Vu! Justice League, de Zack Snyder.
Films / 8 décembre 2017

Vu! Justice League, de Zack Snyder. Après la mort de Superman, Batman doit faire face à l’arrivée d’extra-terrestres attirés par la peur. Sentant l’imminence d’une nouvelle attaque, il contacte Wonder Woman pour lui proposer une alliance. Ils tentent respectivement de convaincre Arthur Curry, Aquaman, et Victor Stone, Cyborg, de se joindre à eux, mais ceux-ci déclinent la proposition. Barry Allen, Flash, lui, accepte avec en train. Steppenwolf, guerrier de Darkseid, fait son retour sur terre pour récupérer les Boîtes-Mères et prendre le contrôle du monde. Il récupère celle des Amazones et celle des Atlantes, mais peine à retrouver celle des humains. L’attaque montre à Aquaman et Cyborg le besoin de rejoindre l’alliance pour combattre l’ennemi héréditaire. Plus les films s’enchaînent et plus j’ai l’impression avec cet univers cinématographique DC de retrouver les blockbusters américains de mon enfance. Et ce n’est pas une bonne chose. J’avais aimé Batman v Superman. Beaucoup, même. J’étais allé le voir au cinéma, malgré la présence de Ben Affleck dans le rôle de Batman, et je n’avais pas été déçu, j’avais même été très agréablement surpris par la prestation de celui qui avait ruiné Daredevil. Ensuite, il y a eu le très mauvais Suicide Squad, attendu…

Vu! Wonder Woman, de Patty Jenkins.
Films / 21 novembre 2017

Vu! Wonder Woman, de Patty Jenkins. À son bureau du musée du Louvre, Diana Prince reçoit un courrier de Bruce Wayne, une vieille photo d’elle posant aux côtés de Steve Trevor et ses amis pendant la Première Guerre mondiale. Diana se remémore alors son enfance sur l’île de Themyscira, son éducation en tant que fille de la reine Hippolyte, le mode de vie des Amazones, leur histoire, et l’arrivée de Steve Trevor, un espion américain, sur l’île. Diana décide de s’émanciper de l’autorité de sa mère et repartir avec Trevor. La jeune femme voit en la guerre l’œuvre d’Arès, l’ennemi juré des Amazones, et est déterminée à le détruire pour rétablir la paix. Dans les tranchées, Diana se fait passer pour la secrétaire de Trevor pour ne pas attirer l’attention mais se fait vite remarquer par ses exploits extraordinaires sur les champs de bataille. Elle traque le général Ludendorff, persuadée qu’il est la réincarnation d’Arès. C’est amusant de constater comment certains personnages fictifs ont marqué la culture générale (la fameuse). Marvel est sans aucun doute la marque de comics la plus connue, la plus populaire du monde. Mais les super-héros les plus charismatiques sont probablement chez DC Comics. Je fais…

Vu! House of Cards, saison 1.
Séries TV / 20 décembre 2016

Vu! House of Cards, saison 1. Francis Underwood est une figure importante des Démocrates au Congrès américain. Après avoir largement contribué à l’élection du président, il s’attend à être nommé Secrétaire d’Etat. Quand le président décide de nommer quelqu’un d’autre à sa place, Frank décide de tout mettre en oeuvre pour se rendre indispensable et accroître son pouvoir, n’hésitant pas à manipuler les personnes autour de lui pour arriver à ses fins. House of Cards est la série politique dont tout le monde parle depuis maintenant quelques années. C’est une adaptation de la série britannique du même nom, elle-même une adaptation du roman éponyme de Michael Dobbs. Passer à côté de House of Cards ne m’a jamais traversé l’esprit mais, comme pour beaucoup de séries qu’il faut absolument que je regarde, elle s’est momentanément retrouvée noyée parmi les autres. Jusqu’à très récemment. Dès les premiers instants, le ton est donné. La réalisation est d’une qualité supérieure, les premiers épisodes étant d’ailleurs réalisés par David Fincher, rien que ça ! La photo, les décors, les acteurs, tout est nickel. Dès les premiers instants, le personnage d’Underwood est posé. Kevin Spacey est au sommet de son art avec un personnage froid et…

