Vu! Keanu, de Peter Atencio.
Films / 14 novembre 2017

Vu! Keanu, de Peter Atencio. Les Allentown Brothers, deux assassins réputés, attaquent un hangar appartenant au cartel mexicain et dirigé par King Diaz. Ils exécutent tout le monde sur place et s’emparent d’Iglesias, le chaton de Diaz. Ils sont distraits par l’arrivée de la police et le chaton en profite pour s’enfuir. Rell, en pleine déprime après s’être fait largué par sa copine, trouve le chaton sur le pas de sa porte et décide de le recueillir. Il le baptise Keanu. Deux semaines plus tard, Rell, revigoré par la présence du chaton dans son quotidien, sort au cinéma avec Clarence, son cousin, dont la femme s’est absentée pour le week-end. Quand ils reviennent chez Rell, ils trouvent l’appartement saccagé et Keanu a disparu. Malgré les mises en garde de Clarence, Rell est déterminé à retrouver son chat, quitte à se frotter à un gang local. Il y a des films sur lesquels on tombe parfois et on sait d’avance que ce ne sera pas grandiose, mais on espère quand même passer un bon moment. Un coup d’œil à l’affiche de Keanu suffit pour déterminer qu’on s’apprête à regarder une comédie légère. Difficile en même temps de faire un film d’action…

Vu! Luke Cage, saison 1.
Séries TV / 6 janvier 2017

Vu! Luke Cage, saison 1. Luke Cage s’est réfugié à Harlem, dans le salon de coiffure de Pop, lieu de neutralité s’il en est. Il passe le balais et échange avec l’ancien gangster sur la vie. Never backwards, always forward (en gros, jamais en arrière, toujours vers l’avant). Il fait également la vaisselle au Harlem Paradise, un night-club tenu par Cottonmouth, un chef de la pègre et cousin de la femme politique Mariah Dillard, qui veut offrir une Renaissance à Harlem. Luke Cage essaie de rester discret, mais il est incapable de rester sans agir quand il est témoin d’injustices, et va vite se retrouver dans le viseur de Cottonmouth et son clan, ainsi que de la police. Luke Cage est la troisième série Marvel produite sur Netflix, après les excellentes Daredevil et Jessica Jones. Le personnage de Cage apparaît d’ailleurs déjà dans quelques épisodes de cette dernière. Dès les premiers instants, on sent la différence d’ambiance. Là où ses prédécesseurs sont noirs et froids, Luke Cage est parfois violente, certes, mais presque chaleureuse. L’influence de la Blaxploitation est évidente, et l’accent est mis sur la culture de ce quartier si particulier. Le Harlem Paradise, s’il est la propriété d’un…

Vu! Crazy Amy, de Judd Apatow.
Films / 19 juillet 2016

Vu! Crazy Amy, de Judd Apatow. Amy est une journaliste fêtarde, infidèle, qui a basé sa vie sur l’idée, véhiculée par son père depuis son plus jeune âge, que la monogamie n’est pas un mode de vie réaliste. Alors quand d’autres se marient et font des enfants, sa petite sœur en premier, elle « profite »! En tout cas jusqu’au jour où elle rencontre un médecin du sport en pleine ascension, sur qui elle doit écrire un article, son armure de salope assumée se fissure. Pour la première fois de sa vie, et quand bien même ça va à l’encontre de tout ce en quoi elle croit, Amy a envie d’être la femme d’un seul homme. Judd Apatow s’est construit une solide réputation au fil des années, aussi bien comme réalisateur, producteur que scénariste. Il a participé, d’une façon ou d’une autre, à des séries comme The Ben Stiller Show, Freaks and Geeks, Girls ou Love. Il a produit des films comme Disjoncté, Anchorman, Superbad, Délire Express, Mes Meilleures Amies, j’en passe et des meilleurs. Mais il a surtout réalisé des comédies cultes comme 40 Ans, Toujours Puceau, En Cloque, Mode d’Emploi ou Funny People. Pour son cinquième film derrière la caméra, et après…

Vu! 187 Code Meurtre, de Kevin Reynolds.
Films / 21 mai 2016

Vu! 187 Code Meurtre, de Kevin Reynolds. Trevor Garfield (Samuel L. Jackson) est professeur de biologie dans un lycée mal famé de Brooklyn. Menacé par l’un de ses élèves, il n’est pas pris au sérieux pas son administration. L’élève en question le poignarde dans le couloir du lycée peu après. Plus d’un an plus tard, Garfield est devenu professeur remplaçant en Californie. Il accepte un poste dans un lycée difficile, prêt cette fois-ci à faire face aux caïds. 187 Code Meurtre fait partie de ces (trop nombreux) films que l’on m’a conseillé il y a des années et que je n’avais pas encore pris le temps de regarder. Autant le dire tout de suite, cette réalisation de Kevin Reynolds, sortie en 1997, n’a pas très bien vieilli. Le film est assez inégal, le scénario pas toujours très cohérent et les acteurs inconstants. Sorti deux ans après Dangerous Minds, il ressemble beaucoup à son petit frère rebelle, sans être tout à fait au niveau. Sur fond de gangs, de pauvreté et de minorités ethniques, 187 Code Meurtre est bourré de clichés et flirte dangereusement avec les limites du politiquement correct si prisé à Hollywood. À part Garfield, les profs sont blancs…