Vu! Deadpool 2, de David Leitch.
Films / 12 octobre 2018

Vu! Deadpool 2, de David Leitch. Reconverti en mercenaire, Deadpool traque et tue de nombreux criminels à travers le monde. En parallèle, Wade Wilson vit le parfait amour avec Vanessa. Mais alors qu’elle est prête à fonder une famille, elle est assassinée par un baron de la drogue. Dévasté, Wade tente, en vain, de se suicider. Colossus le ramène au manoir du professeur Xavier et veut le recruter dans les X-Men. Incapable de suivre les règles lors d’une intervention pour sauver Russell Collins, un jeune mutant, Deadpool et le garçon sont envoyés dans une prison pour mutants où ils sont attaqués par Cable, un soldat venu du futur pour éliminer Russell avant qu’il ne devienne Firefist et tue sa famille. Après une vision de Vanessa, Deadpool décide de combattre Cable pour sauver Russell. Il fonde alors la X-Force. Avant de voir cette suite de Deadpool, qui m’avait beaucoup plu, j’ai demandé l’avis à plusieurs amis. Le verdict était étrangement similaire : dans la lignée du premier, l’effet de surprise en moins. En même temps, vu les libertés de ton prises par le premier film, il était difficile d’aller plus loin sans tomber dans la surenchère. Le film flirte continuellement avec…

Vu! Avengers : Infinity War, de Anthony et Joe Russo.
Films / 12 septembre 2018

Vu! Avengers : Infinity War, première partie, de Anthony et Joe Russo. Thanos a entrepris de réunir les six pierres d’infinité pour rétablir l’équilibre dans un univers surpeuplé en éradiquant la moitié de la population totale au hasard. Après avoir récupéré les premières pierres, il fait route en direction de la Terre pour y glaner deux pierres manquantes. C’est justement sur Terre qu’Heimdall a envoyé Hulk en urgence après l’attaque par Thanos d’un convoi transportant les derniers Asgardiens, dont Thor, pour récupérer la pierre de l’Espace contenue dans le Tesseract subtilisé par Loki. Docteur Strange, surpris par l’arrivée de Hulk, contacte Tony Stark, qui était occupé à planifier son mariage avec Pepper, pour le prévenir de l’imminence du danger. Un danger tel que Iron Man est prêt à faire équipe de nouveau avec Captain America pour sauver la planète. Mais pour avoir une chance face à Thanos, il faudra faire plus que simplement réunir les Avengers. Pendant ce temps-là, dans les confins de l’espace, un vaisseau se balade en diffusant de la pop-rock terrienne des années 70, et ses étranges occupants se chamaillent comme des enfants jusqu’à ce qu’ils tombent sur l’épave du vaisseau Asgardiens et son équipage flottant dans…

Vu! Inherent Vice, de Paul Thomas Anderson.
Films / 14 décembre 2016

Vu! Inherent Vice, de Paul Thomas Anderson. Doc, un privé hippie, reçoit la visite de son ex un soir. Elle lui demande de l’aider, ou plutôt d’aider son nouvel amant, un riche agent immobilier dont elle soupçonne la femme, et l’amant de cette dernière, de vouloir le kidnapper pour le faire interner dans un hôpital psychiatrique. À son bureau, dans un cabinet médical, Doc est engagé par un membre de la Black Guerrilla Family pour retrouver un membre de l’Aryan Brotherhood rencontré en prison qui lui doit de l’argent et qui s’avère être l’un des gardes du corps de l’amant de son ex. Et puis il y a aussi cette ancienne héroïnomane qui cherche son mari supposé mort mais qu’elle croit vivant après qu’une large somme d’argent ait été déposée sur son compte. Entre autres. Ça a l’air compliqué, comme ça ? Dîtes-vous que là c’est la partie simple, parce qu’ensuite, tout se mélange et se croise. Paul Thomas Anderson est, ça ne fait pas grand doute, un réalisateur de talent. Sa capacité à réalisé des films intelligents, aboutis et éclectiques n’est plus à prouver. Du film noir, d’auteur, à la comédie romantique ou collégiale en passant par le western ou le drame,…

