Vu! Ghost in the Shell, de Rupert Sanders.
Films / 1 août 2017

Vu! Ghost in the Shell, de Rupert Sanders. Major est la première de son espèce. Sauvée in extremis après un grave accident, son cerveau a été placé dans un organisme cybernétique. Tête de proue d’une unité gouvernemental traquant les cybercriminels, elle est d’une efficacité redoutable. Un terroriste nommé Kuze frappe la ville, avec sa capacité de hacker l’esprit humain. En même temps que Major prend tous les risques pour affronter cette menace d’un nouveau genre, des souvenirs enfouis en elle remontent à la surface. Ghost in the Shell, avant d’être un film américain, c’est un manga culte de Masamune Shirow sorti à la fin des années 80, puis un animé, tout aussi culte, sorti en 1995. Je dis culte, mais pour tout vous avouer, je n’ai jamais lu le manga et jamais vu l’animé. Donc, au moment où je lance le film, je n’ai qu’une très vague idée de ce à quoi m’attendre. Tout ce que je sais, c’est que Scarlett Johansson est super sexy et que Rupert Sanders signe là son deuxième long-métrage après le très commercial Blanche-Neige et le Chasseur. Je n’ai donc pas d’attentes particulières, ce qui est compensé par une appréhension assez prononcé d’assister à un…

Vu! Shimmer Lake, de Oren Uziel.
Films / 30 juin 2017

Vu! Shimmer Lake, de Oren Uziel. Vendredi, Andy est caché dans la cave de sa maison pendant que sa femme discute avec Zeke, son frère et le shérif de la ville, de sa disparition et de sa possible participation au braquage de la banque locale. Zeke retrouve ensuite Reed, son partenaire, ainsi que deux agents du FBI venus enquêter sur le braquage. Le Juge Dawkins, propriétaire de la banque braquée, est retrouvé mort chez lui. Andy s’en va retrouver Stephanie, la femme d’Ed, son complice, à Shimmer Lake, avec le magot. Jeudi, Zeke et ses collègues découvrent le cadavre de Chris Morrow, un drogué suspecté d’avoir servi de chauffeur pour le braquage… Le truc en plus de ce film distribué par Netflix, c’est que l’histoire est racontée à l’envers. À la Memento. De vendredi on passe à jeudi, puis à mercredi et enfin à mardi pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé. Le concept est audacieux, il faut lui reconnaître ça. Pour sa première réalisation, Oren Uziel, le scénariste de 22 Jump Street, ne tombe pas dans la facilité de faire un faux film à l’envers, revenant à la fin (qui est en fait le début) sur le début (qui…

Vu! Inherent Vice, de Paul Thomas Anderson.
Films / 14 décembre 2016

Vu! Inherent Vice, de Paul Thomas Anderson. Doc, un privé hippie, reçoit la visite de son ex un soir. Elle lui demande de l’aider, ou plutôt d’aider son nouvel amant, un riche agent immobilier dont elle soupçonne la femme, et l’amant de cette dernière, de vouloir le kidnapper pour le faire interner dans un hôpital psychiatrique. À son bureau, dans un cabinet médical, Doc est engagé par un membre de la Black Guerrilla Family pour retrouver un membre de l’Aryan Brotherhood rencontré en prison qui lui doit de l’argent et qui s’avère être l’un des gardes du corps de l’amant de son ex. Et puis il y a aussi cette ancienne héroïnomane qui cherche son mari supposé mort mais qu’elle croit vivant après qu’une large somme d’argent ait été déposée sur son compte. Entre autres. Ça a l’air compliqué, comme ça ? Dîtes-vous que là c’est la partie simple, parce qu’ensuite, tout se mélange et se croise. Paul Thomas Anderson est, ça ne fait pas grand doute, un réalisateur de talent. Sa capacité à réalisé des films intelligents, aboutis et éclectiques n’est plus à prouver. Du film noir, d’auteur, à la comédie romantique ou collégiale en passant par le western ou le drame,…

Vu! Triple 9, de John Hillcoat.
Films / 11 novembre 2016

Vu ! Triple 9, de John Hillcoat. Michael et Russell sont deux anciens des Marines qui travaillent pour la mafia russo-israélienne d’Atlanta. Lorsqu’un dernier braquage leur promet la liberté et plusieurs millions, ils décident de faire appelle au frère de Russell et à deux flics ripoux pour compléter leur équipe. L’opération se déroule bien, mais avant d’en finir avec la mafia, un deuxième coup, imprévu, est nécessaire. Cette fois, pour est sûrs de le réussir, ils décident de tenter un 999, le code de police pour signaler qu’un officier est touché dans une fusillade. John Hillcoat est un réalisateur que j’apprécie particulièrement. J’avais vu ses trois derniers films, à savoir The Proposition, La Route et Des Hommes Sans Loi, que j’avais beaucoup aimés. Quand j’avais entendu qu’il sortait un nouveau film, je l’avais mis bien haut sur ma liste d’envie. Et puis j’ai vu l’affiche de ce Triple 9 et je me suis mis à douter, tant elle paraît commune. Le sujet, également, est vu et revu. Mais c’est John Hillcoat, alors j’ai regardé quand même. Grand bien m’en a pris. Sans révolutionner le genre très codé des films de braquage et de mafia, il parvient à installer une ambiance et,…

