Vu! Maniac, mini-série.
Séries TV / 31 octobre 2018

Vu! Maniac, mini-série. Sous la pression de son père, Owen Milgrim doit témoigner et commettre un parjure pour éviter à son frère de faire de la prison. Schizophrène à tendance paranoïaque, il est submergé par la culpabilité et contrarié par les sentiments troublants qu’il éprouve pour sa belle-sœur. Encore plus fragilisé par la perte de son emploi, il décide de participer à un essai clinique qui a pour but de créer un traitement permettant de guérir tous les troubles psychiques. Annie est accroc à l’une des pilules administrées durant l’essai. En manque et sans argent, elle s’incruste dans l’étude pour avoir sa dose. Lorsqu’il la voit, Owen est persuadé qu’elle a été envoyée pour l’aider à sauver le monde. Maniac a beaucoup fait parlé depuis sa sortie, fin septembre dernier. Développée librement par Patrick Somerville à partir d’une série norvégienne du même nom, la série est réalisée par Cary Joji Fukunaga, à qui l’ont doit notamment la réalisation du bijou qu’est la première saison de True Detective. Plutôt que de faire miroiter une longue histoire complexe et une multiplication des saisons, Maniac est une mini-série inclassable, qui oscille selon les épisodes entre thriller psychédélique, drame, comédie noire, science-fiction et fantasy….

Vu! The Boyfriend, de John Hamburg.
Films / 20 juin 2017

Vu! The Boyfriend, de John Hamburg. Lors de la fête organisée pour son cinquante-cinquième anniversaire, Ned Fleming reçoit un appel vidéo de Stephanie, sa fille, qui fait ses études en Californie. Pendant la communication, Laird, le petit-copain de Stephanie, arrive dans sa chambre d’étudiante et commence à se déshabiller. Ned, dont l’entreprise d’imprimerie est dans une mauvaise passe, décide d’emmener sa femme et son fils passer Noël avec Stephanie et faire officiellement connaissance avec son étrange petit-copain. Derrière ses airs d’éternel adolescent, Laird est en fait multi-millionnaire après le succès de son jeu vidéo pour mobile. Lorsque Laird fait part à Ned de ses intentions de demander Stephanie en mariage, le père inquiet met tout en œuvre pour faire capoter leur relation. Bon, qu’on se le dise tout de suite, j’ai lancé The Boyfriend (Pourquoi Lui ?) avec des attentes très mitigées. D’un côté j’aime beaucoup James Franco et Bryan Cranston, mais de l’autre je me méfie énormément de ces comédies construites selon des formules ultra-stéréotypées. Autant le dire de but en blanc, je n’ai pas aimé ce film. La principale raison est, évidemment, qu’il est construit selon une formule ultra-stéréotypée. Que voici : père coincé rencontre gendre déluré. Père coincé déteste…

Vu! Sausage Party, de Conrad Vernon et Greg Tiernan.
Films / 24 mars 2017

Vu! Sausage Party, de Conrad Vernon et Greg Tiernan. À la veille du 4 Juillet et de la fête nationale américaine, tous les aliments se tiennent prêts pour devenir des élus des Dieux. Dès l’ouverture du magasin, les rayons sont en verve et leurs occupants chantent avec conviction la chanson du Great Beyond (le Grand Au-Delà). C’est d’autant plus vrai pour Franck et Brenda, qui sont amoureux l’un de l’autre et pour qui les célébrations du 4 Juillet sont l’occasion parfaite de sceller leur union dans la chair. Chacun est dans son emballage respectif, avec ses congénères. Quand ils sont finalement choisis par un Dieu, leur rêve est sur le point de se réaliser. Mais c’est sans compter un pot de moutarde au miel, ramené par un client le matin même, et qui raconte à qui veut l’entendre la vérité sur ces « Dieux » et cet « Au-Delà » qu’on leur fait miroiter. En essayant de se suicider, il entraîne plusieurs aliments avec lui, dont Franck et Brenda, mais aussi Douche, une poire à lavement vaginal. Brenda est déterminée à retourner dans leur rayon pour retenter sa chance le lendemain, mais Franck veut découvrir la vérité sur les Dieux et l’Au-Delà. Tandis que Douche…

Vu! War Dogs, de Todd Phillips.
Films / 17 mars 2017

Vu! War Dogs, de Todd Phillips. Après l’avoir perdu de vue pendant des années, David Packouz, un jeune masseur professionnel aux ambitions d’entrepreneur, retrouve Efraim Diveroli, son meilleur ami du lycée devenu vendeur d’armes. Alors que les investissements de David se montrent infructueux, Efraim lui propose de travailler pour lui. La combine est simple, devenir les fournisseurs de l’armée américaine grâce aux contrats mis aux enchères sur internet pour favoriser les petites sociétés. Leur entreprise se nourrit des miettes d’un énorme gâteau, jusqu’au jour où ils décrochent un contrat d’envergure pour 300 millions de dollar et se retrouvent dépassés par les événements. War Dogs est basé sur des faits réels, plus particulièrement sur un article du magazine Rolling Stone consacré à David Packouz et Efraim Diveroli et leur entreprise qui fournissait des armes et de l’équipement à l’armée américaine pendant la guerre en Irak. Le tout est réalisé par Todd Phillips, connu, bien sûr, pour la trilogie Very Bad Trip, et met en scène un duo d’acteurs prometteurs en tête d’affiche, à savoir Jonah Hill et Miles Teller. Tous ces éléments laissaient augurer de bonnes choses. Todd Phillips a l’expérience de ce genre de films que je qualifierais de comédie réaliste. On retrouve…

