Vu! Atomic Blonde, de David Leitch.
Films / 26 décembre 2017

Vu! Atomic Blonde, de David Leitch. Fin 1989, Lorraine Broughton est de retour à Londres après une mission périlleuse à Berlin. Elle est débriefée par deux officiers, du MI6 et de la CIA. Après l’exécution de Gascoine, un espion britannique dont elle était la maîtresse, elle est envoyée sur place pour récupérer une liste comprenant les identités des agents secrets en fonction des deux côtés du mur. Elle doit aussi identifier et éliminer Satchel, un agent double. Présenté comme un Jason Bourne au féminin, Atomic Blonde suit le mouvement actuel qui vise à donner les rôles-titres de films d’action à des femmes. D’ailleurs ce n’est pas pour me déplaire. On l’a vu, le héros inébranlable qui ne craint personne et tue tout le monde. Alors j’aime que les scénaristes à Hollywood fassent au moins semblant de se renouveler. Je ne connais pas le roman graphique The Coldest City, dont est tiré le film, mais qu’on se le dise, le scénario d’Atomic Blonde n’est pas le plus original ni le plus complexe. À vrai dire, il est même plutôt basique. Tout est orienté vers l’action. Ceci dit, l’action est plutôt bonne, avec des scènes bien chorégraphiées, qui font passer Charlize Theron…

Vu! 10 Cloverfield Lane, de Dan Trachtenberg.
Films / 29 juillet 2016

Vu! 10 Cloverfield Lane, de Dan Trachtenberg. Après une engueulade avec son fiancé, Michelle fait ses affaires et prend la route. Victime d’un violent accident, elle se réveille attachée dans ce qui ressemble une cave. Howard, le propriétaire des lieux, lui annonce qu’il lui a sauvé la vie en l’amenant dans son bunker. Dehors, une attaque de grande ampleur vient de frapper les États-Unis. Michelle peut compter sur Emmet, un autre survivant, pour passer le temps. Mais malgré les affirmations de Howard et Emmet, Michelle n’arrive pas à accepter leur vérité et est déterminée, par tous les moyens, à retrouver l’air libre. Un peu moins de dix ans après le génial Cloverfield, ce 10 Cloverfield Lane s’apparente de prime abord à une suite. Il n’en est rien. L’univers est certes le même, ce qui rend certains aspects du film d’autant plus intéressant, mais si vous vous attendez à retrouver les personnages du film de Matt Reeves, ou à reprendre l’histoire là où on l’avait laissée, vous risquez d’être déçus. Et ça serait bien dommage, car ce premier long-métrage de Dan Trachtenberg est un film très plaisant. J’ai beaucoup aimé l’idée d’explorer une autre histoire, qui se déroule plus ou moins en même temps…