Vu! Morgan, de Luke Scott.
Films / 29 août 2018

Vu! Morgan, de Luke Scott. Après qu’un incident soit survenu dans un laboratoire clandestin de l’entreprise SynSect, Lee Weathers, une jeune experte en gestion de risques, est envoyée sur place pour évaluer les conséquences. Elle fait la connaissance de l’équipe sur place, mais aussi de Morgan, un organisme hybride créé à partir d’ADN synthétique, capable de prendre des décisions autonomes et de réactions émotionnelles complexes. Privée de sortie après avoir achevé un cerf blessé, Morgan a réagi à sa punition en plantant un stylo dans l’œil d’une des chercheuses. Si l’équipe du docteur Cheng minimise les conséquences de l’incident, Weathers reste froide et clinique pour prendre les décisions qui s’imposent. J’avais entendu de bonnes choses sur ce petit film de science-fiction aux airs de film indépendant. Mais, comme pour beaucoup de films que j’ai envie de voir, je n’avais pas encore pris le temps de le regarder. C’est désormais chose faite. J’attendais la bonne surprise annoncée. Mais l’attente et le cinéma font rarement bon ménage. Pour ses débuts comme réalisateur après avoir travaillé sur quelques-unes des récentes productions de son père, Luke Scott s’attaque à un classique de la science-fiction : l’humain artificiel. De quoi marcher sur les traces de…

Lu! Majestic Murder, d’Armelle Carbonel.
Romans / 19 septembre 2017

Lu! Majestic Murder, d’Armelle Carbonel. Lilian est une héroïnomane vivant dans un squat de Saint Louis, Missouri. Humaine derrière son addiction, elle prend sous son aile la jeune Fanny, fraîchement débarquée. Mais c’est finalement sous le charme se Seamus que tombe Lilian, après que le jeune homme l’ait sauvée in extremis d’une tentative de viol. Lilian rêve de devenir actrice, alors quand Seamus tombe sur un flyer pour une audition libre dans un théâtre de l’autre côté de la ville, il y emmène Lilian. Le couple est engagé, malgré le peu de talent de Seamus, et va résider dans le Majestic, un théâtre abandonné, avec les autres membres d’une troupe inquiétante. En point de mire, la première de la pièce, intitulée « Au commencement était la mort ». Armelle Carbonnel s’est faite remarquer avec son premier roman, Criminal Loft, publié par Milady Thriller. L’histoire d’un jeu de télé-réalité mettant en scène des condamnés à mort enfermés dans un sanatorium hanté. Le succès s’est trouvé au rendez-vous, largement. Celle que l’on surnomme la Nécromancière revient avec un second roman résolument différent. Il suffit de comparer les couvertures pour voir la volonté de l’auteure de changer d’ambiance. Pourtant, on se trouve bien dans un…

Lu! Une Ex, de Gina Dimitri.
Romans / 29 novembre 2016

Lu! Une Ex, de Gina Dimitri. La vidéo d’un homme sauvagement torturé est diffusée sur BDLM TV. C’est le quatrième meurtre de ce genre. Le modus operandi est toujours le même, tout comme le profil des hommes assassinés. Torture sexuellement orientée. Homme de pouvoir. Les trois premiers meurtres sont revendiqués par un groupe féministe extrémiste. En ce qui concerne Émaël Dupin, c’est son associée et son ex, Pasithéa, qui est en garde à vue. Elle a beau clamer son innocence, les policiers qui l’interrogent sont convaincus de sa culpabilité. D’autant plus que si elle a réponse à tout, elle a également tendance à mentir. En fait, elle ne fait que gagner du temps. Jusqu’à 18h30. Une Ex est le premier roman de Gina Dimitri que je lis. J’avais découvert un extrait sur Facebook il y a plusieurs mois et ça m’avait mis l’eau à la bouche. Le ton comme le sujet donnait envie. Cette histoire d’ex psychopathe, de lettres de menaces et de manipulation avait tout pour me plaire. Et c’est bien ce que j’ai trouvé dans ce huis-clos psychologique teinté de gore et d’humour noir. Gina Dimitri n’y va pas avec le dos de la serpe (comme dirait Cara)….

