Vu! Spider-Man : Homecoming, de Jon Watts.
Films / 2 décembre 2017

Vu! Spider-Man : Homecoming, de Jon Watts. Après sa participation au combat entre les alliés d’Iron Man et ceux de Captain America, Peter Parker retourne chez lui, dans le Queens. Tony Stark ne le juge pas encore prêt pour intégrer les Avengers, mais Peter cherche à lui prouver le contraire en combattant le crime sous son costume de Spider-Man. Il cache ses activités de justicier derrière le prétexte de son stage chez Stark Industries, mais se fait démasquer bêtement par son meilleur ami, Ned. Alors qu’il a de plus en plus de mal à trouver un équilibre entre sa vie de lycéen et son activité de Spider-Man, il met le doigt sur un trafic d’armes impliquant de la technologie extra-terrestre. Spider-Man n’a jamais été mon héros préféré. Je le trouve assez cool, mais trop enfantin. Même la version adulte de la trilogie de Sam Raimi ne m’a pas exalté plus que ça, la faute en grande partie au fait que je déteste Tobey Maguire. Je ne parlerais même pas de The Amazing Spider-Man, que j’ai trouvé tellement mauvais que je ne me suis même pas donné la peine de regarder la suite. Mais bon, jusque-là j’ai vu tous les films…

Vu! La famille Tenenbaum de Wes Anderson.
Films / 3 juin 2015

Vu! La famille Tenenbaum (The royal Tenenbaums) de Wes Anderson. Pour se rapprocher de sa famille, et alors qu’Etheline (Anjelica Huston), sa femme, demande le divorce pour se remarier avec Henry (Danny Glover), Royal Tenenbaum (Gene Hackman) fait croire qu’il est sur le point de mourir d’une grave maladie. Traversant tous des périodes difficiles, les enfants reviennent vivre chez leur mère. Chas (Ben Stiller), génie de la finance qui peine a se remettre du décès de sa femme et surprotège ses deux fils ; Richie (Luke Wilson), ancien champion de tennis partit faire le tour du monde pour oublier Margot (Gwyneth Paltrow), sa sœur adoptive dont il est amoureux en secret ; et Margot, donc, ancienne lauréate du prix Pullitzer pour une pièce de théâtre écrite durant son adolescence, mais qui passe l’essentiel de son temps à fumer des cigarettes enfermée dans sa salle de bain, quand elle ne trompe pas Raleigh (Bill Murray) avec Eli Cash (Owen Wilson), un ami de la famille qui a toujours voulu être un Tenenbaum et souffre d’un problème de drogue. Avec ce drame familial complexe et haut en couleurs (passées), Wes Anderson fait du Wes Anderson. Comme à son habitude, il imbrique des…