Lu! Entre Deux Mondes, d’Olivier Norek.
Romans / 25 novembre 2017

Lu! Entre Deux Mondes, d’Olivier Norek. Adam est un flic syrien infiltré dans la police militaire pour le compte des rebelles. Redoutant d’avoir été démasqué, il organise le départ de sa femme et sa fille pour l’Europe. Il promet de les rejoindre au plus vite mais craint d’être exécuté avant d’avoir l’opportunité de partir. Finalement, une fenêtre s’ouvre et il traverse la méditerranée puis l’Italie et la France pour arriver à Calais, dans la Jungle, où il doit retrouver sa famille. Bastien est un policier français, récemment muté à Calais pour rapprocher sa femme de sa famille après le décès de son père. De sa rencontre avec Adam va naître une collaboration entre deux flics issus de deux mondes différents autour d’un meurtre dont personne à part eux ne se soucie. Olivier Norek, on ne le présente plus. Lieutenant de police judiciaire, il s’est fait connaître grâce aux aventures du capitaine Victor Coste. Si vous n’avez pas encore lu Code 93 et ses deux suites, Territoires et Surtensions, je vous encourage grandement à vous ruer sur cette trilogie captivante et implacable. Est-ce nécessaire de préciser le coup de cœur que j’ai eu pour ces trois romans ? Alors quand j’ai…

Lu! Surtensions, d’Olivier Norek.
Romans / 6 septembre 2017

Lu! Surtensions, d’Olivier Norek. « C’est une histoire qui a plusieurs commencements… » Voilà comment le capitaine Coste entame sa consultation avec la psy de la police. Il est là parce qu’il a tué deux personnes, même si les conditions sont peu claires. Et puisque c’est la procédure, il raconte les faits. En débutant par un kidnapping. Pendant qu’un braqueur de bijouterie se retrouve en prison. Et que l’équipe du capitaine Coste se lance après des criminels qui possèdent toujours une longueur d’avance. Olivier Norek, c’était ma découverte surprise de l’été 2016. Je dis surprise, mais ça n’aurait pas vraiment dû l’être. Parce que bien avant de me plonger dans Code 93, j’avais déjà entendu nombre de louanges sur sa série consacrée au capitaine Coste. Le truc, c’est que j’ai tendance à me méfier de ce que tout le monde encense. Mais là, force est de constater que tout le monde n’avait pas tort. J’ai beaucoup aimé Code 93, le style brut de l’auteur et son vécu évident. Je ne vais pas vous refaire la biographie de monsieur Norek, mais les flics et la réalité de la Seine-Saint-Denis, ça le connait. Bref, j’ai attendu plusieurs mois avant de lire Territoires, parce que…

Lu! Territoires, d’Olivier Norek.
Romans / 5 avril 2017

Lu! Territoires, d’Olivier Norek. En moins d’une semaine, les trois caïds les plus importants de la ville de Malceny, dans le 93, sont éliminés tour à tour. Victor Coste fait ce qu’il peut pour refourguer l’affaire, ne souhaitant pas collaborer avec les Stups et espérant rejoindre Léa pour quelques jours au vert, mais les faits les rattrapent rapidement, lui et son équipe. Tandis que la cité s’embrase, ils vont devoir démêler les différents fils et creuser toutes les pistes pour résoudre une affaire bien plus compliquée qu’il n’y paraît.  J’avais lu Code 93, le premier roman d’Olivier Norek l’an dernier et j’avais beaucoup aimé. Territoires était naturellement venu garnir ma PAL dans la foulée. Je l’ai gardé au chaud quelques temps, sachant pertinemment que j’y viendrai tôt ou tard.  Dès les premières pages, j’ai retrouvé le style aussi épuré que maîtrisé d’Olivier Norek. Les chapitres s’enchaînent sur un rythme soutenu. Territoires est écrit comme un (très bon) film d’action, et les rares moments de repos servent à développer l’intrigue plus qu’à laisser souffler le lecteur.  Pas le temps de respirer. Ici, les surveillances se terminent par des assassinats en pleine rue, les négociations se font au péril des chats et…

Lu! Code 93, d’Olivier Norek.
Romans / 6 août 2016

Lu! Code 93, d’Olivier Norek. Depuis quinze ans qu’il est à la PJ du 93, Victor Coste en a vu, des trucs pas nets. Mais un cadavre émasculé qui reprend vie sur la table d’autopsie, ou un junkie calciné qui sonne toutes les trois heures, ça c’est inédit. Et quand des courriers arrivent à son bureau et que les morts disparaissent des archives, l’enquête se retourne sur elle-même. J’entends parler d’Olivier Norek depuis quelques temps maintenant. Après quinze ans passé dans la PJ de Seine Saint-Denis (tiens donc…), le toulousain sort son premier roman, ce Code 93, et devient dans la foulée une coqueluche des réseaux sociaux. En même temps, qui mieux qu’un flic pour parler des flics, pour écrire des enquêtes réalistes et dépeindre l’envers d’un décor que l’on ne regarde le plus souvent que par le biais de reportages biaisés et lisses diffusés à la chaîne sur la TNT ? Pourtant, j’avais un peu peur. Le roman policier n’est déjà pas mon genre préféré à la base. Et je sortais de la Chambre des Morts, qui m’avait laissé sur ma faim. J’aurais pu repousser la lecture de Code 93 à plus tard, mais je ne l’ai pas fait. Grand…