Vu! Rampart, de Oren Moverman.
Films / 29 juin 2016

Vu! Rampart, de Oren Moverman. Nous sommes à Los Angeles, en 1999. Dave Brown est l’archétype du flic old school. Surnommé Date Rape en raison du meurtre d’un violeur en série que la légende lui prête, il est agressif et violent, n’hésite pas à sortir sa matraque ni à tremper dans des affaires douteuses. Quand un automobiliste percute sa voiture de fonction pendant sa ronde journalière, puis essaie de s’enfuir, Dave le rattrape et le passe à tabac. La scène est filmée par un passant et relance le débat omniprésent de la violence policière, largement médiatisée dans l’affaire Rampart. Sur la sellette, Dave Brown fait ce qu’il peut pour s’en sortir. Réalisé par Oren Moverman d’après une histoire signée James Ellroy, Rampart est inspiré en partie par le scandale Rampart, qui a secoué une partie de la police anti-gang de Los Angeles au début des années 2000. Mais contrairement à Training Day, Crash ou The Shield, le film ne s’inspire pas de faits précis mais plutôt d’une ambiance générale. Woody Harrelson campe le personnage principal et apparaît dans toutes les scènes. Comme souvent (pour ne pas dire toujours), il capture l’attention avec une interprétation bluffante. Il alterne avec brio les émotions, passant…

Vu! Dans la Vallée d’Elah, de Paul Haggis.
Films / 5 avril 2016

Vu! Dans la Vallée d’Elah, de Paul Haggis. Lorsque son fils est porté déserteur, Hank Deerfeld (Tommy Lee Jones), un ancien de la police militaire, décide de mener l’enquête pour retrouver son fils. Il attire l’attention d’une officier de la police locale, Emily Sanders (Charlize Theron), qui l’aide à découvrir la vérité. Sur fond de guerre en Irak et de difficulté de réadaptation, le film explore les traumatismes de la guerre, leurs conséquences sur les soldats et leur famille. Mais également le côté politique de l’armée américaine et sa façon de se protéger des éventuels scandales qui pourraient la toucher. Quand on sait que le scénario a été inspiré par une histoire vraie (celle de Richard T. Davis), ça installe une ambiance toute particulière. Pour son second film en tant que réalisateur après Collision, le scénariste de Million Dollar Baby, de Casino Royale et plein d’autres, nous livre un film réussit, entre le policier classique et l’enquête politique. Cette réussite est cimentée par le formidable duo d’acteurs principaux formé par Tommy Lee Jones et Charlize Theron. Le premier est formidable en père déterminé, tout en retenue, mais la seconde n’est pas en reste, toujours juste dans son jeu. Dans les…

Vu! Sicario, de Denis Villeneuve.
Films / 30 mars 2016

Vu! Sicario, de Denis Villeneuve. Kate Marcer (Emily Blunt) est une jeune agent du FBI qui ne vit que pour son métier. Spécialisée dans les libérations d’otages en Arizona, elle est habituée à la violence. Après une opération qui tourne mal, elle est recrutée pour faire partie d’une équipe spéciale pour s’en prendre au chef du Cartel de Juarez. De l’autre côté de la frontière, elle va devoir remettre en question sa vision du monde et de la morale pour survivre. Nouveau film et nouvelle grande réussite pour Denis Villeneuve. Après Incendies, Prisoners et Enemy, le réalisateur canadien s’est imposé comme une valeur sûre du cinéma, avec des films aussi puissants que différents. Mais qu’importe l’histoire qu’il raconte ou le genre qu’il explore, il y a toujours cette tension latente, presque palpable. L’ambiance, c’est le point fort de Denis Villeneuve, sa capacité à plonger le spectateur dans l’action ainsi que dans la psychologie de personnages. Sicario n’est pas un jugement, une prise de parti, c’est une histoire solide racontée comme elle est, avec ses différents points de vue. La jeune agent dévouée et idéaliste, le supérieur paternel, le brutal chef d’équipe ou le mystérieux Colombien. Chacun va se révéler au fil…

Vu! Dans la ligne de mire, de Wolfgang Petersen.
Films / 3 février 2016

Vu! Dans la ligne de mire, de Wolfgang Petersen. Frank Horrigan (Clint Eastwood) est un agent des services secrets en fin de carrière. Appelé par une propriétaire qui a des problèmes avec un de ses locataires, il découvre dans l’appartement des coupures de presse indiquant que le locataire en question pourrait tenter d’assassiner le président des États-Unis. Horrigan repense au 22 novembre 1963, lorsqu’il faisait partie de la garde rapprochée de John F. Kennedy. Il se sent encore coupable de la mort du président et voit dans cette affaire l’opportunité de se racheter. Dès la première scène, le ton est donné. Même s’il a plus de vingt ans, le film reste de très bonne facture. Bien sûr, tout à depuis été repris à droite ou à gauche, dans des films ou des séries. Mais Dans la ligne de mire garde ses qualités, notamment le casting. Car si le personnage interprété par Clint Eastwood est devenu un cliché, un ancien agent rongé par la culpabilité, tombé dans l’alcoolisme, abandonné par sa famille et en quête de rédemption, la prestation d’un des noms majeurs du cinéma américain est tout à fait au niveau. De même que celle de John Malkovich dans le rôle…