Lu! Vindicta, de Cédric Sire.
Romans / 13 août 2019

Leur plan est solide, sans risque. Il leur suffit de rentrer et de prendre l’argent. Après ce casse, leur vie va changer du tout au tout. Lui, il se retrouve au placard pour avoir fait preuve de trop de largesse avec les scellés. Il ne s’attendait certainement pas à se retrouver au centre d’une telle affaire. Et elle, elle perd tout, du jour au lendemain. J’avais entendu beaucoup de bien sur ce nouveau roman de l’ancien Sire Cédric. Pour son arrivée chez Metropolis, la très prometteuse maison d’édition 100% polar, celui que beaucoup surnomment le Stephen King français fait une entorse à son genre habituel et s’éloigne du fantastique pour signer un roman sombre et brutal. Jusque-là, je n’avais lu qu’un seul de ses romans, Avec Tes Yeux, que j’avais bien aimé. J’avais envie d’en lire un autre de lui depuis quelques temps et comme celui-ci sortait et que j’ai un goût particulier pour les Histoires de Vengeances (pun intended) je me suis laissé tenter. Et je ne regrette pas. Vindicta est un pavé, avec ses près de 600 pages, mais le rythme est soutenu, les chapitres courts et dynamiques. J’ai globalement apprécié la plume sans fioritures de l’auteur. Même…

Lu! Né d’Aucune Femme, de Franck Bouysse.
Romans / 16 avril 2019

Le Père Gabriel reçoit à confesse une infirmière de l’ancien couvent reconverti en asile pour femmes seules. Elle lui apprend qu’il va être convoqué pour bénir le corps d’une femme. Que c’est là qu’elle a caché les cahiers de Rose. À son attention, pour garder une trace de son histoire. J’ai découvert la plume de Franck Bouysse avec son polar du terroir Plateau, qui s’était révélé être une superbe découverte. Une histoire simple, efficace, portée par une écriture à la fois brute et maîtrisée qui rendait les personnages très humains, authentiquement imparfaits. J’avais réitéré l’expérience avec Grossier le Ciel, son roman précédent, mais j’avais été un peu déçu. Surtout parce que j’avais trouvé l’histoire trop similaire, comme une version archaïque de Plateau. Pour ce nouveau roman, Franck Bouysse reste dans la campagne profonde, loin de l’agitation des grandes villes, où les hommes sont pris au piège entre le temps qui passe autrement et la nature, aussi bien celle qui leur offre de quoi survivre que la leur propre, qui alourdit les âmes. Le temps est un thème récurrent chez l’auteur. Le temps qui passe, à la fois vivant et immuable, son emprise sur l’existence. L’histoire se situe dans un passé…

Vu! Polar, de Jonas Akerlund.
Films / 2 février 2019

Duncan est un tueur à gage sur le point de prendre sa retraite. Alors qu’il se prépare pour sa vie d’après, plusieurs de ses anciens collègues sont abattus. Son ancien employeur le contacte pour lui offrir la tête de l’homme responsable des meurtres, un dernier contrat avant de se ranger définitivement. Duncan préférerait rester dans son chalet isolé d’une petite ville du Montana, où il se prend d’affection pour Camille, une timide jeune femme facilement apeurée. Mais face à l’insistance de son employeur, Duncan exécute finalement le contrat selon ses propres termes et découvre par la même qu’il est la véritable cible. En voyant les quelques extraits de présentation de ce film sur Netflix, je m’étais fait une idée faussée. Je pensais regarder une comédie noire sur un tueur à gages retraité qui cherchait à retrouver une vie normale. Polar est une adaptation d’un roman graphique publié sur le Web par Victor Santos et intitulé Polar : Came From the Cold. On retrouve bien les diverses inspirations de l’auteur espagnol, qui confèrent au film un mélange entre un Marvel aux amphétamines, un manga à l’occidentale et la série des Bourne. La réalisation, confiée au suédois Jonas Akerlund, va également dans…

