Vu! John Wick, de David Leitch et Chad Stahelski.
Films / 13 février 2018

Vu! John Wick, de David Leitch et Chad Stahelski. Une voiture emboutit le muret d’un quai de chargement. John Wick titube hors du véhicule, grièvement blessé. Il se traîne sur quelques mètres avant de sortir son téléphone et regarder une vidéo de sa femme. Peu après l’enterrement de sa femme, décédée après une longue maladie, John Wick reçoit un paquet. Un chiot baptisée Daisy et une lettre de sa femme pour l’aider à surmonter l’épreuve. John tisse rapidement un lien fort avec Daisy. Alors qu’il fait le plein à une station-service, un trio de russes s’arrête à l’autre pompe. L’un des hommes propose d’acheter sa voiture, mais John refuse. Quand l’autre l’insulte en russe, John réplique dans la même langue. Dans la nuit, le trio fait irruption chez lui, le passe à tabac et tue son chien avant de voler sa voiture. John n’a alors qu’une idée en tête, se venger. Après Harry Potter et la Coupe de Feu, j’avais besoin de regarder un film d’action, avec des fusillades, des morts et du sang. J’ai entendu du bien de John Wick depuis sa sortie en 2014, mais je n’avais encore jamais pris le temps de le regarder. Récemment, j’ai vu…

Vu! Keanu, de Peter Atencio.
Films / 14 novembre 2017

Vu! Keanu, de Peter Atencio. Les Allentown Brothers, deux assassins réputés, attaquent un hangar appartenant au cartel mexicain et dirigé par King Diaz. Ils exécutent tout le monde sur place et s’emparent d’Iglesias, le chaton de Diaz. Ils sont distraits par l’arrivée de la police et le chaton en profite pour s’enfuir. Rell, en pleine déprime après s’être fait largué par sa copine, trouve le chaton sur le pas de sa porte et décide de le recueillir. Il le baptise Keanu. Deux semaines plus tard, Rell, revigoré par la présence du chaton dans son quotidien, sort au cinéma avec Clarence, son cousin, dont la femme s’est absentée pour le week-end. Quand ils reviennent chez Rell, ils trouvent l’appartement saccagé et Keanu a disparu. Malgré les mises en garde de Clarence, Rell est déterminé à retrouver son chat, quitte à se frotter à un gang local. Il y a des films sur lesquels on tombe parfois et on sait d’avance que ce ne sera pas grandiose, mais on espère quand même passer un bon moment. Un coup d’œil à l’affiche de Keanu suffit pour déterminer qu’on s’apprête à regarder une comédie légère. Difficile en même temps de faire un film d’action…

Vu! The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn.
Films / 10 février 2017

Vu! The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn. Jesse est une jeune orpheline tout juste débarquée à Los Angeles. Elle vit dans un motel glauque à la périphérie de la ville en rêvant de réussir comme mannequin. Très rapidement, dès le début de son ascension fulgurante dans le monde de la mode, elle suscite la jalousie et la convoitise des autres femmes, qui ne reculeront devant rien pour lui dérober son innocence. Nicolas Winding Refn est un réalisateur que j’apprécie particulièrement. Je l’ai découvert, comme beaucoup, par la trilogie Pusher. Puis je l’ai vu évoluer et confirmer tout son talent avec ses films suivants, Bronson, Valhalla Rising, Only God Forgives et son plus gros succès, Drive. J’aime chez lui cette capacité, cette volonté, même, de réaliser des histoires différentes, s’appuyant sur les codes d’un genre dans l’univers d’un autre. J’attendais donc The Neon Demon avec une certaine impatience. Puis j’ai vite compris à la lecture de plusieurs critiques que le film était loin de faire l’unanimité et j’ai retardé un peu son visionnage pour laisser retomber mes attentes. Malheureusement, je n’ai pas réussi à éviter la déception. Le début, sombre et coloré, porté par une musique techno largement présente dans le…