Vu! Blade Runner 2049, de Denis Villeneuve.
Films / 21 février 2018

Vu! Blade Runner 2049, de Denis Villeneuve. Après plusieurs problèmes avec ses réplicants, Tyrell Corporation fait faillite, avant d’être rachetée, quelques années plus tard, par Niander Wallace, qui a fait fortune à la suite de l’effondrement des écosystèmes. Il révolutionne les réplicants en créant de nouveaux modèles perfectionnés, programmés pour être obéissants et dociles. L’un d’eux, K, est blade runner à Los Angeles et traque les derniers Nexus en liberté. Après avoir éliminé un ancien modèle, il découvre une fleur posée au pied d’un arbre mort. Les analyses révèlent qu’un corps est enterré sous l’arbre. Le corps d’une réplicante ayant donné vie à un enfant. K est mandaté pour effacer toute trace de cette découverte mais, au fil de son enquête, les doutes le gagnent quand à ses origines et sa condition. Quand j’ai appris qu’une suite de Blade Runner allait voir le jour, j’ai laissé passer l’information. Quand j’ai appris que Denis Villeneuve avait été choisi pour la réaliser, j’ai pesté. J’adore Denis Villeneuve. Après avoir regardé (et adoré) le magnifique Incendies sur les conseils d’une amie, j’ai suivi sa carrière de très près, sans louper aucune de ses nouvelles sorties. À chaque nouveau film, Denis Villeneuve démontre qu’il…

Vu! Blade Runner, de Ridley Scott.
Films / 17 février 2018

Vu! Blade Runner, de Ridley Scott. En 2019, dans un Los Angeles ultra-urbain et pluvieux, la population est encouragée à rejoindre les Off-World. Tyrell Corporation, dirigée par le génie Eldon Tyrell, a fait fortune en développant les réplicants, des androïdes créés à partir de manipulation génétiques et utilisés comme main d’œuvre ou objets de plaisir. Après une révolte sanglante sur Mars, les réplicants sont interdits sur Terre où ils sont traqués par les Blade Runners, des policiers mandatés pour les « retirer » de la circulation. Rick Deckard, un ancien Blade Runner, rappelé par son chef pour traquer et éliminer six replicants revenus sur Terre après avoir détourné un vaisseau spatial et massacré tous leurs occupants. Ce sont des Nexus-6, un modèle ultra-perfectionné dont la durée de vie est limitée à quatre ans pour éviter qu’ils ne s’humanisent. On va jouer cartes sur table tout de suite. J’ai déjà essayé de regarder Blade Runner il y a plusieurs années, mais j’ai abandonné rapidement, trouvant que le film avait très mal vieilli et était très difficile à regarder. Je l’ai donc laissé de côté. Puis j’ai appris que Denis Villeneuve, un de mes réalisateurs préférés, avait été nommé pour diriger la suite du…

Vu! Jeux de Guerre, de Philip Noyce.
Films / 4 janvier 2017

Vu! Jeux de Guerre, de Philip Noyce. Ancien analyste de la CIA, Jack Ryan, devenu professeur, est à Londres avec sa famille pour tenir une conférence. Témoin d’une tentative d’assassinat d’un membre de la famille royale, il intervient pour empêcher le drame, tuant un des terroristes au passage et permettant l’arrestation d’un autre, Sean Miller, qui s’avère être le grand frère du premier. Membre d’une cellule extrémiste de l’IRA, Miller n’a qu’une idée en tête : venger la mort de son frère. Jeux de Guerre est, je l’ignorais, la « suite » de À la poursuite d’Octobre Rouge, que je n’ai pas vu. Il faut dire que je ne suis pas très familier avec l’univers de Tom Clancy, dont le roman éponyme est ici adapté. Difficile donc de juger de Jeux de Guerre par rapport à son prédécesseur, ou même seulement la qualité de l’adaptation du roman. James Earl Jones reprend son rôle d’amiral pour ce film et incarne un supérieur convaincant quoi qu’un peu classique. Donald Stewart signe une nouvelle fois le scénario, un scénario visiblement très épuré et basique. Je n’ai même pas besoin de lire le roman pour savoir qu’il doit être bien plus dense et profond que cette histoire pour le…

