Lu! Fourbi Étourdi, de Nick Gardel.
Romans / 10 mars 2017

Lu! Fourbi Étourdi, de Nick Gardel. Lorsque Jean-Édouard vole une antique DS dans un parking souterrain, il est bien loin de se douter des conséquences. Il veut simplement partir chercher Paul, son ami d’enfance qui l’a appelé à l’aide. Ce que Jed ignore, c’est qu’il trimbale dans le coffre le cadavre d’un curé au crucifix bien rangé ainsi qu’un sac contenant deux cent mille euros en petites coupures. Il a également les deux hommes de main particulièrement violents d’un maire corrompu de la région parisienne sur ses traces. Je connais Nick Gardel de nom, c’est un des auteurs indépendants dont on entend régulièrement parler sur les réseaux sociaux. Je voyais surtout de lui l’image de sa photo de profil, où il ressemble à un joueur de poker en train de prendre une décision difficile. J’avais entendu du bien de sa trilogie consacrée à Peter Raven et de son dernier, Droit dans le mur. Mais je n’avais pas encore sauté le pas pour le lire. Ce pas, Nick Gardel l’a sauté pour moi en m’envoyant son roman dans l’édition Friends Only. J’ai une PAL bien garnie, mais puisque je m’apprêtais à entamer le dernier Stephen King, je cherchais une lecture rapide et facile…

Lu! La Mort Nomade, de Ian Manook.
Romans / 22 octobre 2016

Lu! La Mort Nomade, de Ian Manook. Après les événements narrés dans les Temps Sauvages, Yeruldelgger, maintenant ex-flic, décide de quitter la jungle urbaine d’Oulan-Bator pour poser sa yourte dans le Gobi et méditer. Sauf que voilà, quand Yeruldelgger cherche la paix, ce sont les emmerdes qui viennent le trouver. D’abord Tsetseg, dont la fille a disparu et qui sollicite l’aide de Yeruldelgger. Puis Odval, dont l’amant français a été assassiné dans la steppe. Puis encore Gambold, qui veut lui montrer le charnier qu’il a découvert. Sauf que Yeruldelgger souhaite seulement se rendre à son nadaam. Mais en chemin, accompagné de ses compagnons de fortune, il va tomber sur un nouveau massacre, quatre hommes tués de façon rituelle aux abords d’un pont. Bien déterminé à rester en-dehors de tout ça, Yeruldelgger va se retrouver malgré lui embarqué dans une affaire qui le dépasse. J’avais découvert Yeruldelgger au moment de sa sortie, attiré par ce nom étrange sur la couverture. J’étais aussitôt tombé sous le charme de ce policier Mongol au caractère bien trempé et aux blessures profondes. Et puis il y avait également ce paysage méconnu de la Mongolie, coincée entre la modernité de sa capitale et les traditions de ses steppes….

Lu! Le Vide, de Patrick Sénécal.
Romans / 30 janvier 2016

Lu! Le Vide, de Patrick Sénécal. Tout commence par un crime passionnel. Une femme, Diane Nadeau, est arrêtée par la police dans la maison de son ex-compagnon, après l’avoir abattu, lui, ainsi que sa nouvelle femme et les jumeaux qu’ils viennent d’avoir. Pierre Sauvé, sergent-détective de Drummondville, est chargé de l’enquête. Dans le même temps, Frédéric Ferland, un psychologue d’une cinquantaine d’années, divorcé et désabusé, multiplie les expériences extrêmes pour se sentir vivant. Et Maxime Lavoie, golden boy Québécois, anime Vivre au Max, l’émission de télévision la plus populaire et sulfureuse du pays. Trois hommes que tout sépare et dont les chemins vont pourtant se croiser. Patrick Sénécal est un de ces nombreux noms d’auteurs que je voir régulièrement revenir sans les avoir jamais lus. Depuis quelques temps, j’entends parler de cet auteur Québécois avec beaucoup d’insistance. Et en très bien. J’ai néanmoins hésité à lire ce Vide dont tout le monde me vante la qualité. Quand on me présente une oeuvre, qu’elle soit littéraire, cinématographique ou autre, comme étant formidable, j’ai tendance à trop investir et être déçu. Mais j’ai quand même tenté cette aventure de 700 pages, non sans un peu d’appréhension. Dès les premiers chapitres, j’ai compris que je n’avais…

Lu! Criminal Loft de Armelle Carbonel.
Romans / 12 octobre 2015

Lu! Criminal Loft de Armelle Carbonel. Dans le célèbre sanatorium de Waverly Hills, le lieu réputé le plus hanté des USA, huit condamnés à mort jouent leur vie. Sélectionnés pour participer à une émission de télé-réalité, ils vont évoluer sous l’œil des caméras pour le plus grand plaisir du public. Chaque semaine, un candidat sera éliminé et retournera dans le couloir de la mort, quand le vainqueur remportera sa liberté. Mais avec huit psychopathes enfermés au même endroit, tout ne se passe pas comme prévu. Le postulat de départ est des plus intéressants, une émission de télé-réalité mettant en scène des tueurs et des violeurs. Nul doute que si un producteur avait le cran (et qu’on le laisserait faire), les téléspectateurs seraient au rendez-vous. L’histoire nous est narrée par John T., condamné pour avoir torturé et tué 25 femmes. Ancien psychiatre mais toujours sociopathe, c’est lui qui nous guide dans les couloirs sombres de cet endroit de perdition, où les tuberculeux étaient entassés pour mourir dans la première partie du 20ème siècle. L’auteure nous met dans la peau de ce personnage, auquel on s’attache par moments, avant qu’il ne nous rappelle sa perversion. C’est un trait que j’ai apprécié. J’aime…

