Vu! Spider-Man : Homecoming, de Jon Watts.
Films / 2 décembre 2017

Vu! Spider-Man : Homecoming, de Jon Watts. Après sa participation au combat entre les alliés d’Iron Man et ceux de Captain America, Peter Parker retourne chez lui, dans le Queens. Tony Stark ne le juge pas encore prêt pour intégrer les Avengers, mais Peter cherche à lui prouver le contraire en combattant le crime sous son costume de Spider-Man. Il cache ses activités de justicier derrière le prétexte de son stage chez Stark Industries, mais se fait démasquer bêtement par son meilleur ami, Ned. Alors qu’il a de plus en plus de mal à trouver un équilibre entre sa vie de lycéen et son activité de Spider-Man, il met le doigt sur un trafic d’armes impliquant de la technologie extra-terrestre. Spider-Man n’a jamais été mon héros préféré. Je le trouve assez cool, mais trop enfantin. Même la version adulte de la trilogie de Sam Raimi ne m’a pas exalté plus que ça, la faute en grande partie au fait que je déteste Tobey Maguire. Je ne parlerais même pas de The Amazing Spider-Man, que j’ai trouvé tellement mauvais que je ne me suis même pas donné la peine de regarder la suite. Mais bon, jusque-là j’ai vu tous les films…

Vu! Better Call Saul, saison 2.
Séries TV / 8 juin 2016

Vu! Better Call Saul, saison 2. Suite des aventures de Jimmy McGill dans sa vie d’avant. Grâce en grande partie à Kim, Jimmy obtient un poste dans un cabinet réputé du Nouveau-Mexique, ce qui lui permettrait de continuer son travail sur l’affaire Sandpiper. Mais il refuse l’offre, préférant se la couler douce quelques temps, avant de revenir sur sa décision. Accueilli comme un ponte, il a droit à un grand bureau, un appartement et une voiture de fonction, en plus d’une grosse prime. Mais la vie d’employé ne lui convient pas. Déterminé à faire les choses correctement, il ne peut empêcher son naturel de reprendre le dessus et prend des raccourcis qui lui valent des problèmes avec ses nouveaux supérieurs et qui ont même des répercussions sur la carrière de Kim. En parallèle, sa relation avec Chuck continue de se détériorer. Créée par Vince Gilligan et Peter Gould, Better Call Saul s’impose comme une série à part entière. Certes, l’intrigue se situe dans l’univers de sa grande sœur, et l’on retrouve plusieurs personnages marquants, mais si l’on ne peut s’empêcher de penser à Breaking Bad, Better Call Saul réussi à établir sa propre identité. Better Call Saul pourrait s’appeler Jimmy et Mike…

Vu! Dom Hemingway, de Richard Shepard.
Films / 9 février 2015

Vu! Dom Hemingway, de Richard Shepard. Jude Law campe un criminel aigri et désagréable, spécialiste des coffre-fort, qui sort de prison après 12 ans passé derrière les barreaux et est bien décidé à récupérer l’argent que l’on lui doit, même si pour ça il doit fricoter avec ceux qu’il a volé. Bon, je m’attendais à mieux. Ce qui me fait penser qu’il faut vraiment que j’arrête de prendre les critiques mises en avant sur la jaquette pour argent comptant (qui a dit que j’étais un pigeon??!!). Pas grand chose à retenir de ce film si ce n’est que monsieur Law n’est pas mauvais acteur (ce qu’on savait déjà). C’est un peu lourd et pas super bien écrit. En somme, préférez autre chose si vous hésitiez (si vous n’en aviez pas entendu parler, ignorez ce paragraphe…).