Vu! Joyeux Bordel, de Josh Gordon et Will Speck.
Films / 25 août 2017

Vu! Joyeux Bordel, de Josh Gordon et Will Speck. À la veille de noël, Josh Parker est officiellement divorcé. Il est le bras-droit de Clay Vandstone, loufoque directeur d’une branche de Chicago de l’entreprise informatique Zenotek, et le supérieur de Tracey Hughes, qui travaille sur un projet de réseau internet révolutionnaire. Carol Vendstone, la sœur de Clay et PDG de Zenotek, débarque dans les bureaux pour exiger le licenciement de près de la moitié de l’équipe en compensation des mauvais chiffres annuels. Déterminé à sauver ses employés, Clay décide de donner une fête de noël anthologique, dans le but d’impressionner un gros client et signer le contrat qui pourrait tout changer. Il suffit de jeter un rapide coup d’œil à l’affiche pour savoir immédiatement à quel genre de film on a affaire. Les présences au casting de Jason Bateman et Jennifer Aniston ne font que confirmer ce que l’on savait déjà : Joyeux Bordel est une comédie américaine basique. Le début est relativement lent, focalisé sur le personnage de Josh avec l’accent mis sur son divorce et les répercussions sur sa vie personnelle comme pour tenter de donner de la profondeur au film. Peu importe qu’on ne connaisse même pas le…

Vu! Cake de Daniel Barnz.
Films / 28 octobre 2015

Vu! Cake de Daniel Barnz. Claire (Jennifer Aniston) souffre, physiquement et psychologiquement. Quand une jeune femme de son groupe de soutien se suicide, elle s’intéresse à sa vie pour essayer de comprendre ce qui l’a poussée à sauter d’un pont. Pour essayer également de comprendre sa propre souffrance. Casting de haut vol pour ce film indépendant américain, puisqu’on retrouve, aux côtés de Jennifer Aniston, Sam Worthington, Anna Kendrick mais également Felicity Huffman, Chris Messina et William H. Macy. L’ancienne Rachel de FRIENDS est omniprésente, dans un rôle dramatique où elle excelle bien plus que dans les comédies légères. Grâce à son scénario bien écrit et sans recourir à des flashback, on comprend facilement l’état de Claire et son parcourt, ce qui accentue l’identification avec son personnage. Même si certains aspects sont plus intéressants que d’autres, l’ensemble tient tout à fait la route. Faire un film sur le deuil est un exercice difficile, surtout si l’on évite de revenir sur le drame. Ici, l’accent est mis sur Claire, sur l’impact de sa souffrance sur son entourage (notamment sa gouvernante) et les moyens qu’elle met en place pour la canaliser et l’accepter. Sans être un chef d’oeuvre, Cake parvient à nous tenir tout du long….

Vu! Comment tuer son boss 2 de Sean Anders.
Films / 30 juin 2015

Vu! Comment tuer son boss 2 (Horrible Bosses 2) de Sean Anders. Suite du film du même nom, on retrouve nos trois héros qui décident de se lancer à leur compte. Mais plus de patron ne veut pas dire plus d’emmerdes. Et le trio va très rapidement l’apprendre à ses dépends. Sean Anders succède à Seth Gordon à la réalisation, puisque ce dernier se consacre à l’adaptation cinéma du jeu Uncharted. Mieux connu pour ses scénarios (We’re the Millers, Dumb et Dumber to), Sean Anders reprend donc les manettes après avoir réalisé Sex Drive ou Crazy Dad. Et il s’en sort avec les honneurs. On retrouve une grande partie du casting du premier, avec Jason Bateman, Charlie Day et Jason Sudeikis en tête, mais également Jamie Foxx dans son rôle de conseiller criminel, Jennifer Aniston en dentiste nymphomane, Kevin Spacey ou Lindsay Sloane, auxquels s’ajoutent les nouveaux venus que sont Christoph Waltz et Chris Pine. L’histoire surfe sur le même principe que « Comment tuer son boss ? » et malgré les efforts des scénaristes, n’apporte pas grand-chose à cette suite. C’est farfelu par moment, prévisible par d’autres. Je n’ai pas été choqué par la violence de certaines blagues, mais je n’ai…