Vu! Moi, Tonya, de Craig Gillespie.
Films / 14 septembre 2018

Vu! Moi, Tonya, de Craig Gillespie. À quatre ans déjà, la petite Tonya Harding montre des dispositions au patinage et est placée sous la houlette d’une coach réputée. Autoritaire et très sévère, LaVona Harding pousse la petite Tonya fort et loin, la retirant rapidement de l’école pour qu’elle se consacre à son sport à plein temps. À quinze ans, Tonya rencontre Jeff, son futur mari. Peu après leur mariage, il se montre violent et ils finissent par se séparer, avant de se remettre ensemble, de se séparer à nouveau et de reproduire le cycle. Sur la glace, Tonya est la première femme à réussir un triple axels en compétition. Se sentant persécutée par les juges, Tonya Harding décide de changer de coach sur un coup de tête avant les qualifications pour Albertville en 1992. Mais au lieu de lui permettre de franchir un nouveau palier, ce changement la perturbe et elle manque les J.O. Devenue serveuse, Tonya se remet avec Jeff, pensant laisser le patinage derrière elle pour de bon. Mais à l’annonce de nouvelles olympiades dès 1994, Tonya est convaincue par son ancienne coach de tenter sa chance. Lors de ses entraînements à Portland, Tonya reçoit des menaces de mort….

Vu! Suicide Squad, de David Ayer.
Films / 16 décembre 2016

Vu! Suicide Squad, de David Ayer. Après la mort de Superman, le gouvernement américain craint l’apparition d’un nouveau méta-humain qui pourrait être une menace insurmontable. Pour pallier à cette éventualité, Amanda Walker propose le projet Task Force X, et l’utilisation de super criminels pour combattre une telle menace. Le gouvernement n’est pas très enthousiaste, mais une démonstration de l’Enchanteresse, un être mythique qui s’est emparé du corps d’une archéologue, June Moon, et que Walker contrôle, suffit à les convaincre. Elle recrute donc, un à un, les criminels les plus dangereux, de Deadshot à Harley Queen, en passant par Killer Croc, El Diablo, et d’autres. Et peut immédiatement les mettre à l’œuvre pour combattre une menace importante. J’ai attendu sa sortie en DVD pour voir Suicide Squad. Et heureusement. J’avais entendu les critiques après la sortie ciné, même si j’avais fait de mon mieux pour ne pas y faire trop attention, mais j’avais aussi entendu celles, très sévères, sur Batman vs Superman, alors j’avais encore un peu d’espoir. Mais pas beaucoup. Déjà, le fait que David Ayer soit en charge du projet n’est pas rassurant. Je n’arrive pas à me rappeler si j’avais aimé End of Watch (je crois que oui) mais…

Vu! Whiskey Tango Foxtrot, de Glenn Ficarra et John Requa.
Films / 30 novembre 2016

Vu! Whiskey Tango Foxtrot, de Glenn Ficarra et John Requa. Kim Baker approche la quarantaine. Elle n’a pas d’enfants et n’est pas mariée, même si elle a une relation plus ou moins stable. Kim travaille comme rédactrice de bulletins de news pour une chaîne de télévision. Quand la guerre en Afghanistan éclate, la chaîne propose à tous les employés célibataires de devenir envoyés spéciaux. Après avoir vu Tanya Vanderpoel en action, Kim décide de faire le grand saut. La vie sur place n’a rien à voir avec ce qu’elle a pu connaître jusque-là et les débuts sont particulièrement angoissants. Mais, rapidement, Kim s’habitue, s’ajuste, s’épanouit. Alors que la mort peut frapper à chaque instant, Kim est vivante. J’aime bien Tina Fey. Je ne suis pas un inconditionnel, mais quand même. En fait, je l’apprécie surtout quand elle est au service de quelqu’un d’autre et qu’elle est un peu bridée. Quand elle est seule aux manettes, ça peut être un peu trop délirant pour moi (cf : Unbreakable Kimmy). Ici, elle joue le rôle d’une vraie personne, d’après les mémoires de Kim Barker et canalise sa folie au profit de l’histoire qu’elle raconte. Elle est épaulée dans sa tâche par de supers…

