Lu! Le Mec de la Tombe d’à Côté, de Katarina Mazetti.
Romans / 6 juillet 2018

Lu! Le Mec de la Tombe d’à Côté, de Katarina Mazetti. Désirée, une bibliothécaire d’une trentaine d’années, se retrouve soudain veuve après la mort accidentelle de son mari. Alors qu’elle tente de se convaincre qu’elle est triste de perdre l’homme qu’elle avait épousé en partie par confort, elle rencontre, au cimetière, Benny, un agriculteur dans ses âges qui vient, lui, de perdre sa mère. Alors que tout les oppose, à commencer par leur façon d’entretenir la tombe de l’être perdu, un malentendu va les rapprocher. Entre eux va naître une histoire aussi passionnelle qu’improbable. Mais entre la citadine et le paysan, les sentiments seront-ils assez forts pour faire face aux différences ? Quelqu’un de mon entourage avait lu ce roman suédois il y a quelques années et m’en avait dit du bien quand j’avais été intrigué par son titre original. Dans ma tête, j’imaginais déjà une histoire loufoque, où deux fantômes, enterrés côte à côte au cimetière, se rencontreraient après leur mort pour échanger sur leur vie. J’aurais pu lire la quatrième de couverture ou poser plus de questions sur le contenu du roman. Je n’en ai rien fait. À la place, j’ai laissé traîner le livre dans ma PAL…

Lu! Le jour où j’ai appris à vivre, de Laurent Gounelle.
Romans / 26 juillet 2017

Lu! Le jour où j’ai appris à vivre, de Laurent Gounelle. Jonathan à monté une petite compagnie d’assurance à San Francisco avec Angela, son ex-compagne dont il est depuis peu séparé, et Michael, leur associé. Les affaires sont difficiles, tout comme sa situation personnelle et ses perspectives d’avenir. Tout bascule un weekend où il n’a pas la garde de Chloé, sa fille. Lorsqu’une bohémienne croisée sur les quais lit dans les lignes de sa main sa mort future. Jonathan n’arrive pas à penser à autre chose et éprouve le besoin de prendre du recul par rapport à la prédiction. Chez sa tante Margie, il va avoir l’occasion de s’ouvrir à une autre vision de la vie, qui pourrait bien changer sont rapport au monde. D’habitude, dans mes lectures, je cherche une histoire forte, pourquoi pas violente ; des tueurs en série impitoyables et sanguinaires ou des secrets qui remontent à la surface ; de la manipulation ou des enquêtes ; du mystère, du suspense ou de la tension. Des polars, quoi… Les romans de Laurent Gounelle, c’est à l’opposé de ça et c’est pour cette raison que j’aime bien en lire un de temps en temps, pour me changer les…

Lu! L’Assassin qui Rêvait d’une Place au Paradis, de Jonas Jonasson.
Romans / 16 juin 2017

Lu! L’Assassin qui Rêvait d’une Place au Paradis, de Jonas Jonasson. Per Persson aurait pu être l’héritier d’une grande fortune, si son grand-père n’avait pas fait faillite et si son père n’avait pas accusé cette faillite en se noyant dans l’alcool. Au lieu de quoi, Per Persson est réceptionniste dans un ancien bordel reconverti en hôtel miteux. Parmi ses clients se trouve Johann Andersson, alias Dédé le Meurtrier, qui sort d’une vie passée derrière les barreaux. Après sa rencontre avec Johanna Kjellander, une pasteur sans foi ni scrupules, Per et elle décident de profiter de la mauvaise réputation de Dédé pour en faire un tabasseur à gage. Leur PME a rapidement du succès et l’argent coule à flots. Jusqu’au jour où Dédé se tourne vers Dieu. Il y a quelques années de ça, on m’a offert Le Vieux qui ne Voulait pas Fêter son Anniversaire, du même Jonas Jonasson. Ça a été ni plus ni moins qu’un coup de foudre. J’ai adoré l’histoire et le ton, et j’ai dévoré le roman en deux jours. Alors, évidemment, quand le journaliste suédois a sorti son second roman, L’Analphabète qui Savait Compter, je l’ai immédiatement ajouté à ma fameuse (et débordante) Pile à…

