Vu! Girlfriend’s Day, de Michael Stephenson.
Films / 6 janvier 2018

Vu! Girlfriend’s Day, de Michael Stephenson. Dans une ville où les écrivains de cartes de vœux sont célébrés comme des stars de cinéma, Ray était le roi de la romance et détenteur du record des ventes pendant trois années d’affilée. En manque d’inspiration depuis son divorce, il est viré par son patron et peine à remonter la pente. Mais lorsque le maire décide de créer une nouvelle fête, Girlfriend’s Day, et lance un concours ouvert à l’intention des écrivains de cartes de vœux, c’est l’occasion pour Ray de renouer avec la gloire. Avec son affiche de film noir et son casting mené par Bob Odenkirk, Girlfriend’s Day a de quoi susciter la curiosité. Si vous aimez le personnage de Saul Goodman et que vous avez Netflix, il y a fort à parier que vous êtes tombé sur cette production originale du site au N rouge. Et avec une durée de seulement 1h10 (moins le générique de fin), ça n’engage pas à grand-chose. C’est en tout cas ce que je me suis dit. Il y a pas mal de chose à dire sur ce Girlfriend’s Day. Et pas beaucoup en même temps. J’apprécie beaucoup Bob Odenkirk. Pour son rôle dans Breaking…

Vu! GLOW, saison 1.
Séries TV / 11 juillet 2017

Vu! GLOW, saison 1. Ruth Wilder est une actrice au chômage qui enchaîne les auditions en quête d’un rôle d’envergure. Lorsqu’elle se voit proposer un casting cherchant des femmes non-conventionnelles, elle tente sa chance. Elle débarque dans un gymnase désaffecté et découvre qu’il s’agit d’une émission de catch féminin montée par un jeune producteur et un réalisateur de séries B has been. Initialement rejetée des premières sélections, Ruth gagne sa place grâce à l’intervention de Debbie, sa meilleure amie et ancienne vedette de soap-opera, qui vient d’apprendre que Ruth a couché avec son mari. Avant d’être une série créée par Liz Flahive et Carly Mensch et produite par une certaine Jenji Kohan, GLOW était une vraie émission de catch féminin diffusée aux États-Unis diffusée au milieu des années 80. GLOW est un acronyme pour Gorgeous Ladies of Wrestling, que l’on pourrait traduire par les Superbes Dames du Catch. Même si le scénario est fictif, il reprend un certain nombre d’éléments de l’histoire réelle de cette fédération de catch 100% féminine. Notamment la présence aux sélections de femmes (plus de 500 dans la vraie vie) sans aucune expérience dans le milieu, particulier s’il en est, du catch. Cette série originale Netflix est…