Lu! L’Appel du Néant, de Maxime Chattam.
Romans / 3 février 2018

Lu! L’appel du Néant, de Maxime Chattam. Après les événements de La Conjuration Primitive et de La Patience du Diable, Ludivine Vancker se remet comme elle peut de ses traumatismes. Mais ce n’est que de courte durée, puisque pendant la traque d’un tueur en série devenu assassin pour le solde de terroristes, elle est faite prisonnière et se retrouve plus en danger que jamais. Alors que la menace d’une attaque massive pèse sur la France à l’approche de Noël, la SR de la Gendarmerie devra faire équipe avec la DGSI pour empêcher le drame de se produire. Il fut un temps où la sortie du nouveau Chattam me mettait en émoi. Et bien qu’on se le dise, ce temps est révolu. Que ta volonté soit faite a marqué un changement dans le style de l’auteur. Un roman noir à l’américaine, de qualité malgré une fin à mes yeux très décevante. Le Coma des Mortels s’était inscrit comme une nouvelle tentative de changer de registre. Cette fois-ci, j’avais été déçu d’un bout à l’autre. La saga Autre-Monde, dont j’avais bien aimé le début avant de trouver qu’elle stagnait grandement depuis plusieurs tomes, se sera achevée sans éclats. Le retour au polar…

Lu! Fourbi Étourdi, de Nick Gardel.
Romans / 10 mars 2017

Lu! Fourbi Étourdi, de Nick Gardel. Lorsque Jean-Édouard vole une antique DS dans un parking souterrain, il est bien loin de se douter des conséquences. Il veut simplement partir chercher Paul, son ami d’enfance qui l’a appelé à l’aide. Ce que Jed ignore, c’est qu’il trimbale dans le coffre le cadavre d’un curé au crucifix bien rangé ainsi qu’un sac contenant deux cent mille euros en petites coupures. Il a également les deux hommes de main particulièrement violents d’un maire corrompu de la région parisienne sur ses traces. Je connais Nick Gardel de nom, c’est un des auteurs indépendants dont on entend régulièrement parler sur les réseaux sociaux. Je voyais surtout de lui l’image de sa photo de profil, où il ressemble à un joueur de poker en train de prendre une décision difficile. J’avais entendu du bien de sa trilogie consacrée à Peter Raven et de son dernier, Droit dans le mur. Mais je n’avais pas encore sauté le pas pour le lire. Ce pas, Nick Gardel l’a sauté pour moi en m’envoyant son roman dans l’édition Friends Only. J’ai une PAL bien garnie, mais puisque je m’apprêtais à entamer le dernier Stephen King, je cherchais une lecture rapide et facile…

Lu! La Mort Nomade, de Ian Manook.
Romans / 22 octobre 2016

Lu! La Mort Nomade, de Ian Manook. Après les événements narrés dans les Temps Sauvages, Yeruldelgger, maintenant ex-flic, décide de quitter la jungle urbaine d’Oulan-Bator pour poser sa yourte dans le Gobi et méditer. Sauf que voilà, quand Yeruldelgger cherche la paix, ce sont les emmerdes qui viennent le trouver. D’abord Tsetseg, dont la fille a disparu et qui sollicite l’aide de Yeruldelgger. Puis Odval, dont l’amant français a été assassiné dans la steppe. Puis encore Gambold, qui veut lui montrer le charnier qu’il a découvert. Sauf que Yeruldelgger souhaite seulement se rendre à son nadaam. Mais en chemin, accompagné de ses compagnons de fortune, il va tomber sur un nouveau massacre, quatre hommes tués de façon rituelle aux abords d’un pont. Bien déterminé à rester en-dehors de tout ça, Yeruldelgger va se retrouver malgré lui embarqué dans une affaire qui le dépasse. J’avais découvert Yeruldelgger au moment de sa sortie, attiré par ce nom étrange sur la couverture. J’étais aussitôt tombé sous le charme de ce policier Mongol au caractère bien trempé et aux blessures profondes. Et puis il y avait également ce paysage méconnu de la Mongolie, coincée entre la modernité de sa capitale et les traditions de ses steppes….