Lu! Supernormal, de Robert Mayer.
Romans / 13 mai 2017

Lu! Supernormal, de Robert Mayer. David Brinkley est rédacteur dans un journal new-yorkais. Il s’occupe principalement de corriger les fautes et de trouver les titres. Puis il rentre chez lui, en banlieue et retrouve sa femme, Pamela et leurs deux filles. La dépression le guette, mais il s’en accommode. Certes, il repense parfois à sa vie d’avant, quand il était un des plus grands super-héros de la planète. Voilà huit ans qu’il est à la retraite, huit ans que ses pouvoirs s’estompent et qu’il prend de la bedaine. Mais quand une menace nouvelle frappe la Grosse Pomme, il doit renfiler ses collants, sa surculotte et son masque. Car il est le seul espoir qui reste à l’humanité. Supernormal, ou Super Normal, c’est un roman fondateur pour le genre des super-héros. Publié il y a exactement 40 ans outre-Atlantique, il aura fallu attendre le tout début de l’année pour le voir enfin traduit en français. Étrange, quand on sait que ce roman a inspiré des personnes comme Stan Lee, Grant Morrison ou Alan Moore et a contribué à révolutionner le genre des comics. Il n’est d’ailleurs pas compliqué, après avoir lu Supernormal (ou Super Normal) et lu ou vu Watchmen (qui…

Lu! L’Ours est un Écrivain comme les Autres, de William Kotzwinkle.
Romans / 23 août 2016

Lu! L’Ours est un Écrivain comme les Autres, de William Kotzwinkle. Après avoir perdu un premier manuscrit dans l’incendie de sa maison, Arthur Bramhall, professeur à l’Université du Maine, pense prendre toutes ses précautions en cachant le second au pied d’un arbre. Mais c’est sans compter sur un ours, qui l’observait depuis la forêt et qui, dès que l’homme tourne le dos, s’empare de la mallette contenant le précieux roman. Captivé par les premières lignes, l’ours décide de s’approprier le texte et se rend à New-York pour trouver un éditeur. Et devenir une personne. Dès les premières pages, on se laisse embarquer dans cette histoire loufoque et rocambolesque aux côtés de Dan Flakes, le nom d’emprunt de cet ours aux vocations littéraires. À travers son regard innocents, on découvre le monde impitoyable de l’édition vu sous le jour le plus grotesque. On découvre la célébrité aussi, les interviews, les négociations de contrat, et les amis qui apparaissent tout à coup. On vit l’apprentissage de l’humanité à travers les yeux de Dan Flakes. Mais aussi l’apprentissage de cet écrivain atypique, aux faux-airs d’Hemingway, par la galerie colorée de personnages qu’il croise sur sa route. Agents littéraires, attachés de presse, journalistes et autres auteurs, candidats…

Lu! Rhapsodie Française, d’Antoine Laurain.
Romans / 12 avril 2016

Lu! Rhapsodie Française, d’Antoine Laurain. Alain Massoulier est un médecin cinquantenaire englué dans son quotidien. Il a marché dans les pas de son père en reprenant sa carrière ainsi que son cabinet. Quand il reçoit une lettre vieille de trente ans, envoyée par une grande maison de disque intéressée par son ancien groupe, les Hologrammes, il se met en quête des anciens membres, pour remettre la main sur la cassette. Il croisera la route d’un leader d’extrême droite, d’un artiste contemporain à la recherche de la reconnaissance, et d’autres encore. En partant de cette lettre retrouvée après trois décennies d’égarement, l’auteur tisse les liens entre des personnes que tout sépare pour dresser un portrait léger de notre société. Trente ans avant, Alain et sa bande formaient un groupe, ils se connaissaient, mais les années et les choix de vie les ont éloigné les uns des autres, au point de les transformer en étrangers. La quête d’Alain permet d’explorer différents parcours et univers, d’évoquer différents questionnements, notamment sur les rêves d’avenir. Certains personnages sont utopiques, comme ce sympathique JBM, dépassé par son succès et qui est propulsé malgré lui comme candidat à la présidentielle, ou encore caricaturaux, comme Sébastien, président d’un club de billard servant de façade…

Lu! Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steak haché, de David Safier.
Romans / 19 février 2016

Lu! Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steak haché, de David Safier. Lolle est une vache laitière comme les autres, vivant dans une petite ferme au nord de l’Allemagne. Tout irait même très bien, si elle ne venait pas de surprendre  Champion, son taureau, en train de monter Susie, sa pire ennemie. Et même ça, elle s’en serait accommodée, si elle n’avait pas rencontré Giacomo, un chat errant, qui lui révèle que les humains tuent les vaches pour manger leur viande et que, d’ailleurs, le fermier doit vendre tout son troupeau pour régler ses dettes. Demain, toutes les vaches partiront à l’abattoir pour finir en steak haché. La seule échappatoire est de rejoindre au plus vite, et en prenant tous les risques, le paradis des vaches : l’Inde. Je suis tombé par hasard sur ce roman, en librairie. J’ai plus été intrigué par le titre que par la couverture, me demandant comment on pouvait écrire toute une histoire, aussi loufoque soit-elle, du point de vue d’une vache. J’ai commencé à lire la première page, pour me donner une idée du style et ça commençait par cette phrase :  » « Meuh » peut signifier tant de choses ! »…