Lu! Beau comme un Aéroport, de Douglas Adams.
Romans / 31 juillet 2018

Lu! Beau comme un Aéroport, de Douglas Adams. Beau comme un aéroport est une expression qui n’existe dans aucune langue. Ça n’empêche pas Kate de trépigner en essayant d’attraper son vol de 15h37 pour Oslo où elle s’apprête à retrouver un amant qui lui a probablement posé un lapin. Devant elle, un grand gaillard essaie d’acheter un billet mais n’a ni chéquier, ni carte bleue et encore moins de passeport. Son vol loupé, Kate est en plus blessée dans l’explosion soudaine du guichet du Terminal 2. Dirk Gently, détective holistique, est en retard pour son rendez-vous avec un client qui pense être en danger de mort. Après une sombre histoire de réfrigérateur qui l’oppose à sa femme de ménage, il arrive enfin chez son client. Seulement pour découvrir que ledit client a été assassiné et que sa tête décapitée tourne sur un tourne-disque qui passe en boucle le refrain d’un tube dont la victime est l’auteur. Comment tout ça est lié ? À Dirk de le découvrir. Et, pour ce faire, il compte bien laisser le hasard le guider. Après avoir adoré Un Cheval dans la Salle de Bain, la première aventure littéraire du détective le plus absurdement barré de…

Lu! Les Cafards, de Jo Nesbo.
Romans / 9 juin 2018

Lu! Les Cafards, de Jo Nesbo. Une prostituée retrouve l’ambassadeur de la Norvège en Thaïlande mort dans une chambre d’hôtel de passe de la banlieue de Bangkok avec un couteau traditionnel planté dans le dos. Dans sa mallette, les enquêteurs locaux découvrent des éléments qui pourraient ternir la réputation du pays scandinave et se répercuter sur des membres importants du gouvernement. Pour éviter toute fuite dans la presse, Harry Hole, inspecteur dépressif et alcoolique, est envoyé à Bangkok pour enterrer l’enquête. Sauf que Hole, qui peine à se remettre d’une mort qui le hante et du viol de sa sœur, atteinte du syndrome de Down, utilise cette nouvelle enquête exotique comme une béquille et décide de la mener à bien. Au grand damne de ses supérieurs. J’ai vu passer des couvertures avec le nom de Jo Nesbo, cet ancien journaliste et musicien devenu auteur de romans policiers (et de littérature jeunesse) et créateur de l’inspecteur Harry Hole, depuis un certain temps. Il faisait partie de ces auteurs qu’il « faudrait que je lise un jour, quand même, ne serait-ce que pour voir ». Puis une personne de mon entourage m’a collé ce roman entre les mains en me conseillant de le lire….

Lu! Les Assassins, de R. J. Ellory.
Romans / 3 avril 2018

Lu! Les Assassins, de R. J. Ellory. Quatre meurtres sont commis en une quinzaine de jours à New York, mais chacun est perpétré selon une méthode différente et dans un district différent, et donc traitées par quatre détectives différents. Quatre affaires distinctes qui ne semblent avoir aucun lien entre elles. Sauf pour John Costello, rescapé d’un tueur en série surnommé le Marteau de Dieu devenu documentaliste pour un journal ainsi que spécialiste en matière de tueurs en série. Il reconnait en chacun des meurtres la reproduction d’un meurtre plus ancien, attribué à de célèbres tueurs en séries. Lorsque la police découvre le lien grâce à un article en préparation, Ray Irving, détective solitaire du NYPD, est chargé de mener l’enquête. En collaborant comme il peut avec John Costello et en l’absence de grands moyens, il va devoir arrêter celui que l’on surnomme le Commémorateur dans sa folie meurtrière. Les Assassins est le premier roman de R. J. Ellory que je lis. Pourtant, le nom ne m’est pas étranger. L’écrivain britannique, au passé digne en soi d’un polar, récolte les louanges de nombreux lecteurs (lui-même y compris) pour ses romans. Pourquoi j’ai choisi de lire celui-là plutôt que Seul le Silence,…