Lu! Les Temps Sauvages, de Ian Manook.
Romans / 28 février 2015

Lu! Les Temps Sauvages, de Ian Manook. Yeruldelgger avait été un de mes coup de cœur de l’année passée et quand la suite est sortie au début du mois, je n’ai pas hésité un instant à retrouver le flic Mongol créé par Ian Manook. C’est avec un plaisir certain que je me suis de nouveau laissé emporter en Mongolie. Comme pour le premier roman, l’histoire commence sur deux affaires de meurtre que Yeruldelgger et son équipe vont devoir résoudre, creusant les pistes dans les steppes et les montagnes enneigées, tandis que plane sur eux l’ombre d’une menace familière. On retrouve Yeruldelgger, Oyun, Solongo et les autres avec un plaisir non dissimulé au cours de cette nouvelle enquête, aussi complexe que bien ficelée et aux rebondissements savamment distillés. On découvre également de nouveaux personnages (aux noms toujours imprononçables) ainsi que de nouveaux lieux (certains proches de chez nous). Le tout porté par la plume fluide de Ian Manook, qui nous sert un nouvel opus tout aussi agréable à lire que le précédent. Un récit toujours truffé de plats exotiques, mêlant tension et suspense, saupoudré de références saignantes et assaisonné d’une pointe d’humour. Du très bon, à dévorer sans modération! Qu’on se…

Lu ! Mr Mercedes, de Stephen King.
Romans / 25 février 2015

Lu ! Mr Mercedes, de Stephen King. Pendant que des chômeurs font la queue en attendant l’ouverture d’une foire à l’emploi, une Mercedes fonce dans le tas, tuant huit personnes et en blessant de nombreuses autres. Un an plus tard, Bill Hodges, policier à la retraite, reçoit une lettre du tueur et une invitation à « discuter » avec lui. Sur le fond du duel qui se joue entre le flic retraité (Off-Ret) et le tueur psychopathe surnommé Mr Mercedes, Stephen King touche du bout de la plume plusieurs sujets profonds, de la crise économique qui frappe les États-Unis à la dépression qui touchent de nombreux anciens policiers quand vient l’heure de raccrocher, en passant par le racisme et d’autres encore. Mais ce qui nous intéresse surtout, ce qui est au cœur de ce roman, c’est bien l’enquête menée par ce flic retraité et son équipe pour retrouver le tueur avant qu’il ne frappe à nouveau. Stephen King délaisse ici son genre de prédilection (entre horreur et fantastique, pour ceux qui viennent d’une autre planète), comme il le fait de temps en temps, pour s’essayer à autre chose. Mr Mercedes est un polar, et un bon. Il se laisse lire tout seul, à…

Lu! La patience du diable, de Maxime Chattam.
Romans / 31 décembre 2014

Lu! La patience du diable, de Maxime Chattam. Maxime Chattam fait partie de ces auteurs que je lis presque systématiquement. J’avais adoré sa trilogie du Mal et lu tout ce qu’il a fait depuis (avec un petit bémol sur Autre-Monde qui est moins dans mon style). J’avais beaucoup aimé La Conjuration Primitive, notamment pour la direction audacieuse prise à mi-chemin. J’ai donc retrouvé avec plaisir Ludivine et Segnon dans une nouvelle enquête d’envergure après les évènements du roman précédent. Quand on pourrait avoir peur de voir l’auteur tomber dans une mécanique bien huilée et arrêter de prendre des risques, il nous surprend. Et c’est le cas ici, avec un roman noir plus profond, une critique de notre société trop moderne pour rester humaine et des coups de crayons habiles pour donner vie à un monde dans lequel nous évoluons tous les jours.

Lu! Yeruldelgger de Ian Manook.
Romans / 29 décembre 2014

Lu! Yeruldelgger de Ian Manook. Yeruldelgger est un inspecteur de police au passé difficile (il a perdu sa cadette et est en froid avec son aînée), aux méthodes musclées (il n’hésite pas à prendre des libertés pour obtenir les réponses dont il a besoin, quitte à laisser des traces) et à la boussole morale intacte (il est en quête de vérité et de justice). Il évolue parmi des collègues corrompus, dans des eaux politiquement troublées, le tout…. en Mongolie. Ian Manook nous fait découvrir des paysages originaux, qu’on retrouve en général uniquement dans des reportages sur Arte. L’histoire est plus « classique », le corps d’une fillette est retrouvé enterré dans les steppes, encore sur son vélo. En même temps, des chinois sont retrouvés morts en ville. La première enquête replonge Yeruldelgger dans le deuil de sa fille, décédée cinq ans plus tôt. La seconde, dans une enquête sur la corruption de laquelle il a été évincé. En menant, contre vents et marées, les deux enquêtes de front, Yeruldelgger fera plus qu’en démêler le fil, et ce qu’il découvrira changera tout ce qu’il pensait savoir. Je suis tombé sur ce roman un peu par hasard (comme souvent). Je me baladais entre des…