Vu! Rampart, de Oren Moverman.
Films / 29 juin 2016

Vu! Rampart, de Oren Moverman. Nous sommes à Los Angeles, en 1999. Dave Brown est l’archétype du flic old school. Surnommé Date Rape en raison du meurtre d’un violeur en série que la légende lui prête, il est agressif et violent, n’hésite pas à sortir sa matraque ni à tremper dans des affaires douteuses. Quand un automobiliste percute sa voiture de fonction pendant sa ronde journalière, puis essaie de s’enfuir, Dave le rattrape et le passe à tabac. La scène est filmée par un passant et relance le débat omniprésent de la violence policière, largement médiatisée dans l’affaire Rampart. Sur la sellette, Dave Brown fait ce qu’il peut pour s’en sortir. Réalisé par Oren Moverman d’après une histoire signée James Ellroy, Rampart est inspiré en partie par le scandale Rampart, qui a secoué une partie de la police anti-gang de Los Angeles au début des années 2000. Mais contrairement à Training Day, Crash ou The Shield, le film ne s’inspire pas de faits précis mais plutôt d’une ambiance générale. Woody Harrelson campe le personnage principal et apparaît dans toutes les scènes. Comme souvent (pour ne pas dire toujours), il capture l’attention avec une interprétation bluffante. Il alterne avec brio les émotions, passant…

Vu! Everest, de Baltasar Kormakur.
Films / 17 février 2016

Vu! Everest, de Baltasar Kormakur. Au printemps 1996, c’est la course à l’ascension de l’Everest. Différentes compagnies commerciales permettent à de riches clients d’atteindre le plus haut sommet au monde. Mais malgré tous les préparatifs et toutes les précautions, personne n’est à l’abri du danger lorsque les éléments se déchaînent. Tout ce que je savais de ce film, au moment de le regarder, était qu’il racontait l’histoire d’une ascension de l’Everest (le titre est assez limpide en ce sens) et qu’il mettait en scène Jake Gyllenhaal. J’ignorais qu’il était basé sur des faits réels (je l’ai compris assez vite, notamment grâce à la mention « basé sur des faits réels » qui ouvre le film) et donc je ne savais pas à l’avance qui allait survivre et qui allait mourir. Librement inspiré du récit Tragédie à l’Everest (Into Thin Air : a personnal account of the Mt. Everest Disaster) de Jon Krakauer (qui avait également écrit le récit Into the Wild, adapté au cinéma par Sean Penn), publié en 1997, le film se veut au plus proche de la réalité. En préparation, les acteurs ont donc rencontré les personnes dont ils interpréteraient les rôles, ou leurs proches. Guy Cotter, qui était coordinateur…

Vu! Le Stratège, de Bennett Miller.
Films / 23 septembre 2015

Vu! Le Stratège (MoneyBall), de Bennett Miller. Après une défaite en playoffs contre les Yankees de New York et au terme d’une grande saison pour une équipe avec leurs moyens financiers réduits, les Athletics d’Oakland perdent leurs meilleurs joueurs. Billy Beane (Brad Pitt), le General Manager de la franchise, doit faire de son mieux pour les remplacer tout en restant dans le maigre budget alloué. Quand il rencontre Peter Brand (Jonah Hill) et son approche du jeu basée sur les statistiques, il décide de faire confiance au jeune homme. Adapté de l’ouvrage de Michael Lewis et basé sur l’histoire vraie de Billy Beane, ancien joueur à la carrière difficile devenu GM, le Stratège est un film que j’appréhendais (la preuve, j’ai mis quatre ans à le regarder). J’aime Brad Pitt, Jonah Hill également, mais je n’y connais rien au baseball et j’avais peur de m’ennuyer profondément pendant les deux heures plus que durent le film. Il n’en a rien été. Reposant sur un Brad Pitt très Redfordien et un Jonah Hill en jeune assistant sérieux, bien loin de son humour potache habituel, Le Stratège n’est jamais ennuyant, quand bien même la terminologie baseballienne est du chinois pour moi. Seuls importent…