Vu! Deadpool, de Tim Miller.
Films / 24 juin 2016

Vu! Deadpool, de Tim Miller. Deadpool est tout sauf un super-héros. Oui, il porte bien un costume intégral, rouge et moulant, et il a, en quelque sorte, des super-pouvoirs, puisqu’il peut guérir de n’importe quel blessure. Mais il a surtout une attitude et une morale (ou plutôt une absence de) bien à lui. Il n’est pas là pour sauver femmes ou enfants, encore moins le monde. Son but, c’est de retrouver le mec qui l’a transformé en pâte à pizza mal cuite. Car sa transformation ne s’est pas produite à la suite d’une piqûre d’araignée radioactive ou quelque chose du genre. Avant d’être Deadpool, il était Wade Wilson, un ancien des Forces Spéciales devenu un espèce de mercenaire et tombé amoureux d’une prostituée. Parce que Deadpool, c’est une histoire d’amour. Ou alors un film d’horreur, je ne sais plus. De toute façon, son histoire, il va vous la raconter lui-même. Pour de nombreux fans de super-héros, Deadpool était à la fois LE film qui manquait à l’univers Marvel et celui dont ils avaient le plus peur de l’adaptation. Deadpool, c’est un peu le mécréant de la bande à Stan Lee, celui qui se permet tout et surtout ce qui dépasse les limites. Il a…

Vu! Daredevil, saison 2.
Séries TV / 15 avril 2016

Vu! Daredevil, saison 2. Daredevil a réussi à faire tomber Wilson Fisk et pense avoir débarrassé Hell’s Kitchen de sa plus grande menace. Mais c’est sans compter l’arrivée du Punisher, qui décime les gangs sans aucune retenue. Et le retour de l’ex de Matt, Elektra Natchios. La première saison de Daredevil s’était révélée une excellente surprise, aussi bien au niveau du scénario, de la réalisation, des personnages que de l’ambiance. D’excellente facture, elle ouvrait la marche pour des séries Marvel plus sombre que Agents of SHIELD. On a vu Jessica Jones, aperçu Luke Cage (dont la série est prévue pour plus tard cette année) et on attend déjà The Defenders, qui réunira Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist (et sans doute quelques surprises), qui devrait débarquer sur Netflix en fin d’année prochaine. Mais n’allons pas trop vite en besogne. Une des qualités des séries Marvel produites par Netflix est leur histoire. On sent la volonté des créateurs et scénaristes de peindre un univers sombre, presque plus proche des derniers films DC que de Marvel. Contrairement à une première saison centrée sur un seul méchant en la personne de Wilson Fisk, cette deuxième saison a une trame plus complexe…

Vu! Jessica Jones, saison 1.
Séries TV / 28 janvier 2016

Vu! Jessica Jones, saison 1. Jessica Jones est une jeune détective privée qui opère dans le quartier de Hell’s Kitchen, à New-York. Elle s’occupe principalement d’affaires d’infidélité. Jusqu’à ce qu’elle reçoive un appel de parents désespérés suite à la disparition de leur fille. D’abord hésitante, Jessica décide de les aider. Mais ce faisant, elle retrouvera face à ses anciens démons. Jessica Jones est une super-héroïne pas comme les autres. Jeune mais déjà désabusée, elle passe le plus clair de son temps à boire pour supporter les séquelles d’un traumatisme qui nous sera révéler au cours de cette première saison. Égoïste et impétueuse de prime abord, elle évolue sous nos yeux, mais jamais sans sacrifices. Après le succès de Daredevil, la collaboration entre Marvel et Netflix se poursuit pour cette nouvelle production. Et le résultat est encore au rendez-vous. Krysten Ritter est parfaite dans le rôle titre. Elle m’avait déjà marqué dans Breaking Bad mais également dans la courte (mais très agréable) sitcom Don’t Trust the B**** in Apt 23. Ici, elle campe une femme forte définie par ses fêlures et donne toute la profondeur nécessaire à son personnage. À ses côtés, Mike Colter joue Luke Cage, qui entretient une relation compliquée avec Jessica,…

