Vu! Les Gardiens de la Galaxy, Vol. 2, de James Gunn.
Films / 27 septembre 2017

Vu! Les Gardiens de la Galaxy, Vol. 2, de James Gunn. Après avoir défait Ronan L’Accusateur, les Gardiens de la Galaxy ont acquis une réputation dans tout le cosmos. Les Souverains, une race eugéniste, les engage pour défendre leurs précieuses batteries d’un monstre nommé l’Abilisk. Une fois leur mission accomplie, les Gardiens récupèrent leur prix, Nebula, la sœur de Gamora. Alors que les Gardiens s’apprêtent à se diriger vers de nouvelles aventures, les Souverains s’aperçoivent que Rocket a volé des batteries et envoient toute une flotte à leur poursuite. Après une bataille intense, les Gardiens sont sauvés par une aide inespérée. Ils atterrissent en catastrophe sur une planète, où ils sont bientôt rejoints par Ego, le père de Peter Quill, qui l’invite sur sa planète natale pour lui révéler son héritage. Très franchement, là où beaucoup avaient adoré le premier volume des Gardiens de la Galaxy, j’avais trouvé le blockbuster sympa, mais pas exceptionnel non plus. À l’image de beaucoup de films de l’univers Marvel, j’avais passé un bon moment mais j’avais trouvé le film un peu facile. Le point positif, c’est que si j’avais envie de voir cette suite, je n’en attendais pas grand-chose de plus que de passer…

Vu! The Lords of Salem, de Rob Zombie.
Films / 23 septembre 2016

Vu! The Lords of Salem, de Rob Zombie. Heidi travaille dans une radio rock de Salem, Massachusetts. Ancienne junkie, elle vit seule avec son chien dans un petit appartement lugubre. Sa vie est relativement paisible. Elle forme une équipe efficace avec ses collègues et s’entend bien avec sa proprio. Mais tout va basculer le jour où elle reçoit un vinyle dans une boîte en bois. Sur le disque, un morceau étrange signé des Lords. Je cherchais un film d’horreur et puisque j’ai gardé de bons souvenirs des précédents films de Rob Zombie, j’ai décidé de tenter le coup avec celui-là. Après tout, une histoire de sorcière à la sauce Zombie, ça pouvait être pas mal. Bon, autant le dire tout de suite, le résultat ne correspondait pas du tout à ce que j’avais espéré. Le film s’ouvre sur une cérémonie de sorcière étrange, au XVIIème siècle. On retrouvera les sorcières à travers plusieurs flashbacks, pour assister, notamment, à leur exécution. Passé cette première scène, il faudra attendre presque une demi-heure avant qu’il se passe quelque chose. Soit un tiers du film, ce qui fait un peu beaucoup pour un film d’horreur. Mais bon, si la suite prend du rythme, pourquoi pas….