Vu! Le Loup de Wall Street, de Martin Scorsese.
Films / 20 août 2016

Vu! Le Loup de Wall Street, de Martin Scorsese. Après le Lundi Noir et l’effondrement de l’entreprise dans laquelle il exerce comme courtier en bourse, Jordan Belfort décide de prendre son futur en main. Passant d’abord par une petite entreprise de courtage spécialisée dans les actions bas de gamme, il monte rapidement sa propre boîte avec un voisin. Arnaques, succès, argent, putes, drogues et FBI deviendront son quotidien. Voilà maintenant près de trois ans que Le Loup de Wall Street est sorti au cinéma. Dès sa sortie, on m’a conseillé de le voir et tout le monde semblait s’accorder sur le fait que c’était un excellent film. Je n’en doutais pas, mais j’ai attendu. Après sa sortie en DVD/Blu-Ray, j’aurais pu le voir à tout moment. Mais trois heures c’est long. Jusqu’à cette semaine, Le Loup de Wall Street était devenu pour moi une private joke, le genre de film que je propose quand il est déjà tard et qu’il faut se lever tôt le lendemain. Jusqu’à cette semaine. Je ne sais pas comment, ni pourquoi, mais j’étais motivé. Ça arrive parfois. Vous avez un film que vous voulez voir depuis longtemps mais que vous n’avez pas encore pris le temps de…

Vu! Les Survivants, de Craig Zobel.
Films / 15 mai 2016

Vu! Les Survivants, de Craig Zobel. Ann (Margot Robbie) se croit seule au monde. Elle vit avec son chien dans une vallée recluse, mystérieusement épargnée par les retombées radioactives qui polluent les environs. Son quotidien est chamboulé quand elle croise la route de John Loomis (Chiwetel Ejiofor), un scientifique devenu vagabond par la force des choses. Ensemble, ils vont décider de reconstruire une vie. Jusqu’à ce que l’arrivée de Caleb (Chris Pine) remettent leur équilibre en question. Adaptation cinématographique du roman homonyme de Robert C. O’Brien, Les Survivants (Z For Zachariah) est l’œuvre de Craig Zobel, à qui l’on doit déjà Compliance, un honnête film indépendant sur la manipulation et le pouvoir de l’autorité. Le début est très classique, avec le personnage d’Ann en quête de ressources dans sa combinaison anti-radiations. Puis elle rentre chez elle, se lave et se frotte, avant de manger, seule avec son chien, puis de se coucher. Son quotidien est routinier et plein de solitude, à l’exception de son compagnon à quatre pattes. Lorsqu’elle découvre John Loomis, elle est d’abord méfiante, mais il s’empoisonne bêtement et elle doit s’occuper de lui. Ce qui crée des liens entre deux personnages que tout oppose. Elle est une toute jeune…

Vu! The Big Short, d’Adam McKay.
Films / 8 mai 2016

Vu! The Big Short, d’Adam McKay. Michael Burry (Christian Bale) est un excentrique à tendance Asperger affublé d’un œil de verre. Ancien neurochirurgien devenu analyste financier, il arpente, pieds nus et métal à fond, son bureau à la recherche de failles dans le système financier. Avant tout le monde, il découvre que les subprimes, ces prêts très accessibles avec des taux d’apparences très faibles, sont en réalité des bombes à retardement. Tout le monde pense le système infaillible mais lui décide de miser contre la banque, persuadé que ce n’est qu’une question de temps avant que tout s’effondre et qu’il n’empoche le pactole. Sûrs d’eux, les banques acceptent avec joie de prendre son argent. Jared Vennett (Ryan Gosling) a vent de cette affaire et décide d’enquêter à son tour. En s’apercevant que Burry a raison, il contacte Mark Baum (Steve Carell), à la tête d’un fond spéculatif propre et indépendant, pour le mettre dans la combine. Plus encore que de faire de l’argent sur le dos du système, Mark Baum espère dénoncer la fraude massive qui régit l’économie américaine et punir les responsables. Charlie Geller (John Magaro) et Jamie Shipley (Finn Wittrock), deux jeunes investisseurs partis de rien, entendent parler par hasard…