Vu! Assassin’s Creed, de Justin Kurzel.
Films / 2 mai 2017

Vu! Assassin’s Creed, de Justin Kurzel. Enfant, Callum est témoin de l’assassinat de sa mère par son propre père. Poussé par ce dernier, il s’enfuit tandis que des véhicules noirs entourent la propriété familiale. Trente ans plus tard, Callum est exécuté par injection létale après avoir commis un meurtre. Il se réveille après quelques heures, à l’intérieur d’un grand complexe futuriste appartenant à l’entreprise Abstergo Industries. Le Docteur Sophia Rikkin lui explique alors qu’il est le descendant d’Aguilar, un maître de la confrérie des assassins qui opérait durant l’Inquisition espagnole. Grâce à l’Animus, une machine capable de synchroniser les souvenirs d’Aguilar contenus dans son ADN, Callum va pouvoir revivre des passages de la vie de son ancêtre et ainsi découvrir où il a caché la Pomme d’Eden, artefact ancien qui contiendrait les clefs pour éradiquer la violence. Plusieurs choses à dire, avant de rentrer dans le vif du sujet. Premièrement, j’ai joué à quelques épisodes de la saga vidéo-ludique. Le premier, que j’avais trouvé très beau mais ultra-répétitif, et qui ne m’avait pas donné envie de joué au deuxième. J’ai essayé un peu le troisième, sans rentrer dedans. J’ai pris plus de plaisir avec le quatrième, qui ressemblait un peu à…

Vu! SOS Fantômes, de Paul Feig.
Films / 10 janvier 2017

Vu! SOS Fantômes, de Paul Feig. Erin Gilbert est en passe de devenue professeure titulaire dans le département de physique quantique de l’université de Columbia. Son passé refait surface quand elle est abordée par le conservateur du musée du Manoir Aldridge, qui lui demande son aide concernant une affaire de fantômes et lui présente une copie d’un ouvrage sur le paranormal qu’elle a écrit des années plus tôt avec son ancienne amie d’enfance, Abby Yates. Erin rend visite à Abby et lui demande de cesser l’exploitation du livre sur Amazon, au moins jusqu’à ce qu’elle soit titularisée. Abby refuse, mais convainc Erin de les accompagner, elle et Jillian, sa nouvelle assistante, au manoir. Les trois femmes se retrouvent alors face à un spectre, ce qui confirme leurs théories. La vidéo de la scène fait le buzz et coûte son poste à Erin. Les trois filles n’ont plus le choix, pour poursuivre leurs recherches, que de monter une agence indépendante. SOS Fantômes a bercé mon enfance. Je ne sais pas combien de fois j’ai vu les deux premiers films, dont je garde un souvenir empli de nostalgie. La rumeur d’un troisième opus revenait régulièrement de temps en temps, comme c’était le cas pour Jurassic Park….

Vu! Inherent Vice, de Paul Thomas Anderson.
Films / 14 décembre 2016

Vu! Inherent Vice, de Paul Thomas Anderson. Doc, un privé hippie, reçoit la visite de son ex un soir. Elle lui demande de l’aider, ou plutôt d’aider son nouvel amant, un riche agent immobilier dont elle soupçonne la femme, et l’amant de cette dernière, de vouloir le kidnapper pour le faire interner dans un hôpital psychiatrique. À son bureau, dans un cabinet médical, Doc est engagé par un membre de la Black Guerrilla Family pour retrouver un membre de l’Aryan Brotherhood rencontré en prison qui lui doit de l’argent et qui s’avère être l’un des gardes du corps de l’amant de son ex. Et puis il y a aussi cette ancienne héroïnomane qui cherche son mari supposé mort mais qu’elle croit vivant après qu’une large somme d’argent ait été déposée sur son compte. Entre autres. Ça a l’air compliqué, comme ça ? Dîtes-vous que là c’est la partie simple, parce qu’ensuite, tout se mélange et se croise. Paul Thomas Anderson est, ça ne fait pas grand doute, un réalisateur de talent. Sa capacité à réalisé des films intelligents, aboutis et éclectiques n’est plus à prouver. Du film noir, d’auteur, à la comédie romantique ou collégiale en passant par le western ou le drame,…

Vu! Triple 9, de John Hillcoat.
Films / 11 novembre 2016

Vu ! Triple 9, de John Hillcoat. Michael et Russell sont deux anciens des Marines qui travaillent pour la mafia russo-israélienne d’Atlanta. Lorsqu’un dernier braquage leur promet la liberté et plusieurs millions, ils décident de faire appelle au frère de Russell et à deux flics ripoux pour compléter leur équipe. L’opération se déroule bien, mais avant d’en finir avec la mafia, un deuxième coup, imprévu, est nécessaire. Cette fois, pour est sûrs de le réussir, ils décident de tenter un 999, le code de police pour signaler qu’un officier est touché dans une fusillade. John Hillcoat est un réalisateur que j’apprécie particulièrement. J’avais vu ses trois derniers films, à savoir The Proposition, La Route et Des Hommes Sans Loi, que j’avais beaucoup aimés. Quand j’avais entendu qu’il sortait un nouveau film, je l’avais mis bien haut sur ma liste d’envie. Et puis j’ai vu l’affiche de ce Triple 9 et je me suis mis à douter, tant elle paraît commune. Le sujet, également, est vu et revu. Mais c’est John Hillcoat, alors j’ai regardé quand même. Grand bien m’en a pris. Sans révolutionner le genre très codé des films de braquage et de mafia, il parvient à installer une ambiance et,…