Vu! Spider-Man : Homecoming, de Jon Watts.
Films / 2 décembre 2017

Vu! Spider-Man : Homecoming, de Jon Watts. Après sa participation au combat entre les alliés d’Iron Man et ceux de Captain America, Peter Parker retourne chez lui, dans le Queens. Tony Stark ne le juge pas encore prêt pour intégrer les Avengers, mais Peter cherche à lui prouver le contraire en combattant le crime sous son costume de Spider-Man. Il cache ses activités de justicier derrière le prétexte de son stage chez Stark Industries, mais se fait démasquer bêtement par son meilleur ami, Ned. Alors qu’il a de plus en plus de mal à trouver un équilibre entre sa vie de lycéen et son activité de Spider-Man, il met le doigt sur un trafic d’armes impliquant de la technologie extra-terrestre. Spider-Man n’a jamais été mon héros préféré. Je le trouve assez cool, mais trop enfantin. Même la version adulte de la trilogie de Sam Raimi ne m’a pas exalté plus que ça, la faute en grande partie au fait que je déteste Tobey Maguire. Je ne parlerais même pas de The Amazing Spider-Man, que j’ai trouvé tellement mauvais que je ne me suis même pas donné la peine de regarder la suite. Mais bon, jusque-là j’ai vu tous les films…

Vu! Bill Nye Saves The World, saison 1.
Documentaires / 20 mai 2017

Vu! Bill Nye Saves The World, saison 1. Tout au long de cette saison de 13 épisodes d’un peu moins d’une demi-heure, Bill Nye et son équipe explorent divers problèmes qui touchent le monde grâce à la science. Les OGM, la sexualité, le réchauffement climatique, la vaccination et d’autres sujets sont ainsi abordés. Bill Nye est connu pour son émission « The Science Guy » diffusée sur Disney Channel dans les années 90. Vulgarisateur scientifique, il a donc construit sa carrière en expliquant la science à un public assez jeune. C’est peut-être ces fans devenus adultes qu’il vise aujourd’hui avec un choix de sujet bien mature et souvent polémique. Pour répondre aux questions que tout le monde se pose, Bill Nye s’est entouré de collaborateurs comme la top model Karlie Kloss ou le comique Nazeem Hussain, mais aussi de célébrités parmi lesquelles Zach Braff, Donald Faison, Joel McHale, Wil Wheaton ou Martin Starr. Il reçoit également des personnalité publiques et des universitaires pour débattre des différents sujets. Sur le papier, ça a l’air chouette. Il faut dire que j’aime bien les émissions scientifiques en règle générale, et d’autant plus celles qui vulgarisent des sujets complexes. Mais qu’on se le dise sans tarder, Bill Nye Saves…

Vu! Intruders, d’Adam Schindler.
Films / 20 janvier 2017

Vu! Intruders, d’Adam Schindler. Anna s’occupe à plein temps de son frère, gravement malade.  Elle se lie d’amitié avec Dan, le jeune homme qui livre les repas au domicile. Un jour qu’ils discutent, elle lui offre un sac plein de billets de banque pour quitter la petite ville et recommencer sa vie ailleurs, mais Dan refuse. Lorsque son frère meurt, Anna se prépare pour aller à son enterrement, mais sur le pas de la porte, elle renonce. Atteinte d’une agoraphobie aiguë, elle n’est pas sortie de chez elle depuis une dizaine d’année. Elle n’a donc aucun moyen de s’enfuir quand des cambrioleurs débarquent pour dérober son argent. Mais ça ne veut pas dire qu’elle ne sait pas se défendre. Intruders, c’est un peu le titre passe-partout ces derniers temps. Pas moins de quatre films et une série depuis 2011. Bref, ce Intruders-là avait une affiche sympathique et un pitch intriguant, alors je me suis laissé tenté. Première chose, le début du film est assez lent et nous ferait presque oublier que c’est un film d’horreur. Les premières minutes se concentrent sur la relation entre Anna et Conrad, son frère, nous fournissant petit à petit les éléments pour comprendre la situation de la jeune femme et son…

Vu! Freaks and Geeks.
Séries TV / 19 octobre 2016

Vu! Freaks and Geeks. Au cours de l’année scolaire 1980-1981, dans un lycée d’une petite ville du Michigan, on suit la vie de Lindsay Weir et de son petit frère, Sam. Lindsay est une première de la classe et chouchou des professeurs qui traverse une phase de rébellion et fait de son mieux pour rejoindre le groupe de Daniel, les rebelles rock du bahut. Sam, avec ses deux meilleurs amis Bill et Neal, sont fans de science-fiction et de jeux de rôle. Ils sont la cible de choix des sportifs et galèrent avec les filles. Malgré une diffusion sur Série Club au début des années 2000, Freaks and Geeks est une série qui est passée relativement inaperçue par chez nous. D’ailleurs, même Outre-Atlantique, la série n’a pas connu un très grand succès et a été rapidement annulée par NBC. Plusieurs épisodes de cette seule et unique saison n’ont même pas été diffusés. Quand j’en ai entendu parlé, il y a quelques années, j’ai tout de suite eu envie de la voir. Pas que je sois un grand aficionado de séries pour ados, mais pour son casting. J’y reviendrai. C’était difficile de la trouver en VOST jusqu’à ce qu’elle soit ajoutée au catalogue Netflix. Même…

Vu! Silicon Valley, saison 1.
Séries TV / 2 août 2015

Vu! Silicon Valley, saison 1. La série de Mike Judge suit des programmateurs travaillant sur un algorithme de compression révolutionnaire créé par l’un d’eux, Richard Hendricks (Thomas Middleditch). Ils vivent tous chez Erlich Bachman (T.J. Miller), qui détient dix pour cent des droits de leur start-up, Pied Piper, en l’échange de leur hébergement. Très vite, deux milliardaires de la Silicon Valley vont tout faire pour acquérir leur travail. Richard va devoir choisir entre vendre son projet à une multinationale ou le développer lui-même avec ses collègues. Silicon Valley est une série de geek par excellence. Tous les personnages sont atypiques, de Richard, le geek peu sûr de lui, à Gilfoyle (Martin Starr) le geek sataniste, en passant par Dinesh (Kumail Nanjiani), le geek pakistanais, et sans oublier Erlich, le geekcentrique. Autour d’eux, on retrouve Zach Woods, déjà vu dans les excellents The Office et VEEP, Amanda Crew, ou encore Christopher Evan Welch, disparu depuis. Pas besoin de s’y connaître en programmation pour se régaler devant cette série bien écrite et très drôle. On n’a pas affaire ici à une sitcom à proprement parlé, mais plutôt une de ces nouvelles comédies américaine qui n’ont pas besoin de gags éculés ni de rires enregistrés…