Vu! GLOW, saison 2.
Séries TV / 11 septembre 2018

Vu! GLOW, saison 2. Toute l’équipe de GLOW s’applique pour les enregistrements de l’émission. Et, rapidement, leurs efforts paient puisque les filles commencent à être reconnues en dehors du studio. Tandis que Debbie accumule les casquettes et s’impose comme productrice, Ruth voit son rôle diminuer et, pire, alors qu’elle pensait avoir une opportunité de faire valoir ses talents, elle pourrait causer la fin prématurée de la série. Si la première saison était une introduction à l’univers coloré, excentrique et un brin désordonné de GLOW, cette nouvelle saison s’inscrit dans la lignée. Les bases sont déjà posés, avec une galerie de personnages secondaires attachants, comme une espèce de marque de fabrique de Jenji Kohan et son équipe. Mais, comme dans Orange is the New Black, il y a un petit soucis avec le personnage principal. Ici, il n’est pas question de Piper mais du duo Debbie/Ruth. La première, jouée par Betty Gilpin, est à la fois profonde, car elle touche à des sujets sensibles (les difficultés d’être mère ; les efforts qu’une femme doit faire pour s’imposer dans un domaine dominé par les hommes…) et profondément agaçante car elle cède beaucoup trop à la facilité, ce qui affaibli son personnage. Ruth,…

Vu! GLOW, saison 1.
Séries TV / 11 juillet 2017

Vu! GLOW, saison 1. Ruth Wilder est une actrice au chômage qui enchaîne les auditions en quête d’un rôle d’envergure. Lorsqu’elle se voit proposer un casting cherchant des femmes non-conventionnelles, elle tente sa chance. Elle débarque dans un gymnase désaffecté et découvre qu’il s’agit d’une émission de catch féminin montée par un jeune producteur et un réalisateur de séries B has been. Initialement rejetée des premières sélections, Ruth gagne sa place grâce à l’intervention de Debbie, sa meilleure amie et ancienne vedette de soap-opera, qui vient d’apprendre que Ruth a couché avec son mari. Avant d’être une série créée par Liz Flahive et Carly Mensch et produite par une certaine Jenji Kohan, GLOW était une vraie émission de catch féminin diffusée aux États-Unis diffusée au milieu des années 80. GLOW est un acronyme pour Gorgeous Ladies of Wrestling, que l’on pourrait traduire par les Superbes Dames du Catch. Même si le scénario est fictif, il reprend un certain nombre d’éléments de l’histoire réelle de cette fédération de catch 100% féminine. Notamment la présence aux sélections de femmes (plus de 500 dans la vraie vie) sans aucune expérience dans le milieu, particulier s’il en est, du catch. Cette série originale Netflix est…

Vu! Orange is the New Black, saison 5.
Séries TV / 1 juillet 2017

Vu! Orange is the New Black, saison 5. Alors que les tensions raciales sont à leur paroxysme après le meurtre de Poussey, les détenues de Litchfield renversent les gardiens et prennent le pouvoir dans la prison quand Daya prend possession de l’arme de Humphrey. Rapidement, l’émeute prend de l’ampleur, les gardiens sont faits prisonniers et deviennent les attractions d’une partie des détenues. Taystee veut profiter des événements pour entamer un bras de fer avec la MCC et obtenir, en plus de la condamnation du gardien Bayley, des améliorations dans la vie à la prison. La présence d’otages oblige les autorités à négocier tandis que les forces spéciales se tiennent en alerte, prêtes à intervenir et reprendre le contrôle des lieux par la force. À l’intérieur, les tensions restent fortes et la moindre étincelle menace d’engendrer le chaos. La saison 4 d’Orange is the New Black s’était terminée en apothéose, avec sans doute le meilleur cliffangher de toute la série. On reprend exactement là où on en était resté, avec le clash des clans programmé qui prend une toute autre tournure quand Humphrey, pris au piège, laisse échapper son pistolet. La dynamique change immédiatement et Litchfield devient le théâtre d’une analyse…