Lu! Les Impliqués, de Zygmunt Miłoszewski.
Romans / 28 février 2018

Lu! Les Impliqués, de Zygmunt Miłoszewski. Lors d’une session de thérapie collective organisée dans un ancien monastère de Varsovie et après une constellation familiale particulièrement éprouvante, l’un des participants, Henryk Telak, est retrouvé mort, une broche à rôtir plantée dans l’œil. Le procureur Teodore Szacki est chargé de l’affaire. Si la première hypothèse d’un cambriolage ayant mal tourné est vite écartée, le procureur doit déterminer qui, des trois autres participants et du thérapeute, tous enfermés avec la victime, est le coupable. L’affaire se révèle rapidement plus complexe qu’il n’y paraît, avec ses pistes ténues et ses indices faibles, mais ça permet au procureur, las de son quotidien, de remettre à plus tard ses autres tâches. Sauf qu’à creuser pour trouver le coupable, Teo Szacki va mettre le doigt dans un engrenage qui pourrait vite le dépasser. J’ai pris ce roman policier un peu par hasard. J’ai trouvé la couverture originale et le résumé attractif. Il s’est rapidement avéré qu’il n’y a pas que la couverture qui est originale, mais également son personnage principal. Ou, plutôt, la fonction de son personnage principal. Des romans policiers, il y en a à la pelle. Ça commence avec un meurtre, puis les policiers remontent la…

Lu! L’Appel du Néant, de Maxime Chattam.
Romans / 3 février 2018

Lu! L’appel du Néant, de Maxime Chattam. Après les événements de La Conjuration Primitive et de La Patience du Diable, Ludivine Vancker se remet comme elle peut de ses traumatismes. Mais ce n’est que de courte durée, puisque pendant la traque d’un tueur en série devenu assassin pour le solde de terroristes, elle est faite prisonnière et se retrouve plus en danger que jamais. Alors que la menace d’une attaque massive pèse sur la France à l’approche de Noël, la SR de la Gendarmerie devra faire équipe avec la DGSI pour empêcher le drame de se produire. Il fut un temps où la sortie du nouveau Chattam me mettait en émoi. Et bien qu’on se le dise, ce temps est révolu. Que ta volonté soit faite a marqué un changement dans le style de l’auteur. Un roman noir à l’américaine, de qualité malgré une fin à mes yeux très décevante. Le Coma des Mortels s’était inscrit comme une nouvelle tentative de changer de registre. Cette fois-ci, j’avais été déçu d’un bout à l’autre. La saga Autre-Monde, dont j’avais bien aimé le début avant de trouver qu’elle stagnait grandement depuis plusieurs tomes, se sera achevée sans éclats. Le retour au polar…

Lu! Entre Deux Mondes, d’Olivier Norek.
Romans / 25 novembre 2017

Lu! Entre Deux Mondes, d’Olivier Norek. Adam est un flic syrien infiltré dans la police militaire pour le compte des rebelles. Redoutant d’avoir été démasqué, il organise le départ de sa femme et sa fille pour l’Europe. Il promet de les rejoindre au plus vite mais craint d’être exécuté avant d’avoir l’opportunité de partir. Finalement, une fenêtre s’ouvre et il traverse la méditerranée puis l’Italie et la France pour arriver à Calais, dans la Jungle, où il doit retrouver sa famille. Bastien est un policier français, récemment muté à Calais pour rapprocher sa femme de sa famille après le décès de son père. De sa rencontre avec Adam va naître une collaboration entre deux flics issus de deux mondes différents autour d’un meurtre dont personne à part eux ne se soucie. Olivier Norek, on ne le présente plus. Lieutenant de police judiciaire, il s’est fait connaître grâce aux aventures du capitaine Victor Coste. Si vous n’avez pas encore lu Code 93 et ses deux suites, Territoires et Surtensions, je vous encourage grandement à vous ruer sur cette trilogie captivante et implacable. Est-ce nécessaire de préciser le coup de cœur que j’ai eu pour ces trois romans ? Alors quand j’ai…

Lu! Une Putain d’Histoire, de Bernard Minier.
Romans / 27 octobre 2017

Lu! Une Putain d’Histoire, de Bernard Minier. « Au commencement était la peur… » Henry, 17 ans, habite depuis plusieurs années sur l’île de Glass Island, dans un archipel au large de Seattle. Il est en couple avec Naomi, traîne avec Charlie, son meilleur ami, et leur bande. Il est élevé par deux mères lesbiennes qui l’ont adopté quand il était tout gamin. Il n’a pas eu une enfance classique, mais il mène une vie plutôt tranquille. Jusqu’au jour où Naomi lui révèle qu’elle sait qui il est et décide de rompre avec lui sur le ferry qui les ramène du continent après la journée d’école. Le lendemain, le corps de Naomi est retrouvé échoué sur une plage de l’île et Henry devient un des suspects principaux. À l’autre bout du pays, Grant Augustine, un homme très puissant à la tête d’une entreprise de renseignement, recherche l’enfant qu’il n’a jamais connu. Et une piste oriente ses recherches vers Glass Island. Une putain d’histoire, c’est un titre qui ne passe pas inaperçu. Une putain d’histoire, c’est un titre qu’il faut être capable d’assumer. J’ai remporté un exemplaire ce roman dans un concours de nouvelles organisé par la Boutique des Auteurs sur Cultura avec…

