et les premiers épisodes sont plutôt engageants et laissent présager du très bon, avec des dialogues crus et jouissifs et des situations plus subtiles que l’humour à gag potache qui a fait le succès de Peter et son frère dans les années 90. La première partie de cette saison en 10 épisodes est drôle, plutôt intelligente et place des éléments intéressants pour la suite, notamment chez le personnage de Ben, joué par un Will Sasso plutôt sobre, qui s’est remis à…