Vu! Star Wars Épisode 7 : Le Réveil de la Force, de J.J. Abrams.
Films / 14 mai 2016

Vu! Star Wars Épisode 7 : Le Réveil de la Force, de J. J. Abrams. A long time ago in a galaxy far, far away…. Après la destruction de l’Étoile Noir et la disparition de Luke Skywalker, la guerre continue entre la République et le Premier Ordre, qui a pris la relève de l’Empire. Leia Organa, à la tête de la Résistance, envoie son meilleur pilote, Poe Dameron, sur Jakku, pour mettre la main sur une carte qui pourrait permettre de localiser le dernier Jedi. Attaqué par les troupes du Capitaine Phasma et Kylo Ren, Dameron cache la carte dans son droïde, BB-8, avant de se faire capturer. FN-2187, un Stormtrooper, panique et ne fait pas feu pendant que ses semblables exécutent les villageois. BB-8 s’échappe à travers les dunes de sable, jusqu’à tomber sur une jeune pilleuse d’épave, Rey, qui le sauve d’un démantèlement certain. Autant le dire tout de suite, je ne suis pas un fan inconditionnel de Star Wars. La preuve, je n’ai vu ce septième épisode qu’en mai et non en décembre dernier, lors de sa sortie cinéma. Mais j’ai quand même vu tous les épisodes d’une des franchises les plus emblématiques de l’Histoire du Cinéma….

Vu! The Expendables 3, de Patrick Hughes.
Films / 19 janvier 2015

Vu! The Expendables 3, de Patrick Hughes. Après avoir vu le 1, je m’étais dit que je ne regarderai pas le 2 tant j’avais trouvé que c’était nul. Arpès avoir vu le 2, je m’étais promis de ne pas regarder le 3, tant c’était encore plus plus nul. Après avoir vu le 3, je me dit qu’à ce rythme-là, ils n’auront plus assez de deux heures pour faire apparaître à l’écran tous les noms inscrits au casting. Notons quand même les ajouts de Mel Gibson, Harrison Ford et Ronda Rousey. Les deux premiers relèvent le niveau d’acting (autrement pitoyable, merci messieurs Stallone et Schwarzy) et la troisième (actuelle championne du monde des poids coq de l’UFC) apporte de la crédibilité par ses scènes de combats. Antonio Banderas a un personnage rigolo également. Pour le reste, c’est dans la même veine que les deux volets précédents, le scénario tient sur une feuille de PQ usagé, les personnages sont… minces et les explosions abusées. Et, vraiment, Stallone et Schwarzy (et Dolph Lundgren aussi) devraient (auraient dû) arrêter de faire des films urgemment (depuis longtemps) pour éviter de ternir un peu plus leur carrière. Pour résumer, on peut dire que je n’ai pas trop aimé.

Vu! Witness, de Peter Weir.
Films / 15 janvier 2015

Vu! Witness, de Peter Weir. Un enfant amish est témoin du meurtre d’un policier. Quand il identifie un autre flic (Danny Glover) comme l’un des assassins, John Book (Harrison Ford) fait remonter l’info à son supérieur, qui se trouve être dans le coup. Blessé et obligé de fuir, il se réfugie dans la communauté amish et découvre une autre vie, à l’opposé de la sienne en ville. De leurs côtés, les méchants sont sur sa trace. Le film fête cette année son 30ème anniversaire et, s’il a un peu vieilli, il reste de très bonne facture. Mention spéciale à Viggo Mortensen qui a un petit rôle, si petit qu’il n’a même pas une ligne de texte.