Vu! Ave, César !, de Joel et Ethan Coen.
Films / 2 novembre 2016

Vu! Ave, César !, de Joel et Ethan Coen. Dans le Hollywood des années 50, Eddie Mannix est le fixer du studio Capitol Pictures. Lien direct avec le grand patron à New York, il doit veiller au bon fonctionnement du studio, à éviter que les facéties de ses stars soient découvertes par le grand public tout en réglant les divers problèmes et en orientant la presse dans la bonne direction. Attendu avec beaucoup d’espoirs, le dernier film en date des Frères Coen promettait d’excellentes choses. On connait le duo de scénaristes/réalisateurs pour ses histoires loufoques et ses personnages pittoresques, alors les imaginer revisitant l’Âge d’Or des studios de cinéma Hollywoodiens était alléchant. D’autant plus quand on voit le casting avec lequel ils travaillent ici. Jugez plutôt : Josh Brolin dans le rôle d’Eddie Mannix (inspiré par le célèbre fixer Eddie Mannix) ; George Clooney en star de cinéma, qui joue un centurion romain dans un péplum sur Jésus (et auquel le film emprunte le titre) ; Channing Tatum en star de comédie musicale ; Scarlett Johansson en starlette à la vie privée chaotique ; Aiden Ehrenreich dans le rôle d’un acteur de western propulsé à l’affiche d’une drame psychologique ;…

Vu! Dans la Vallée d’Elah, de Paul Haggis.
Films / 5 avril 2016

Vu! Dans la Vallée d’Elah, de Paul Haggis. Lorsque son fils est porté déserteur, Hank Deerfeld (Tommy Lee Jones), un ancien de la police militaire, décide de mener l’enquête pour retrouver son fils. Il attire l’attention d’une officier de la police locale, Emily Sanders (Charlize Theron), qui l’aide à découvrir la vérité. Sur fond de guerre en Irak et de difficulté de réadaptation, le film explore les traumatismes de la guerre, leurs conséquences sur les soldats et leur famille. Mais également le côté politique de l’armée américaine et sa façon de se protéger des éventuels scandales qui pourraient la toucher. Quand on sait que le scénario a été inspiré par une histoire vraie (celle de Richard T. Davis), ça installe une ambiance toute particulière. Pour son second film en tant que réalisateur après Collision, le scénariste de Million Dollar Baby, de Casino Royale et plein d’autres, nous livre un film réussit, entre le policier classique et l’enquête politique. Cette réussite est cimentée par le formidable duo d’acteurs principaux formé par Tommy Lee Jones et Charlize Theron. Le premier est formidable en père déterminé, tout en retenue, mais la seconde n’est pas en reste, toujours juste dans son jeu. Dans les…

Vu! Sicario, de Denis Villeneuve.
Films / 30 mars 2016

Vu! Sicario, de Denis Villeneuve. Kate Marcer (Emily Blunt) est une jeune agent du FBI qui ne vit que pour son métier. Spécialisée dans les libérations d’otages en Arizona, elle est habituée à la violence. Après une opération qui tourne mal, elle est recrutée pour faire partie d’une équipe spéciale pour s’en prendre au chef du Cartel de Juarez. De l’autre côté de la frontière, elle va devoir remettre en question sa vision du monde et de la morale pour survivre. Nouveau film et nouvelle grande réussite pour Denis Villeneuve. Après Incendies, Prisoners et Enemy, le réalisateur canadien s’est imposé comme une valeur sûre du cinéma, avec des films aussi puissants que différents. Mais qu’importe l’histoire qu’il raconte ou le genre qu’il explore, il y a toujours cette tension latente, presque palpable. L’ambiance, c’est le point fort de Denis Villeneuve, sa capacité à plonger le spectateur dans l’action ainsi que dans la psychologie de personnages. Sicario n’est pas un jugement, une prise de parti, c’est une histoire solide racontée comme elle est, avec ses différents points de vue. La jeune agent dévouée et idéaliste, le supérieur paternel, le brutal chef d’équipe ou le mystérieux Colombien. Chacun va se révéler au fil…