Vu! Orange is the New Black, saison 4.
Séries TV / 2 août 2016

Vu! Orange is the New Black, saison 4. Les détenues reviennent de leur petite escapade au lac pour découvrir qu’elles ne sont plus toutes seules dans la prison. Les lits sont doublés pour accueillir de nouvelles détenues. L’atmosphère à Litchfield change radicalement. Caputo, lâché par ses gardiens qui espèrent faire valoir leurs droits, trouve du renfort au QHS et embrasse son rôle de directeur. Piper se transforme en patronne, ce qui ne convient pas à tout le monde ; Alex a besoin de l’aide de Freida pour gérer l’instable Lolly ; Judy King reçoit un traitement de faveur ; des couples inattendus se forment et des tensions prévisibles s’intensifient. Après une fin de saison 3 assez plate, pour ne pas dire très molle, cette saison 4 de Orange is the New Black démarre sur les chapeaux de roue. L’évolution est instantanée, l’ambiance très différente dès les premiers épisodes et le rythme ne se calme pas pendant toute la saison, jusqu’à un finale qui laisse présager une cinquième saison encore plus détonante. Orange is the New Black ne serait pas Orange is the New Black sans ses répliques chocs. Ni sans tous les sentiments par lesquelles les personnages nous font passer. Mais…

Vu! Orange is the New Black, saison 3.
Séries TV / 17 juillet 2016

Vu! Orange is the New Black, saison 3. Joe Caputo a évincé Fig à la tête de Litchfield, mais il n’a pas le temps de profiter de son nouveau statut qu’une menace de fermeture plane sur la prison. Pendant ce temps-là, Piper voit une opportunité professionnelle qu’elle ne peut pas laisser passer ; Alex sombre dans la paranoïa avec l’arrivée d’une nouvelle détenue venue de Chicago ; la mode des repas casher s’empare des détenues ; Crazy Eyes se met à écrire une fiction érotique sur fond de voyages dans le temps ; Red retrouve sa cuisine ; Norma devient une espèce de gourou ; j’en passe et des meilleures. Bon, je sais, j’ai un peu de retard sur la série (dont la quatrième saison vient de sortir) créée par Jenji Kohan d’après le récit autobiographique de Piper Kerman, mais je compte bien le rattraper. Orange is the New Black est une des séries que je prends le plus de plaisir à suivre ces dernières années. À l’inverse de Oz (sans doute la meilleure série se déroulant dans une prison) ici les genres se mélangent et évoluent, créant une ambiance dynamique, tour à tour profonde ou légère. Mais surtout, et malgré…

Vu! Orange is the New Black, saison 2.
Séries TV / 21 juillet 2015

Vu! Orange is the New Black, saison 2. La suite des aventures de Piper (Taylor Schilling), incarcérée dans la prison pour femmes de Litchfield après avoir transporté une mallette contenant de l’argent de la drogue pour son ex-fiancée, Alex Vause (Laura Prepon), dix ans plus tôt. Entre-temps, elle avait refait sa vie avec Larry (Jason Biggs), qui décide de la soutenir pendant qu’elle purge sa peine. Mais la distance rend les choses compliquées et, en prison, Piper découvre un tout nouveau monde, auquel elle doit s’adapter pour survivre. La première saison de la série créée par Jenji Kohan à partir du récit autobiographique de Piper Kerman avait fait un carton, trouvant immédiatement son public et réussissant à le fidéliser avec son style bien équilibré, oscillant habilement entre humour et drame, tour à tour dure, drôle et touchante. Au-delà de son personnage principal parfois un brin égocentrique, voire irritante, c’est toute une population que la série nous présente, détenus et personnel pénitencier. Une vaste galerie d’histoires divers et variées. Par le biais de flashbacks, chaque épisode nous présente une détenue différente, nous permettant de comprendre ce qui l’a conduit derrière les barreaux. Il y a Red (Kate Mulgrew), une femme russe qui…