Vu! The Punisher, saison 1.
Séries TV / 2 janvier 2018

Vu! The Punisher, saison 1. Alors que la ville de New-York croit le Punisher mort peu après son procès très médiatique, Pete Castiglione travaille sur un chantier de construction et passe ses journées à abattre des murs à la masse. Donny, un de ses collègues tente de sympathiser avec lui tandis que le reste de l’équipe ne l’apprécie guère. Malgré les provocations et les insultes, Pete fait de son mieux pour garder son calme. Mais lorsque Donny est embarqué dans un braquage qui tourne mal, Pete révèle sa vraie nature. Dans la foulée, il est contacté par Micro, un mystérieux homme qui lui demande son aide. Dans le même temps, Dinah Madani, de la Sécurité Intérieure, de retour d’Afghanistan, mène une enquête clandestine sur l’assassinat de son ancien partenaire, Ahmed Zubair, qui enquêtait sur un trafic d’héroïne organisé par des militaires américains. L’apparition de Frank Castle, alias le Punisher, était probablement l’événement marquant de la deuxième saison de Daredevil. L’interprétation de Jon Bernthal a immédiatement donné corps au personnage. Le voir dans sa propre série n’est pas une surprise. Mieux, c’est une excellente chose. The Punisher n’est pas un super-héros comme les autres. Il n’a pas de super pouvoir, c’est…

Vu! Baby Driver, d’Edgar Wright.
Films / 18 novembre 2017

Vu! Baby Driver, d’Edgar Wright. Baby n’est pas un jeune homme comme les autres. Prodige derrière le volant, il sert de chauffeur pour des braquages afin d’éponger la dette qui le lie à Doc, un homme d’affaires véreux qui s’est pris d’affection pour lui. Ses écouteurs enfoncés dans les oreilles, Baby fait le boulot à contrecœur. Jusqu’au jour où il rencontre Debora, une serveuse dans un diner, dont il tombe aussitôt amoureux. Il n’a plus qu’une hâte, terminer son dernier boulot et changer de vie. De prime abord, un film intitulé Baby Driver, ça ne m’attire pas. Ça ressemble à une comédie d’action bas de gamme mettant en scène Zac Efron. Mais on me l’a chaudement recommandé. Par quelqu’un qui ne m’aurait jamais recommandé une comédie d’action bas de gamme mettant en scène Zac Efron. Alors je me suis laissé tenté. Et je ne regrette pas. Baby Driver est bien une comédie d’action, mais il suffit de s’y pencher d’un peu plus près pour comprendre que, derrière son titre trompeur, ça ne peut pas être un film bas de gamme. Son réalisateur (et scénariste), déjà, n’est autre que le talentueux britannique Edgar Wright, à qui l’on doit les excellents Shaun…

Vu! Mr. Wolff, de Gavin O’Connor.
Films / 28 juillet 2017

Vu! Mr. Wolff, de Gavin O’Connor. Après le diagnostique de son autisme, les parents de Christian ont la possibilité de placer leur garçon dans un centre dirigé par un spécialiste des troubles mentaux de l’enfant. Sa mère est pour lui offrir la chance de se développer dans un environnement adapté à sa condition mais son père, militaire, refuse. Il décide de guérir Christian à la dure et le former pour la vie. Devenu adulte, Christian Wolff est un comptable de génie travaillant essentiellement pour des groupes criminels et recherché par Raymond King, directeur de la branche des crimes économiques du Trésor américain proche de la retraite, qui soupçonne le Comptable d’une tuerie dans la planque d’une famille de la mafia italienne et missionne une analyste de le démasquer. En voulant se faire oublier, Christian accepte un contrat qui va mettre ses sécurités en péril. J’avoue qu’avant de mettre ce film, je n’avais aucune idée de ce dont il parlait. Quand je le peux, j’aime autant en savoir le moins possible sur un film. Ça m’évite d’avoir trop d’attentes. Tout ce que je savais, à part l’affiche sombre montrant un Ben Affleck armé qui annonce un thriller d’action, c’était le reste…

Vu! Le Loup de Wall Street, de Martin Scorsese.
Films / 20 août 2016

Vu! Le Loup de Wall Street, de Martin Scorsese. Après le Lundi Noir et l’effondrement de l’entreprise dans laquelle il exerce comme courtier en bourse, Jordan Belfort décide de prendre son futur en main. Passant d’abord par une petite entreprise de courtage spécialisée dans les actions bas de gamme, il monte rapidement sa propre boîte avec un voisin. Arnaques, succès, argent, putes, drogues et FBI deviendront son quotidien. Voilà maintenant près de trois ans que Le Loup de Wall Street est sorti au cinéma. Dès sa sortie, on m’a conseillé de le voir et tout le monde semblait s’accorder sur le fait que c’était un excellent film. Je n’en doutais pas, mais j’ai attendu. Après sa sortie en DVD/Blu-Ray, j’aurais pu le voir à tout moment. Mais trois heures c’est long. Jusqu’à cette semaine, Le Loup de Wall Street était devenu pour moi une private joke, le genre de film que je propose quand il est déjà tard et qu’il faut se lever tôt le lendemain. Jusqu’à cette semaine. Je ne sais pas comment, ni pourquoi, mais j’étais motivé. Ça arrive parfois. Vous avez un film que vous voulez voir depuis longtemps mais que vous n’avez pas encore pris le temps de…