Vu! Constantine.
Séries TV / 22 décembre 2015

Vu! Constantine. John Constantine (Matt Ryan) est un exorciste au caractère bien trempé et au passé sombre. Aidé par Chas (Charles Halford), Zed (Angélica Celaya) et ses visions ainsi que par Manny (Harold Perrineau Jr.), un ange, Constantine doit user de magie noir pour combattre les forces du Mal. Créée par Daniel Cerone et David S. Goyer, Constantine est une nouvelle adaptation du comic book Hellblazer, après le film du même nom, sorti en 2005 et mettant en scène Keanu Reeves dans le rôle titre. Je n’avais pas aimé le film plus que ça, mais j’ai eu envie de laissé une chance à la série. Sans être tout à fait mauvaise, Constantine n’a pas été à mon goût. Trop de surnaturel pour moi, et une trame scénaristique qui ne m’a pas emballée. Le personnage principal est certes rebelle, mais il reste bien ancré dans des codes télévisuels relativement strict. Par exemple, sa caractéristique de fumeur invétéré est largement atténuée. Alors certes, l’accent britannique qui habille les remarques sarcastiques le rendent moins lisse, mais les scénaristes évitent d’aller trop loin. Les rôles secondaires sont à l’image du héros, torturés juste assez pour s’assurer un minimum d’intérêt du spectateur, mais pas suffisamment…

Vu! Ant-Man de Peyton Reed.
Films / 16 décembre 2015

Vu! Ant-Man de Peyton Reed. Quand le Dr Pym (Michael Douglas) découvre que le SHIELD mène des recherches sur la particule de Pym, sa formule secrète permettant de réduire la distance entre les atomes, il rompt tout contact avec l’agence créée par Howard Stark pour protéger son secret et éviter qu’il ne tombe entre de mauvaises mains. Des années plus tard, Darren Cross (Corey Stoll), ancien protégé de Pym qui a pris sa suite à la tête de Pym Technologies, découvre le secret de son mentor et veut faire de Yellowjacket une arme de guerre redoutable. Pour l’en empêcher, Pym se tourne vers Scott Lang (Paul Rudd), un ancien cambrioleur fraîchement sorti de prison, et lui confie le costume d’Ant-Man. Petit dernier des films Marvel, Ant-Man clôt la phase 2 des films de super-héros. J’avais d’abord été surpris de voir le rôle confié à Paul Rudd, habitué aux comédies légères, mais finalement, il s’en sort très bien en ancien repris de justice aux faux airs de Robin des Bois et avide d’avoir une deuxième chance. À ses côtés, on retrouve un casting très solide, de Michael Douglas à Evangeline Lilly en passant par Michael Peña, Judy Greer (qui enchaîne les apparitions au…

Vu! Avengers : L’Ère d’Ultron de Joss Whedon.
Films / 16 octobre 2015

Vu! Avengers : L’Ère d’Ultron de Joss Whedon. Après la destruction du SHIELD, les Avengers poursuivent le combat contre HYDRA. C’est dans l’une de ces bases, occupée par le Baron von Strucker (Thomas Kretschmann), qu’ils récupèrent le sceptre de Loki. Ils y font également la rencontre de jumeaux optimisés, les Maximoff, Pietro (Aaron Taylor-Johnson) et Wanda (Elizabeth Olsen). Pendant que Pietro utilise sa vitesse pour distraire les Avengers, Wanda use de ses capacités télépathiques pour troubler Tony Stark (Robert Downey Jr). De retour à la tour de Avengers, Tony convainc Bruce Banner (Mark Ruffalo) d’utilise le sceptre pour créer un programme de protection planétaire. Après le très enthousiasmant Avengers, les héros de Marvel se retrouvent pour un nouveau All-Star Movie. Aux côtés d’Iron Man et Hulk, Captain America (Chris Evans), Natasha Romanoff (Scarlett Johansson), Thor (Chris Hemsworth), Hawkeye (Jeremy Renner) et les autres reprennent du service. Malgré son casting très (trop?) dense, qui mêle les seconds rôles de chacune des franchises, on notera l’absence de Gwyneth Paltrow et de Nathalie Portman, soulignée par un échange entre Tony Stark et Thor. Mention spéciale à James Spader, qui, grâce à sa voix et sa diction si particulières, campe un Ultron convaincant. Cette suite…

Vu! Agent Carter, saison 1.
Séries TV / 28 juillet 2015

Vu! Agent Carter, saison 1. Après la Seconde Guerre Mondiale, Peggy Carter (Hayley Atwell) est reléguée au rang de secrétaire glorifiée au sein du SSR. Depuis la perte de l’homme de sa vie, Steve Rogers, alias Captain America (Chris Evans), elle accepte à contrecœur sa vie de femme célibataire dans l’Amérique des années 40. Jusqu’au jour où Howard Stark (Dominic Cooper), suspect de trahison, lui demande son aide pour prouver son innocence. Elle va faire équipe avec le majordome de l’inventeur, Edwin Jarvis (James D’Arcy) dans le dos de la SSR pour découvrir la vérité. Créée par Christopher Markus et Stephen McFeely, les scénaristes des films Captain America, la série de huit épisodes a été diffusée durant la trêve hivernale de la deuxième saison de Marvel : Les Agents du SHIELD. On retrouve Hayley Atwell dans le rôle titre, qu’elle occupait déjà dans les films mettant en scène le super-héros au bouclier. À ses côtés, Dominic Cooper apparaît dans plusieurs épisodes en tant que père du futur Iron Man. On retrouve également, hormis James D’Arcy, Chad Michael Murray et Enver Gjokaj en agents du SSR, Lyndsy Fonseca (qui a bien grandi depuis How I Met Your Mother) en amie de Peggy…