Lu! Jour Quatre, de Sarah Lotz.
Romans / 17 août 2016

Lu! Jour Quatre, de Sarah Lotz. Plus de deux mille personnes ont embarqué sur le « Rêveur Magnifique » pour une courte croisière de quelques jours, au large de Miami, à l’occasion du Nouvel-An. Le pont est essentiellement peuplé de célibataires déterminés à faire la fête et des rencontres. Les trois premiers jours se passent sans incident notable. Mais le quatrième, une panne immobilise le paquebot en pleine mer. Rapidement, les tensions montent tandis que les secrets des uns et des autres remontent à la surface. Jour Quatre est le second roman de Sarah Lotz, et se déroule quelques années après Trois, son précédent. Trois, que j’avais trouvé original dans sa construction et que j’avais beaucoup aimé lire. J’avais donc hâte de me plonger dans ce nouveau roman et de découvrir cette nouvelle histoire. Comme dans Trois, on suit plusieurs points de vue différents. Maddie, l’assistante de Céline, une médium invitée sur la croisière ; Xavier, un blogueur déterminé à exposer Céline ; Gary, un violeur récidiviste qui se retrouve avec un cadavre sur les bras ; Helen et Elise, deux veuves à la retraite déterminée à mettre fin à leurs jours ensemble ; Althea, une femme de chambre ; Devi, un agent…

Vu! 10 Cloverfield Lane, de Dan Trachtenberg.
Films / 29 juillet 2016

Vu! 10 Cloverfield Lane, de Dan Trachtenberg. Après une engueulade avec son fiancé, Michelle fait ses affaires et prend la route. Victime d’un violent accident, elle se réveille attachée dans ce qui ressemble une cave. Howard, le propriétaire des lieux, lui annonce qu’il lui a sauvé la vie en l’amenant dans son bunker. Dehors, une attaque de grande ampleur vient de frapper les États-Unis. Michelle peut compter sur Emmet, un autre survivant, pour passer le temps. Mais malgré les affirmations de Howard et Emmet, Michelle n’arrive pas à accepter leur vérité et est déterminée, par tous les moyens, à retrouver l’air libre. Un peu moins de dix ans après le génial Cloverfield, ce 10 Cloverfield Lane s’apparente de prime abord à une suite. Il n’en est rien. L’univers est certes le même, ce qui rend certains aspects du film d’autant plus intéressant, mais si vous vous attendez à retrouver les personnages du film de Matt Reeves, ou à reprendre l’histoire là où on l’avait laissée, vous risquez d’être déçus. Et ça serait bien dommage, car ce premier long-métrage de Dan Trachtenberg est un film très plaisant. J’ai beaucoup aimé l’idée d’explorer une autre histoire, qui se déroule plus ou moins en même temps…

Vu! Les 8 Salopards, de Quentin Tarantino.
Films / 25 mai 2016

Vu! Les 8 Salopards, de Quentin Tarantino. Une diligence progresse dans la neige des montagnes du Wyoming. Un homme se trouve sur la route. Il se présente comme étant le major Marquis Warren, ancien soldat de l’Union reconverti chasseur de primes. Derrière lui, une pile de trois cadavres qu’il doit livrer à Red Rock pour collecter son argent. Dans la diligence, John Ruth « The Hangman », un autre chasseur de primes en route pour Red Rock, transporte Daisy Domergue, promise à la potence. Plus loin, ils croisent encore un autre homme, perdu au milieu de la neige dans le blizzard approchant et qui se présente comme étant Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. La diligence arrive au chalet de Minnie pour y trouver, non pas Minnie ou Sweet Dave, mais Bob le Mexicain, laissé en charge de l’établissement en l’absence des propriétaires, ainsi qu’Oswaldo Mobray, le nouveau bourreau de Red Rock, Joe Gage, un cowboy taciturne rentré voir sa mère pour Noël et le général confédéré Stanford Smithers. Mais tout le monde n’est pas qui il prétend être et un jeu de poker menteur grandeur nature s’engage rapidement. Présenté à grandes pompes, ce huitième film de Quentin Tarantino semble dans la…

Vu! Queen of Earth, d’Alex Ross Perry.
Films / 11 mai 2016

Vu! Queen of Earth, d’Alex Ross Perry. En l’espace de quelques mois, Catherine (Elisabeth Moss) a perdu son père et s’est faite larguée par son petit-ami. Le temps qu’il déménage, elle décide de partir s’isoler près d’un lac, dans la maison des parents de Virginia (Katherine Waterston), sa meilleure amie. Je n’ai pas vu Listen Up Philip, le film précédent d’Alex Ross Perry, jeune cinéaste américain. Je ne sais même pas trop pourquoi j’ai choisi ce film. Peut-être simplement son affiche intrigante ou juste mon attrait pour le cinéma indépendant américain. Car nous sommes bien ici dans un film indépendant, pas de doute. Une première scène avec le personnage de Catherine filmé de face, le visage dégoulinant de maquillage tandis qu’elle s’engueule et rompt avec son petit-ami. La rupture consommée, elle est rattrapée par Virginia, alors qu’elle déambulait mollement sur la route de la maison d’été où les deux amies se sont déjà retrouvées l’année précédente. Le film, découpé en chapitres représentant les jours de la semaine, joue sur l’effet de miroir entre les deux femmes, diamétralement opposées, et entre les deux séjours espacés d’un an, où les rôles s’inversent. Leur amitié est le thème central et est explorée comme…