Vu! Harry Potter et la Coupe de Feu, de Mike Newell.
Films / 10 février 2018

Vu! Harry Potter et la Coupe de Feu, de Mike Newell. Harry se réveille en sursaut après un cauchemar où il rêve du retour de Voldemort. Arthur Weasley, chez qui il séjourne, emmène les enfants à la Coupe du Monde de Quidditch avec un collègue du Ministère de la Magie et son fils, Cedric Diggory, également élève à Hogwarts. Mais l’événement majeur est brutalement interrompu par une attaque des Death Eaters, qui laissent la Dark Mark, annonçant le retour de leur maître. De retour à Hogwarts, Dumbledore annonce la tenue du Triwizard Tournament, un tournoi faisant s’affronter les meilleurs éléments des trois écoles de sorciers que sont Hogwarts, Beauxbatons et Durmstrang. Un représentant de chaque école est désigné pour participer à cette compétition dangereuse. Sauf que cette année, la Coupe de Feu désigne un quatrième participant. Après Harry Potter et le Prisionnier d’Azkaban, je me demandais à quel point le réalisateur pouvait avoir un impact sur la qualité d’un film (d’autant plus quand le film fait partie d’une saga). Harry Potter et la Coupe de Feu m’a donné un bel élément de réponse. Je pensais également la saga Harry Potter définitivement lancée et j’avais hâte de découvrir la suite. J’ai…

Vu! Donnie Brasco de Mike Newell.
Films / 14 juillet 2015

Vu! Donnie Brasco de Mike Newell. L’agent spécial Joseph Pistone (Johnny Depp) est chargé d’infiltrer la famille Bonanno de la mafia new-yorkaise. Sa porte d’entrée dans la famille est un lieutenant modeste surnommé Lefty (Al Pacino). Une relation particulière va naître entre les deux hommes, entre espoirs et trahisons. Adapté de la véritable histoire de Joseph Pistone, le film raconte comment sa mission lui est montée à la tête, les risques qu’il a pris et les répercussions sur sa vie, aussi bien professionnelle que personnelle et familiale. Se déroulant à la fin des années 70, Donnie Brasco ressemble à un vieux film de mafia. Le scénario étant dicté par les faits (certains passages ont été modifié, mais Joseph Pistone a écrit que le film était fidèle à son histoire à 90%), le film est moins spectaculaire qu’une production hollywoodienne standard. Et pourtant il n’a pas à rougir comparé à beaucoup de films qui sont sortis avant et depuis. Son authenticité lui confère même un statut très spécial. À côté des performances de Johnny Depp et Al Pacino, on retrouve au casting des habitués des films du genre, comme Michael Madsen, Bruno Kirby ou James Russo. On retrouve également Tim Blake…