Lu! Le Vide, de Patrick Sénécal.
Romans / 30 janvier 2016

Lu! Le Vide, de Patrick Sénécal. Tout commence par un crime passionnel. Une femme, Diane Nadeau, est arrêtée par la police dans la maison de son ex-compagnon, après l’avoir abattu, lui, ainsi que sa nouvelle femme et les jumeaux qu’ils viennent d’avoir. Pierre Sauvé, sergent-détective de Drummondville, est chargé de l’enquête. Dans le même temps, Frédéric Ferland, un psychologue d’une cinquantaine d’années, divorcé et désabusé, multiplie les expériences extrêmes pour se sentir vivant. Et Maxime Lavoie, golden boy Québécois, anime Vivre au Max, l’émission de télévision la plus populaire et sulfureuse du pays. Trois hommes que tout sépare et dont les chemins vont pourtant se croiser. Patrick Sénécal est un de ces nombreux noms d’auteurs que je voir régulièrement revenir sans les avoir jamais lus. Depuis quelques temps, j’entends parler de cet auteur Québécois avec beaucoup d’insistance. Et en très bien. J’ai néanmoins hésité à lire ce Vide dont tout le monde me vante la qualité. Quand on me présente une oeuvre, qu’elle soit littéraire, cinématographique ou autre, comme étant formidable, j’ai tendance à trop investir et être déçu. Mais j’ai quand même tenté cette aventure de 700 pages, non sans un peu d’appréhension. Dès les premiers chapitres, j’ai compris que je n’avais…

Lu! Criminal Loft de Armelle Carbonel.
Romans / 12 octobre 2015

Lu! Criminal Loft de Armelle Carbonel. Dans le célèbre sanatorium de Waverly Hills, le lieu réputé le plus hanté des USA, huit condamnés à mort jouent leur vie. Sélectionnés pour participer à une émission de télé-réalité, ils vont évoluer sous l’œil des caméras pour le plus grand plaisir du public. Chaque semaine, un candidat sera éliminé et retournera dans le couloir de la mort, quand le vainqueur remportera sa liberté. Mais avec huit psychopathes enfermés au même endroit, tout ne se passe pas comme prévu. Le postulat de départ est des plus intéressants, une émission de télé-réalité mettant en scène des tueurs et des violeurs. Nul doute que si un producteur avait le cran (et qu’on le laisserait faire), les téléspectateurs seraient au rendez-vous. L’histoire nous est narrée par John T., condamné pour avoir torturé et tué 25 femmes. Ancien psychiatre mais toujours sociopathe, c’est lui qui nous guide dans les couloirs sombres de cet endroit de perdition, où les tuberculeux étaient entassés pour mourir dans la première partie du 20ème siècle. L’auteure nous met dans la peau de ce personnage, auquel on s’attache par moments, avant qu’il ne nous rappelle sa perversion. C’est un trait que j’ai apprécié. J’aime…

Lu! Les Temps Sauvages, de Ian Manook.
Romans / 28 février 2015

Lu! Les Temps Sauvages, de Ian Manook. Yeruldelgger avait été un de mes coup de cœur de l’année passée et quand la suite est sortie au début du mois, je n’ai pas hésité un instant à retrouver le flic Mongol créé par Ian Manook. C’est avec un plaisir certain que je me suis de nouveau laissé emporter en Mongolie. Comme pour le premier roman, l’histoire commence sur deux affaires de meurtre que Yeruldelgger et son équipe vont devoir résoudre, creusant les pistes dans les steppes et les montagnes enneigées, tandis que plane sur eux l’ombre d’une menace familière. On retrouve Yeruldelgger, Oyun, Solongo et les autres avec un plaisir non dissimulé au cours de cette nouvelle enquête, aussi complexe que bien ficelée et aux rebondissements savamment distillés. On découvre également de nouveaux personnages (aux noms toujours imprononçables) ainsi que de nouveaux lieux (certains proches de chez nous). Le tout porté par la plume fluide de Ian Manook, qui nous sert un nouvel opus tout aussi agréable à lire que le précédent. Un récit toujours truffé de plats exotiques, mêlant tension et suspense, saupoudré de références saignantes et assaisonné d’une pointe d’humour. Du très bon, à dévorer sans modération! Qu’on se…