Vu! The Voices de Marjane Satrapi.
Films / 27 juillet 2015

Vu! The Voices de Marjane Satrapi. Jerry Hickfang (Ryan Reynolds) est employé dans une usine. Il habite dans un ancien bowling abandonné et parle avec son chien et son chat. Il décide de séduire sa collègue Fiona (Gemma Arterton), dont il est tombé amoureux, mais rien ne se passe comme il l’aurait espéré. J’avais entendu parlé de ce film quelques mois avant qu’il ne sorte au cinéma et il avait piqué mon intérêt. J’en espérais beaucoup et j’en ai eu pour mon argent. The Voices est un film particulièrement original réalisé par une artiste très douée. Après avoir récolté les louanges pour son film d’animation Persepolis, Marjane Satrapi signe un film entre comédie et horreur complètement décalé et jouissif. Saluons l’histoire imaginée par le scénariste américain Michael R. Perry, au moins autant que la réalisation. La profondeur du sujet traité (la folie) fonctionne aussi bien autant grâce à la plume du scénariste qu’à la mise en scène et aux décors. Pour ne rien gâcher, les acteurs sont très bons. Ryan Reynolds est excellent en complet psychotique, tout comme Anna Kendrick et Gemma Atterton dans leur prestation respective. Ils sont épaulés par l’expérimentée Jacki Weaver et une galerie d’acteurs de soutien…

Vu! Mister Babadook, de Jennifer Kent.
Films / 3 janvier 2015

Vu! Mister Babadook, de Jennifer Kent. Amelia (Essie Davis), une ancienne auteure de livres pour enfants, élève seule Samuel, son fils de six ans. Veuve du père de l’enfant, décédé dans un accident de voiture en la conduisant à l’hôpital pour accoucher, Amelia a beaucoup de mal à contrôler son fils, violent et agressif, dont l’obsession est de protéger sa mère des monstres. Quand ils tombent sur un livre intitulé Mister Babadook et entament une lecture inquiétante, leur vie prend une toute autre tournure. Film d’horreur australien étrange, récompensé à de nombreux festivals et ayant recueilli d’excellentes critiques, Mister Babadook joue sur le côté psychologique plus que sur un enchaînement d’effets longuement éprouvés. En ce qui me concerne, le film ne m’a pas fait peur, les rares effets spéciaux ne sont pas toujours d’une excellente facture puisque ce film indépendant a été réalisé avec un budget réduit. Mais j’ai beaucoup aimé le côté psychologique de l’histoire, cette mère fatiguée qui craque mentalement devant un enfant qu’elle sent lui échapper.

Lu! Bird Box de Josh Malerman.
Romans / 31 décembre 2014

Lu! Bird Box, de Josh Malerman. Un roman original, se déroulant dans une Amérique plongée dans la terreur après l’invasion de créatures mystérieuses. Il suffit de les voir pour devenir fou et mourir. Alors, quoi que vous faîtes, n’ouvrez jamais les yeux! Avec ses personnages complexes et son ambiance gênante, voilà un page-turner particulièrement efficace. Des chapitres courts, calibrés, des flash-backs bien sentis, pour faire durer le suspens.  Et une écriture fluide et très agréable. Chargé de tension paranoïaque, ce premier roman promet l’émergence d’un nouveau talent de l’horreur à suivre.