Vu! Everest, de Baltasar Kormakur.
Films / 17 février 2016

Vu! Everest, de Baltasar Kormakur. Au printemps 1996, c’est la course à l’ascension de l’Everest. Différentes compagnies commerciales permettent à de riches clients d’atteindre le plus haut sommet au monde. Mais malgré tous les préparatifs et toutes les précautions, personne n’est à l’abri du danger lorsque les éléments se déchaînent. Tout ce que je savais de ce film, au moment de le regarder, était qu’il racontait l’histoire d’une ascension de l’Everest (le titre est assez limpide en ce sens) et qu’il mettait en scène Jake Gyllenhaal. J’ignorais qu’il était basé sur des faits réels (je l’ai compris assez vite, notamment grâce à la mention « basé sur des faits réels » qui ouvre le film) et donc je ne savais pas à l’avance qui allait survivre et qui allait mourir. Librement inspiré du récit Tragédie à l’Everest (Into Thin Air : a personnal account of the Mt. Everest Disaster) de Jon Krakauer (qui avait également écrit le récit Into the Wild, adapté au cinéma par Sean Penn), publié en 1997, le film se veut au plus proche de la réalité. En préparation, les acteurs ont donc rencontré les personnes dont ils interpréteraient les rôles, ou leurs proches. Guy Cotter, qui était coordinateur…

Vu! Sin City 2 : A Dame to Kill For, de Robert Rodriguez et Frank Miller.
Films / 7 février 2015

Vu! Sin City 2 : A Dame to Kill For, de Robert Rodriguez et Frank Miller. Presque dix ans après Sin City, voici enfin la suite tant attendue de ce film culte. On retrouve certains personnages du premier volet (Marv, Dwight, Nancy et quelques autres) et on en découvre de nouveaux (Ava Lord, Johnny). Certains des acteurs ont changé, pour différentes raisons, mais puisque je n’ai pas revu le premier volet avant de regarder le 2, ça ne m’a pas dérangé plus que ça. Comme dans le 1, il y a plusieurs histoires mélangées, certains personnages se croisent et d’autres non. Les intrigues en elle-même ne sont pas extrêmement élaborées, mais on ne regarde pas Sin City pour les mêmes raisons que La Taupe. Le point fort du film (et le plus développé) est son aspect visuel (plus encore que la présence très dénudée d’Eva Green). Et de ce côté-là, il n’y a rien à dire. C’est magnifique! Le mélange d’un noir et blanc très esthétique avec des jeux de couleurs très bien utilisés (avec un léger bémol pour Marcie) nous immergent complètement dans l’univers sombre, violent et sale du roman graphique cher à Frank Miller. Le résultat est en dessous du…

Vu! Guardians of the Galaxy, de James Gunn.
Films / 9 janvier 2015

Vu! Guardians of the Galaxy, de James Gunn. Peter Quill (Chris Pratt) quitte en pleurs l’hôpital où sa mère agonise d’un cancer. Il est aspiré par un vaisseau spatial. 26 ans plus tard, il est devenu Star-Lord et est recherché dans tout l’espace pour avoir volé un mystérieux globe convoité par Ronan l’Accusateur (Lee Pace). Il va devoir s’allier à quatre aliens pour essayer de sauver ce qui peut encore l’être. J’en avais entendu plutôt de bons commentaires mais j’avais peur d’être déçu. Au final, je suis un peu entre les deux. Ce n’est pas mal du tout, un divertissement agréable et, fait suffisamment rare pour être signalé, un blockbuster avec des personnages « profonds » (chacun à ses motivations personnelles et en 3 dimensions). Par contre je trouve que les choses se mettent en place un peu facilement, dans un univers globalement Trekien dominé par des humanoïdes de couleurs diverses et variées. Certains personnages sont très bons, comme Groot (Vin Diesel) ou, à l’opposé, Ronan. Bradley Cooper prête sa voix à Rocket et Zoe Saldana ses traits à Gamora. Et que dire de Drax the Destroyer, interprété par un Dave Bautista bien plus crédible qu’il ne l’a jamais été comme catcheur….