Lu! Surtensions, d’Olivier Norek.
Romans / 6 septembre 2017

Lu! Surtensions, d’Olivier Norek. « C’est une histoire qui a plusieurs commencements… » Voilà comment le capitaine Coste entame sa consultation avec la psy de la police. Il est là parce qu’il a tué deux personnes, même si les conditions sont peu claires. Et puisque c’est la procédure, il raconte les faits. En débutant par un kidnapping. Pendant qu’un braqueur de bijouterie se retrouve en prison. Et que l’équipe du capitaine Coste se lance après des criminels qui possèdent toujours une longueur d’avance. Olivier Norek, c’était ma découverte surprise de l’été 2016. Je dis surprise, mais ça n’aurait pas vraiment dû l’être. Parce que bien avant de me plonger dans Code 93, j’avais déjà entendu nombre de louanges sur sa série consacrée au capitaine Coste. Le truc, c’est que j’ai tendance à me méfier de ce que tout le monde encense. Mais là, force est de constater que tout le monde n’avait pas tort. J’ai beaucoup aimé Code 93, le style brut de l’auteur et son vécu évident. Je ne vais pas vous refaire la biographie de monsieur Norek, mais les flics et la réalité de la Seine-Saint-Denis, ça le connait. Bref, j’ai attendu plusieurs mois avant de lire Territoires, parce que…

Lu! Tu Tueras le Père, de Sandrone Dazieri.
Romans / 12 août 2017

Lu! Tu Tueras le Père, de Sandrone Dazieri. Aux abords de Rome, un homme paniqué tente d’arrêter le trafic. Sa femme et son fils de huit ans ont disparu pendant qu’il faisait un sieste après un pique-nique familial dans un parc. Lorsque le corps de la femme est retrouvé décapité dans une clairière alentour, le procureur fait inculper le père pour meurtre. Mais le commissaire Rovere, persuadé que l’affaire est bien plus complexe qu’elle n’y paraît, demande à sa fidèle lieutenant, Colomba Caselli, d’explorer une toute autre piste, celle de l’enlèvement de l’enfant. Colomba, à l’arrêt après le Désastre, enquête à contre-cœur, avec l’aide de Dante Torre, un expert en disparition d’enfants au passé torturé. Très vite, Dante est persuadé que l’homme derrière le kidnapping n’est autre que le Père, l’homme qui l’a séquestré pendant plus de dix ans quand Dante était enfant. Je lis pas mal de policiers. Pas énormément, mais pas mal. La structure est toujours plus ou moins similaire, avec un meurtre plus ou moins complexe, la traque plus ou moins compliquée du coupable, avec un suspense plus ou moins bien mené jusqu’à une révélation plus ou moins efficace. Côté personnages, on retrouve régulièrement un flic torturé,…

Lu! De Cauchemar et de Feu, de Nicolas Lebel.
Romans / 27 juin 2017

Lu! De Cauchemar et de Feu, de Nicolas Lebel. Le 24 mars 2016, à quelques jours du dimanche de Pâques, un homme est retrouvé assassiné dans les toilettes d’un pub irlandais. Les analyses révèlent rapidement l’appartenance de la victime à l’IRA. En plein état d’urgence, le capitaine Mehrlicht et son équipe doivent résoudre l’affaire au plus vite, tandis que les cadavres s’accumulent et que le spectre d’une légende gaélique se dessine sur les scènes de crime. De Cauchemar et de Feu est le quatrième roman de Nicolas Lebel. C’est également la quatrième aventure du capitaine Mehrlicht et de toute son équipe. Avant même d’ouvrir le livre et d’en commencer la lecture, j’ai été séduit par cette magnifique couverture. Les couvertures sont toujours intrigantes, chez Nicolas Lebel, mais celle-là est la meilleure en date car, plus encore que les autres, elle tape immédiatement à l’œil, capte l’attention et stimule l’imagination. Après une montée en pression très bien menée pendant les trois premiers romans, il n’y aurait rien d’étonnant à ce que ce quatrième opus soit un peu en-dessous. Après tout, on retrouve la même structure, ces meurtres qui s’enchaînent en même temps qu’arrive un nouveau stagiaire dans l’équipe ; le téléphone de Mehrlicht met…