Vu! Ave, César !, de Joel et Ethan Coen.
Films / 2 novembre 2016

Vu! Ave, César !, de Joel et Ethan Coen. Dans le Hollywood des années 50, Eddie Mannix est le fixer du studio Capitol Pictures. Lien direct avec le grand patron à New York, il doit veiller au bon fonctionnement du studio, à éviter que les facéties de ses stars soient découvertes par le grand public tout en réglant les divers problèmes et en orientant la presse dans la bonne direction. Attendu avec beaucoup d’espoirs, le dernier film en date des Frères Coen promettait d’excellentes choses. On connait le duo de scénaristes/réalisateurs pour ses histoires loufoques et ses personnages pittoresques, alors les imaginer revisitant l’Âge d’Or des studios de cinéma Hollywoodiens était alléchant. D’autant plus quand on voit le casting avec lequel ils travaillent ici. Jugez plutôt : Josh Brolin dans le rôle d’Eddie Mannix (inspiré par le célèbre fixer Eddie Mannix) ; George Clooney en star de cinéma, qui joue un centurion romain dans un péplum sur Jésus (et auquel le film emprunte le titre) ; Channing Tatum en star de comédie musicale ; Scarlett Johansson en starlette à la vie privée chaotique ; Aiden Ehrenreich dans le rôle d’un acteur de western propulsé à l’affiche d’une drame psychologique ;…

Vu! Le Loup de Wall Street, de Martin Scorsese.
Films / 20 août 2016

Vu! Le Loup de Wall Street, de Martin Scorsese. Après le Lundi Noir et l’effondrement de l’entreprise dans laquelle il exerce comme courtier en bourse, Jordan Belfort décide de prendre son futur en main. Passant d’abord par une petite entreprise de courtage spécialisée dans les actions bas de gamme, il monte rapidement sa propre boîte avec un voisin. Arnaques, succès, argent, putes, drogues et FBI deviendront son quotidien. Voilà maintenant près de trois ans que Le Loup de Wall Street est sorti au cinéma. Dès sa sortie, on m’a conseillé de le voir et tout le monde semblait s’accorder sur le fait que c’était un excellent film. Je n’en doutais pas, mais j’ai attendu. Après sa sortie en DVD/Blu-Ray, j’aurais pu le voir à tout moment. Mais trois heures c’est long. Jusqu’à cette semaine, Le Loup de Wall Street était devenu pour moi une private joke, le genre de film que je propose quand il est déjà tard et qu’il faut se lever tôt le lendemain. Jusqu’à cette semaine. Je ne sais pas comment, ni pourquoi, mais j’étais motivé. Ça arrive parfois. Vous avez un film que vous voulez voir depuis longtemps mais que vous n’avez pas encore pris le temps de…

Vu! Le Stratège, de Bennett Miller.
Films / 23 septembre 2015

Vu! Le Stratège (MoneyBall), de Bennett Miller. Après une défaite en playoffs contre les Yankees de New York et au terme d’une grande saison pour une équipe avec leurs moyens financiers réduits, les Athletics d’Oakland perdent leurs meilleurs joueurs. Billy Beane (Brad Pitt), le General Manager de la franchise, doit faire de son mieux pour les remplacer tout en restant dans le maigre budget alloué. Quand il rencontre Peter Brand (Jonah Hill) et son approche du jeu basée sur les statistiques, il décide de faire confiance au jeune homme. Adapté de l’ouvrage de Michael Lewis et basé sur l’histoire vraie de Billy Beane, ancien joueur à la carrière difficile devenu GM, le Stratège est un film que j’appréhendais (la preuve, j’ai mis quatre ans à le regarder). J’aime Brad Pitt, Jonah Hill également, mais je n’y connais rien au baseball et j’avais peur de m’ennuyer profondément pendant les deux heures plus que durent le film. Il n’en a rien été. Reposant sur un Brad Pitt très Redfordien et un Jonah Hill en jeune assistant sérieux, bien loin de son humour potache habituel, Le Stratège n’est jamais ennuyant, quand bien même la terminologie baseballienne est du chinois pour moi. Seuls importent…

Vu! 22 Jump Street, de Phil Lord et Chris Miller.
Films / 2 février 2015

Vu! 22 Jump Street, de Phil Lord et Chris Miller. Suite de 21 Jump Street, le film qui reprenait l’idée de la série qui avait révélée Johnny Depp au grand public il y a…. longtemps, ne remuons pas non plus le couteau dans la plaie. Bref, 21 Jump Street, avec le duo Jonah Hill et Channing Tatum, m’avait plutôt plu. J’avais trouvé le film assez drôle, les personnages complémentaires et le scénario suffisamment travaillé (pour une comédie) pour qu’on ne s’ennuie pas trop. Pour ce nouvel opus, on prend littéralement les mêmes ingrédients et on recommence (ils nous le disent eux-même quelque chose comme 17 fois au début du film). Jenko et Schmidt sont envoyés à la fac pour démasquer les dealers d’une nouvelle drogue synthétique qui fait des ravages. Le duo de choc va être soudé, s’éloigner, être jaloux, tomber amoureux, remettre sa vie en question et arrêter les méchants. Étrangement, le résultat est plutôt similaire au premier, à savoir plutôt agréable à regarder. Ce n’est pas du cinéma d’auteur, c’est certain, mais 22 Jump Street est agréable à regarder, on passe un bon moment avec Jenko et Schmidt. De là à dire qu’on attend avec impatience la suite,…