Vu! Tomb Raider, de Roar Uthaug.
Films / 18 août 2018

Vu! Tomb Raider, de Roar Uthaug. Sept ans après la disparition de son père, le célèbre explorateur Richard Croft, Lara Croft, âgée de 21 ans, peine à se remettre. Elle refuse d’accepter la mort de son père ou de réclamer l’héritage qui l’attend, dont la reprise de l’entreprise familiale. Elle se contente de gagner sa vie comme livreuse à vélo à Londres. Mais lorsqu’elle se fait arrêter à la suite d’une course urbaine pour gagner quelques billets, elle est récupérée par Ana, une associée proche de son père, qui lui rappelle que si elle ne signe pas l’acte de décès de son père, elle pourrait tout perdre pour toujours. Finalement, Lara accepte de signer les papiers. Elle se voit alors remettre un ancien artefact, qui se révèle être une clef. Rapidement, elle découvre les travaux secrets de son père sur la légende d’Himiko et décide de partir sur ses traces pour comprendre ce qui lui est arrivé. Adolescent, j’ai très peu joué aux jeux Tomb Raider. Je ne suis même pas sûr d’avoir vu les deux premiers films avec Angelina Jolie – probablement pas. Mais, depuis, j’ai joué à Rise of the Tomb Raider, un jeu qui reprend les mêmes…

Vu! Deux sœurs pour un roi, de Justin Chadwick.
Films / 27 février 2016

Vu! Deux sœurs pour un roi (The other Boleyn girl), de Justin Chadwick. Tandis que le couple royal bat de l’aile, le Duc de Norfolk (David Morrissey) y voit un moyen d’asseoir son autorité à la cour. Il s’arrange pour que Anne Boleyn (Natalie Portman), sa nièce, devienne la maîtresse d’Henry VIII (Eric Bana), mais c’est finalement vers Mary (Scarlett Johansson), la sœur d’Anne, pourtant récemment mariée, qu’il se tourne. D’abord hésitante, elle se sacrifie pour sa famille. De son côté, Anne est exilée en France, mais elle n’a pas dit son dernier mot. Je ne suis pas un grand amateur de films historiques, mais je dois admettre que celui-ci est plutôt agréable à regarder. Les relations entre les différentes familles, ici la famille Boleyn, et la cour sont intéressantes. Basées sur l’ambition, les secrets, les manipulations et les trahisons, tout en faux-semblants et en apparences, elles ne sont pas dénuées de rebondissements et n’ont rien à envier aux thrillers d’aujourd’hui. Plus encore que la réalité historique (par toujours respectée, voire, parfois, pas du tout), l’attrait principal du film tient dans la présence à l’affiche de deux excellentes actrices qui ont, en plus, l’avantage d’être de véritables icônes de beauté,…