Vu! Keanu, de Peter Atencio.
Films / 14 novembre 2017

Vu! Keanu, de Peter Atencio. Les Allentown Brothers, deux assassins réputés, attaquent un hangar appartenant au cartel mexicain et dirigé par King Diaz. Ils exécutent tout le monde sur place et s’emparent d’Iglesias, le chaton de Diaz. Ils sont distraits par l’arrivée de la police et le chaton en profite pour s’enfuir. Rell, en pleine déprime après s’être fait largué par sa copine, trouve le chaton sur le pas de sa porte et décide de le recueillir. Il le baptise Keanu. Deux semaines plus tard, Rell, revigoré par la présence du chaton dans son quotidien, sort au cinéma avec Clarence, son cousin, dont la femme s’est absentée pour le week-end. Quand ils reviennent chez Rell, ils trouvent l’appartement saccagé et Keanu a disparu. Malgré les mises en garde de Clarence, Rell est déterminé à retrouver son chat, quitte à se frotter à un gang local. Il y a des films sur lesquels on tombe parfois et on sait d’avance que ce ne sera pas grandiose, mais on espère quand même passer un bon moment. Un coup d’œil à l’affiche de Keanu suffit pour déterminer qu’on s’apprête à regarder une comédie légère. Difficile en même temps de faire un film d’action…

Vu! Dear White People, saison 1.
Séries TV / 4 août 2017

Vu! Dear White People, saison 1. Sur le prestigieux campus de la grande université de Winchester, la black face party organisée par le journal satirique Pastiche fait scandale parmi la communauté noire. Sam White, qui anime l’émission de radio polémique, Dear White People, où elle dénonce les injustices et le racisme, s’en donne à cœur joie. Lionel, un étudiant en journalisme noir, gay et introverti, décide d’écrire un article sur le sujet, tandis que Troy, le fils du Doyen, mène les élections pour devenir le Président des élèves et que Coco, à l’ambition acérée, se rêve déjà première dame. Je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai choisi de laisser sa chance à Dear White People, parmi les dizaines (je devrais probablement dire centaines) de séries que j’ai à regarder. Des fois, vous faites défiler votre liste Netflix et une affiche vous attire, ou un titre. Pourtant j’aurais pensé avoir été vacciné (au moins pendant un temps) sur les séries mettant en scène des teenagers américains après 13 Reasons Why. Bon, là on a affaire à de grands teenagers, puisque les protagonistes de Dear White People sont des étudiants dans une grande école (fictives, évidemment). J’avais un peu peur que ce…