Lu! Né d’Aucune Femme, de Franck Bouysse.
Romans / 16 avril 2019

Le Père Gabriel reçoit à confesse une infirmière de l’ancien couvent reconverti en asile pour femmes seules. Elle lui apprend qu’il va être convoqué pour bénir le corps d’une femme. Que c’est là qu’elle a caché les cahiers de Rose. À son attention, pour garder une trace de son histoire. J’ai découvert la plume de Franck Bouysse avec son polar du terroir Plateau, qui s’était révélé être une superbe découverte. Une histoire simple, efficace, portée par une écriture à la fois brute et maîtrisée qui rendait les personnages très humains, authentiquement imparfaits. J’avais réitéré l’expérience avec Grossier le Ciel, son roman précédent, mais j’avais été un peu déçu. Surtout parce que j’avais trouvé l’histoire trop similaire, comme une version archaïque de Plateau. Pour ce nouveau roman, Franck Bouysse reste dans la campagne profonde, loin de l’agitation des grandes villes, où les hommes sont pris au piège entre le temps qui passe autrement et la nature, aussi bien celle qui leur offre de quoi survivre que la leur propre, qui alourdit les âmes. Le temps est un thème récurrent chez l’auteur. Le temps qui passe, à la fois vivant et immuable, son emprise sur l’existence. L’histoire se situe dans un passé…

Lu! Grossir le Ciel, de Franck Bouysse.
Romans / 15 avril 2017

Lu! Grossir le Ciel, de Franck Bouysse. Gus s’occupe seul de sa ferme, perdue dans Les Doges. Personne ne vient jusqu’ici par hasard et Gus serait complètement isolé du monde sans la présence de Mars, son chien, et d’Abel, son voisin. Au moment du décès de l’Abbé Pierre, pour qui Gus voue une admiration qu’il ne s’explique pas, des questions s’insinuent en lui. Par exemple, pourquoi Abel et son père étaient en froid ? Alors qu’il chasse la grive non loin de la propriété de son voisin, Gus entend un coup de feu. Il y a du sang dans la neige. J’ai découvert Franck Bouysse l’année dernière, avec son très bon Plateau. J’étais déterminé à lire d’autres de ses romans et Grossir le Ciel me semblait un choix logique. C’est donc tout naturellement que je l’ai ajouté à ma PAL. Avec l’épaisseur de ce format poche, qui dépasse tout juste les deux cents pages, je pensais que je n’en ferais qu’une bouchée. Pourtant il est resté sur ma table de chevet pendant un peu plus d’une semaine. Dès les premières pages, j’ai retrouvé l’écriture élégante de Franck Bouysse, et sa manière de dépeindre la pauvreté sociale du paysan resté à l’écart de la société moderne….

Lu! Plateau, de Franck Bouysse.
Romans / 5 mars 2016

Lu! Plateau, de Franck Bouysse. L’ombre du chasseur plane sur les Cabanes, le surnom de cet endroit hors du monde et du temps, sur le Plateau Corrézien, où vivent Virgile et Judith, leur neveu Georges et Karl, un ancien boxeur. Virgile perd la vue en même temps que sa femme perd la mémoire, Georges a le sentiment d’avoir gâché sa vie et Karl s’est plongé dans la foi pour oublier son passé. Leur quotidien est bien huilé, chacun est à sa place, jusqu’à l’arrivée de Cory, la nièce de Judith, qui fuit un mari violent. La première chose qui frappe, en ouvrant ce roman, c’est la plume élégante de l’auteur, qui nous présente les destins liés et entremêlés de paysans profonds avec grâce et sobriété. On s’attache immédiatement à l’endroit, aux personnages, on capte les tensions, on respire la poussière, on entend les animaux. À l’écart de la civilisation, la vie sur le Plateau se déroule sur un rythme propre. Loin des villes et de l’agitation, c’est le calme qui domine ici. Un équilibre naturellement imposé par un devoir qui se transmet de génération en génération et qui rend chacun esclave de la terre à sa façon. Virgile et Judith ont élevé Georges…