Vu! Rampart, de Oren Moverman.
Films / 29 juin 2016

Vu! Rampart, de Oren Moverman. Nous sommes à Los Angeles, en 1999. Dave Brown est l’archétype du flic old school. Surnommé Date Rape en raison du meurtre d’un violeur en série que la légende lui prête, il est agressif et violent, n’hésite pas à sortir sa matraque ni à tremper dans des affaires douteuses. Quand un automobiliste percute sa voiture de fonction pendant sa ronde journalière, puis essaie de s’enfuir, Dave le rattrape et le passe à tabac. La scène est filmée par un passant et relance le débat omniprésent de la violence policière, largement médiatisée dans l’affaire Rampart. Sur la sellette, Dave Brown fait ce qu’il peut pour s’en sortir. Réalisé par Oren Moverman d’après une histoire signée James Ellroy, Rampart est inspiré en partie par le scandale Rampart, qui a secoué une partie de la police anti-gang de Los Angeles au début des années 2000. Mais contrairement à Training Day, Crash ou The Shield, le film ne s’inspire pas de faits précis mais plutôt d’une ambiance générale. Woody Harrelson campe le personnage principal et apparaît dans toutes les scènes. Comme souvent (pour ne pas dire toujours), il capture l’attention avec une interprétation bluffante. Il alterne avec brio les émotions, passant…

Vu! Daredevil, saison 2.
Séries TV / 15 avril 2016

Vu! Daredevil, saison 2. Daredevil a réussi à faire tomber Wilson Fisk et pense avoir débarrassé Hell’s Kitchen de sa plus grande menace. Mais c’est sans compter l’arrivée du Punisher, qui décime les gangs sans aucune retenue. Et le retour de l’ex de Matt, Elektra Natchios. La première saison de Daredevil s’était révélée une excellente surprise, aussi bien au niveau du scénario, de la réalisation, des personnages que de l’ambiance. D’excellente facture, elle ouvrait la marche pour des séries Marvel plus sombre que Agents of SHIELD. On a vu Jessica Jones, aperçu Luke Cage (dont la série est prévue pour plus tard cette année) et on attend déjà The Defenders, qui réunira Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist (et sans doute quelques surprises), qui devrait débarquer sur Netflix en fin d’année prochaine. Mais n’allons pas trop vite en besogne. Une des qualités des séries Marvel produites par Netflix est leur histoire. On sent la volonté des créateurs et scénaristes de peindre un univers sombre, presque plus proche des derniers films DC que de Marvel. Contrairement à une première saison centrée sur un seul méchant en la personne de Wilson Fisk, cette deuxième saison a une trame plus complexe…

Vu! Sicario, de Denis Villeneuve.
Films / 30 mars 2016

Vu! Sicario, de Denis Villeneuve. Kate Marcer (Emily Blunt) est une jeune agent du FBI qui ne vit que pour son métier. Spécialisée dans les libérations d’otages en Arizona, elle est habituée à la violence. Après une opération qui tourne mal, elle est recrutée pour faire partie d’une équipe spéciale pour s’en prendre au chef du Cartel de Juarez. De l’autre côté de la frontière, elle va devoir remettre en question sa vision du monde et de la morale pour survivre. Nouveau film et nouvelle grande réussite pour Denis Villeneuve. Après Incendies, Prisoners et Enemy, le réalisateur canadien s’est imposé comme une valeur sûre du cinéma, avec des films aussi puissants que différents. Mais qu’importe l’histoire qu’il raconte ou le genre qu’il explore, il y a toujours cette tension latente, presque palpable. L’ambiance, c’est le point fort de Denis Villeneuve, sa capacité à plonger le spectateur dans l’action ainsi que dans la psychologie de personnages. Sicario n’est pas un jugement, une prise de parti, c’est une histoire solide racontée comme elle est, avec ses différents points de vue. La jeune agent dévouée et idéaliste, le supérieur paternel, le brutal chef d’équipe ou le mystérieux Colombien. Chacun va se révéler au fil…

Vu! Fury, de David Ayer.
Films / 3 mars 2015

Vu! Fury, de David Ayer. À la toute fin de la Seconde Guerre Mondiale, une bande d’américains en tanks patrouillent l’Europe pour buter du nazi. À la tête d’un tank, Wardaddy (Brad Pitt) doit aller protéger un carrefour perdu en pleine campagne pour permettre l’évacuation de personnel allié. Qu’on se le dise, ce film est, à l’image des autres films de David Ayer que j’ai vu (Bad Times, Au bout de la nuit) une déception. La présence de Brad Pitt (dans un rôle qui ressemble à une version édulcorée de celui qu’il tenait dans Inglorious Bastards) et d’un casting plutôt correct ne permet pas de faire oublier que ce film, même s’il est « original » dans le sens où il suit exclusivement une unité de tank(s), n’apporte pas grand-chose. Ça se regarde plutôt bien, sans être trop ennuyant, mais plusieurs choses sont bizarres. Les tirs, déjà, qui ressemblent à des traits de laser, avec des couleurs différentes pour les nazi et les alliés, et que dire des têtes qui explosent comme des ballons de baudruche dans les scènes de combat? Bref, faut vraiment avoir envie de le voir pour sacrifier les 2h et des bananes qu’il dure. PS : pour tous…