Lu! L’Intérêt de l’Enfant, de Ian McEwan.
Romans / 19 avril 2016

Lu! L’Intérêt de l’Enfant, de Ian McEwan. À 59 ans, Fiona Maye est juge aux affaires familiales à la Haute Cour de Londres. Épanouie et accomplie professionnellement, elle doit sa brillante carrière à son investissement. Elle doit statuer d’urgence sur une affaire particulière, celle d’un jeune homme de 17 ans passés, atteint d’une leucémie. Sa vie est en danger, mais il refuse une transfusion sanguine qui pourrait le sauver, pour des raisons religieuses. Fiona va devoir décider s’il faut respecter sa volonté ou le sauver malgré ses convictions. Dans le même temps, Jack, son mari, se sent délaissé et lui annonce qu’il souhaite avoir une maîtresse. Ian McEwan est un écrivain reconnu, mais c’est le premier roman de lui que je lis. J’ai été attiré par le thème abordé, jusqu’où la Justice doit-elle aller pour protéger l’intérêt d’une personne ? Contre l’avis et les convictions de la personne elle-même ? Et qu’en est-il de la personne chargée de prendre cette décision ? Le sujet est très bien traité, du point de vue de la juge qui s’efforce de prendre une décision sans prendre en considération ses opinions et, surtout, sans laisser sa vie personnelle affecter son jugement. Quoi qu’elle fasse, il y…

Lu! Nous Entrerons dans la Lumière, de Michèle Astrud.
Romans / 8 avril 2016

Lu! Nous Entrerons dans la Lumière, de Michèle Astrud. Dans une France ravagée par la sécheresse et en proie à un exode massif, Antoine a décider de rester. Alors que les autres se barricadent chez eux, se battent pour récupérer de l’eau, de la nourriture ou de l’essence pour fuir, n’hésitent pas à voler et piller, Antoine n’a qu’une priorité, sa fille, Chloé, qui vit dans une maison pour enfants malades et qu’il refuse de laisser derrière lui. Dès la sortie du roman, j’ai été attiré par sa couverture. Quelque chose dans la posture de la jeune femme sur la barrière m’est hypnotisant, comme si j’attendais de la voir se jeter de l’autre côté et disparaître dans le champ. Je n’avais aucune idée de ce dont l’histoire parlait, seulement qu’elle devait être de qualité, puisque parue aux éditions Aux Forges de Vulcain. Le décor est plutôt bien posé. On découvre l’environnement d’Antoine non pas grâce à de longs paragraphes descriptifs qui poseraient les raisons de cette déchéance, mais par de petits détails disséminés au fil du récit et qui nous permettent une compréhension globale de l’état des choses. Il reste beaucoup de zones d’ombre et de questions en suspens, mais on en sait suffisamment, souvent autant qu’Antoine, et c’est…