Vu! Dunkerque, de Christopher Nolan.
Films / 5 janvier 2018

Vu! Dunkerque, de Christopher Nolan. En mai 1940, au début de la Seconde Guerre Mondiale, plus de 400 000 soldats des troupes alliées sont encerclées par l’armée allemande dans la poche de Dunkerque. L’opération Dynamo est mise en place pour évacuer les soldats britanniques vers l’Angleterre. Tommy échappe de justesse aux combats. Sur la plage, il rencontre Gibson, puis Alex. Ensemble, ils tentent d’embarquer sur le prochain Destroyer pour l’Angleterre. Sur un port de plaisance anglais, M. Dawson, son fils, Peter, et son apprenti, George, préparent leur bateau, réquisitionné par la Royal Navy pour aller secourir les soldats. Collins et Farrier font partie d’un trio de pilotes de la Royal Air Force envoyés vers Dunkerque pour couvrir l’évacuation des soldats et les défendre contre les chasseurs et bombardiers allemands. Au moment de sa sortie, Dunkerque ne m’a pas du tout donné envie. Il faut dire que les histoires qui se déroulent durant la Seconde Guerre Mondiale, à moins qu’elles soient particulièrement originales ou très bien réalisées, ne m’attirent pas beaucoup. D’autant plus que j’ai l’impression que ce n’est souvent qu’un prétexte pour ressasser les mêmes événements, en prenant de plus en plus de liberté avec l’Histoire. Puis j’ai vu, ou…

Vu! Deux sœurs pour un roi, de Justin Chadwick.
Films / 27 février 2016

Vu! Deux sœurs pour un roi (The other Boleyn girl), de Justin Chadwick. Tandis que le couple royal bat de l’aile, le Duc de Norfolk (David Morrissey) y voit un moyen d’asseoir son autorité à la cour. Il s’arrange pour que Anne Boleyn (Natalie Portman), sa nièce, devienne la maîtresse d’Henry VIII (Eric Bana), mais c’est finalement vers Mary (Scarlett Johansson), la sœur d’Anne, pourtant récemment mariée, qu’il se tourne. D’abord hésitante, elle se sacrifie pour sa famille. De son côté, Anne est exilée en France, mais elle n’a pas dit son dernier mot. Je ne suis pas un grand amateur de films historiques, mais je dois admettre que celui-ci est plutôt agréable à regarder. Les relations entre les différentes familles, ici la famille Boleyn, et la cour sont intéressantes. Basées sur l’ambition, les secrets, les manipulations et les trahisons, tout en faux-semblants et en apparences, elles ne sont pas dénuées de rebondissements et n’ont rien à envier aux thrillers d’aujourd’hui. Plus encore que la réalité historique (par toujours respectée, voire, parfois, pas du tout), l’attrait principal du film tient dans la présence à l’affiche de deux excellentes actrices qui ont, en plus, l’avantage d’être de véritables icônes de beauté,…