Vu! Loudermilk, saison 1.
Séries TV / 6 mars 2018

Vu! Loudermilk, saison 1. Sam Loudermilk est un ancien critique musical porté sur la boisson devenu abstinent à la suite d’un grave accident de voiture. Après son divorce, il a emménagé avec Ben, son sponsor, et prend en charge un groupe de soutien pour alcooliques et drogués. S’il parvient à rester sobre, son franc parler et son aigreur n’en font pas un personnage populaire pour autant. Mais il va devoir mettre de l’eau dans son vin s’il veut conserver sa salle à la paroisse locale, séduire la nouvelle locataire dans son immeuble et aider Claire, une jeune adulte auto-destructrice. Sur le papier, la nouvelle création de Peter Farrelly a de quoi séduire, avec Ron Livingston en ancien alcoolique désagréable. Et les premiers épisodes sont plutôt engageants et laissent présager du très bon, avec des dialogues crus et jouissifs et des situations plus subtiles que l’humour à gag potache qui a fait le succès de Peter et son frère dans les années 90. La première partie de cette saison en 10 épisodes est drôle, plutôt intelligente et place des éléments intéressants pour la suite, notamment chez le personnage de Ben, joué par un Will Sasso plutôt sobre, qui s’est remis à…

Vu! Van Helsing, saison 1.
Séries TV / 14 mars 2017

Vu! Van Helsing, saison 1. 3 ans après le Soulèvement, les vampires dominent le monde. Axel, un Marines, survit dans un hôpital, avec un docteur transformé en vampire et une femme mystérieuse, plongée dans le coma et dont il doit assurer la garde pour le compte de l’armée. Après l’arrivée d’un groupe de survivants et l’attaque du refuge par les vampires, Axel va découvrir la véritable nature de la femme. Et pourquoi elle peut faire la différence dans la guerre qui oppose humains à vampires. Quand j’ai vu que Netflix sortait une série Van Helsing, je me suis pris à espérer qu’il nous refasse un coup à la Daredevil, à savoir prendre un film qui a fait un bide pour en faire une série à succès. J’aurais peut-être dû me renseigner un peu mieux. Si j’avais su que Van Helsing est en fait une série Syfy, j’aurais probablement passé ma route. Le pilote ne m’a que peu convaincu. Une construction étrange, pour ne pas dire mauvaise, avec un début dans le présent pour retourner dans le passé pour revenir dans le présent sans que ça n’apporte grand chose. Mais bon, il y avait juste assez pour que je poursuive. Alors puisque j’ai…