Vu! X-Men : Days of the Future Past de Bryan Singer.
Films / 6 juillet 2015

Vu! X-Men : Days of the Future Past de Bryan Singer. En 2023, les mutants, et tous ceux qui sympathisent avec eux, sont traqués et exterminés par les Sentinelles, des robots spécialement conçus pour lutter contre la menace mutante. Dans un ultime effort pour empêcher la guerre qui fait rage depuis des années, Charles Xavier (Patrick Stewart) et Magnéto (Ian McKellen) demandent à Kitty Pride (Ellen Page) de renvoyer Wolverine (Hugh Jackman) en 1973. Ce nouvel opus de la saga X-Men au cinéma permet de faire le lien entre la première trilogie et First Class. On retrouve donc un casting très large « d’anciens » et de « nouveaux », articulés autour de l’inamovible Hugh Jackman. Beaucoup d’acteurs de renoms doivent donc se partager les 2h10 de ce nouvel opus. Hormis ceux déjà cités, James McAvoy et Michael Fassbender reprennent leur rôle respectif de Charles Xavier et Magnéto jeunes ; Jennifer Lawrence celui de Mystique ; Nicholas Hoult en Hank et Lucas Till en Havok. Chez les anciens, on retrouve Halle Berry en Tornade, Shawn Ashmore en Iceberg, Daniel Cudmore en Colossus, et l’on a le droit également à des caméos de Anna Paquin, Famke Janssen, James Mardsen et Kelsey Grammer. Omar Sy apparaît…

Vu! Daredevil, saison 1.
Séries TV / 2 juillet 2015

Vu! Daredevil, saison 1. Aveugle depuis un accident survenu dans son enfance, Matt Murdock (Charlie Cox) a développé une acuité extraordinaire. S’il est avocat le jour, dans le petit cabinet ouvert avec Foggy (Elden Henson), son meilleur ami, la nuit venue il se transforme en justicier masqué pour combattre l’injustice dans le quartier new-yorkais de Hell’s Kitchen. Comme tous ceux qui ont eu le malheur de le voir, j’avais trouvé que Daredevil, le film de 2003, était une bouse sans nom. Mais j’ai entendu beaucoup de bien de cette série produite par Netflix, alors je me suis laissé tenté. J’ai bien fait. Créée par Drew Goddard, Daredevil la série est tout ce que le film n’était pas, à savoir sombre, bien écrite, bien réalisée et tout simplement captivante. Les personnages sont bien travaillés, les méchants ont des côtés humains et les gentils des faiblesses. De Karen Page (Deborah Ann Woll) à Claire (Rosario Dawson) en passant par Ben Urich (Vondie Curtis-Hall) ou Stick (Scott Glenn), ils remplissent tous leur rôles dans l’entourage du super-héros. Et que dire de Wilson Fisk (Vincent D’Onofrio), qui interprète un Kingpin plus vrai que nature. Avec ses décors sombres et son histoire noire, violente, Daredevil…

Vu! Howard the Duck de Willard Huyck.
Films / 14 juin 2015

Vu! Howard the Duck de Willard Huyck. Personnage atypique de l’univers Marvel, Howard est un canard tout ce qu’il y a de plus normal. Il habite Duckworld et profite tranquillement de sa petite vie de canard quand il est mystérieusement projeté sur Terre. Il atterrit à Cleveland, à côté d’un bar où se produisent les Cherry Bombs. Grâce à son quack-fu, il défend Beverly (Lea Thompson), la chanteuse du groupe, attaquée dans une ruelle par des voyous. Ils se lient d’amitié et elle lui présente Phil (Tim Robbins), un soit-disant scientifique. Howard va-t-il rester piégé sur Terre, ou trouvera-t-il un moyen de retourner d’où il vient? Howard the Duck, produit par un certain George Lucas, est le premier film basé sur un personnage Marvel de l’ère moderne. C’est aussi, sans doute, le moins bon. Après des premières minutes truffées de références canardesques (très mal traduites dans les sous-titres), le film plonge dans une descente vers les abysses que rien ne semble pouvoir stopper. Il ne suffit pas d’avoir George Lucas à la production pour faire un grand film, Howard the Duck en est la preuve. Le film est longuet (et il dure moins de deux heures) et paraît tellement amateur….