Vu! Seth Rogen’s Hilarity for Charity.
Spectacle / 23 mai 2018

Vu! Seth Rogen’s Hilarity for Charity. Seth Rogen n’a pas besoin d’être présenté. Si vous avez regardé quelques comédies américaines depuis le début des années 2000, vous ne pouvez pas être passé à côté de Seth Rogen et son rire caractéristique. De Freaks and Geeks à Sausage Party en passant par En Cloque, Mode d’Emploi, Délire Express, Zack et Miri font un Porno ou The Interview, Seth Rogen est un pilier de la nouvelle comédie américaine. Adepte des blagues sur les pénis, son humour n’est pas toujours des plus fins, mais il m’est sympathique néanmoins. Alors quand j’ai vu que Netflix proposait un special pour l’association caritative dont il s’occupe avec sa femme, Lauren Miller, j’y ai jeté un coup d’œil. Hilarity for Charity a été créé par le couple en 2012 pour combattre la maladie d’Alzheimer. Outre des dons pour la recherche, le but de l’association est également de permettre aux familles touchées par la maladie d’obtenir un revenu complémentaire pour les aider à s’occuper de leurs membres malades. Pour l’édition 2018 de HFC, c’est sur Netflix que Seth Rogen présente un délire composé de sketchs vidéos, de performances stand-up, d’un court-métrage d’animation et de chansons des Muppets. Seth…

Vu! The Wrong Mans, saison 1.
Séries TV / 14 mai 2015

Vu! The Wrong Mans, saison 1. Témoin d’un accident de voiture en se rendant au travail, Sam Pinkett (Matthew Baynton) entend la sonnerie d’un téléphone portable juste au moment où l’ambulance emporte le blessé. Sa vie bascule au moment où il décroche. Malgré lui, il entraîne Phil (James Corden), un collègue de travail, dans une spirale improbable et potentiellement mortelle. Car à chaque coin de rue, le danger les guette. Crée par James Corden et Matthew Baynton, The Wrong Mans est une très bonne surprise. Enfin, ce n’est pas vraiment une surprise puisque c’est une série britannique et que les britanniques ont un talent aussi formidable qu’indéniable pour produire des séries de qualité. Et The Wrong Mans n’échappe pas à cette « règle ». Mêlant habilement suspense et humour noir, cette série de 6 épisodes d’à peine trente minutes se laisse regarder toute seule. Grâce à ses personnages principaux attachants, à ses cliffhangers de fin d’épisode et à ses pointes d’humour savamment réparties. Côté casting, en plus des deux créateurs et scénaristes de la série, on retrouve Sarah Solemani, déjà vue notamment dans Bad Education, mais également Benedict Wong, dans un personnage diamétralement opposé au Khan qu’il interprétait dans Marco Polo, ou encore…