Vu! Orange is the New Black, saison 7.
Séries TV / 2 août 2019

Alors que Piper doit s’ajuster à la vie en liberté conditionnelle en tant qu’ex-détenue, Alex tente de rester loin des ennuis. Mais à Litchfield, les ennuis savent vous trouver. Et l’escalade rapide, définitive. Daya tourne, Gloria pense que Red perd la tête, Taystee est plus sombre que jamais après sa condamnation à la prison à vie pour le meurtre de Piscatella, Cindy culpabilise, Suzanne essaie de réparer ses amies, Blanca est à nouveau enfermée et Aleida continue de profiter des largesses de Hopper. Conclure une série n’est pas une chose aisée. Surtout une série aussi ambitieuse qu’Orange is the New Black. Car c’était une série ambitieuse. L’idée de la situer dans une prison pour femmes, de briser les codes, d’introduire de nouveaux types de personnages féminins, pour mettre en avant les minorités, pour s’intéresser aux sujets d’actualité, sans avoir peur de prendre parti. Beaucoup de femmes. Des femmes différentes que celles qu’on a l’habitude de voir dans les séries américaines. Et on s’est attaché à elles. Presque toutes. Sachant que c’était la fin, j’avais envie de savourer les derniers épisodes d’une série que j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre. Sauf que, très vite, j’ai vu des faiblesses, trop de…

Vu! Orange is the New Black, saison 6.
Séries TV / 21 septembre 2018

Vu! Orange is the New Black, saison 6. Après la fin des émeutes, les détenues de Litchfield sont transférées dans le quartier de haute sécurité situé sous la prison. Changement de décor et changement de règles, de nouvelles rivalités éclatent, d’anciennes sont réveillées, attisées par les gardiens qui tiennent les détenues responsables pour la mort de Piscatella. Le FBI s’en mêle, montant les filles les unes contre les autres pour faire tomber des boucs émissaires désignés par avance. Et, bien sûr, Piper a ses propres préoccupations. Même lieu, nouvelle prison. Vous vous rappelez de la prison max, située sous Litchfield ? Celle dont venait Piscatella et sa bande pendant les émeutes ? C’est là que se situe l’action de cette sixième saison d’Orange. J’aime le changement de décor, même s’il est un peu déroutant au début, car les nouveaux quartiers confère une aura un peu plus Ozesque à la série. Les gardiens sont plus violents, plus pervers aussi, ils organisent par exemple une fantasy league des détenus. Il faut un peu de temps pour assimiler ce nouvel environnement, les nouveaux personnages (dont nous n’avions jamais entendu parler avant) et les nouvelles dynamiques qui se mettent en place. On retrouve avec plaisir…