La Maison
Bibliographie / 6 décembre 2017

La Maison Anne s’enfonce inexorablement dans la dépression. Depuis le soir où son mari n’est pas rentré, sa vie a perdu tout son sens. Elle voudrait quitter son appartement pour se reconstruire, mais c’est au-dessus de ses forces. Heureusement, Élise est là pour prendre le relais et s’assurer que le foyer tienne bon. Rose est une femme indépendante. Après un mariage douloureux, elle a décidé de reprendre sa vie en main en montant une agence immobilière. Tout serait parfait, si seulement elle arrivait à vendre cette maison qui plombe son catalogue. Heureusement, Ricky est à ses côtés pour la soutenir. La maison est à l’écart d’une petite ville, dissimulée dans un bois. Elle est grande et son prix est en-dessous du marché. Elle pourrait être la maison parfaite, si sa mauvaise réputation n’avait pas été ravivée par le drame qui a frappé ses derniers occupants. Depuis, elle est inhabitée. Alors la maison attend, patiemment, le retour de la vie entre ses murs. Auteur : Leo Rutra Publié le : 11/12/2017 Catégorie : Roman – Horreur – Thriller Psychologique Disponible chez : Librinova – Amazon Plus d’extraits… Plus de liens…

Lu! Nous Rêvions Juste de Liberté, d’Henri Lœvenbruck.
Romans / 14 juillet 2017

Lu! Nous Rêvions Juste de Liberté, d’Henri Lœvenbruck. « Nous avions à peine vingt ans, et nous rêvions juste de liberté ». Voilà comment Hugo Felida, alias Bohem, justifie ses actes devant le juge. Ça n’a pas suffit pour émouvoir le juge, mais c’est parce qu’il ne connaissait pas toute l’histoire. Alors, maintenant, Hugo est bien décidé à nous la raconter, à nous, son histoire. Son adolescence dans la petite ville de Providence, ses bêtise avec la bande à Freddy, l’amitié, la moto et, par-dessus tout, la quête de liberté. Nous Rêvions Juste de Liberté, c’est LE roman de 2015, celui dont tout le monde parlait, qui a cartonné, enchaînant les commentaires élogieux un peu partout sur le net et chez les libraires. Face à l’insistance populaire devant ce road-trip générationnel, je l’avais ajouté à ma liste d’envies avec l’intention de l’acheter en fin d’année dernière, au moment de mon craquage annuel. Il n’était pas en rayon chez mon libraire et vu qu’il sortait en poche quelques mois plus tard, j’ai décidé de patienter. Il y a trois semaines, je me suis enfin plongé dedans. Vu ce que tout le monde en disait, je pensais que ce ne serait qu’une formalité, que…

Saint Louis de Gonzague
Bibliographie / 23 mars 2017

Voici mon journal. Faites-en ce que bon vous semble. Pardon. L’effroi. Une communauté sous le choc. Une messe solennelle. Des proches et des inconnus réunis pour témoigner de leur soutien et de leur solidarité. À des familles qui pleurent leurs disparus ; à des survivants qui peinent à prendre conscience de ce qu’ils viennent de vivre. Un nombre indécent de caméras de télévision ont investi la petite bourgade de Bully-en-Yvelines pour retransmettre l’événement, comme si c’était le nouveau feuilleton à la mode. Depuis le 19 mars 2013, il est presque impossible de trouver une édition de n’importe quel journal, qu’il soit national ou local, qu’il soit télévisé, papier ou même en ligne, qui ne parle pas du massacre de Saint Louis de Gonzague. J’étais hypnotisé par la vision du bâtiment principal. Le cœur de l’école, comme l’appelait le directeur. Je n’arrivais pas à détacher mon regard de l’immense tache noire sur la façade. Jésus ressemblait à un rescapé de l’Enfer. Ce n’est que plus tard dans la soirée qu’on apprendrait que les policiers avaient essayé d’arrêter l’élève à l’origine du massacre, avant d’être forcés de l’abattre. Le nom de cet élève était Daniel Duffermier. Quand j’ai entendu son nom, mon cœur…

Lu! Hell.com, de Patrick Senécal.
Romans / 30 septembre 2016

Lu! Hell.com, de Patrick Senécal. Daniel Saul est à la tête d’une puissante entreprise immobilière. Milliardaire imbu de lui-même, il enchaîne les succès. Le dernier en date, racheter des églises pour les transformer en lofts. Entre deux soirées dans le club échangiste le plus select de Montréal avec Marie, sa vice-présidente, il recroise la route d’un ancien camarade de classe. Martin Charron était un rebut, il est devenu un investisseur hors pair. Il est également membre d’un mystérieux site illégal répondant au doux nom de Hell.com. Hell.com, c’est le club le plus élitiste de la planète, où les hommes les plus riches du monde peuvent assouvir tous leurs fantasmes et leurs envies. Sexe, drogues, armes, pire, rien n’est impossible. Le Vide m’ayant beaucoup plu, lire d’autres romans estampillés Senécal était une suite logique. Et comme j’en avais entendu beaucoup de bien, j’ai choisi Hell.com. Je m’attendais à du trash, et j’en ai eu. Ceci dit, je m’attendais à tout autre chose. Le roman commence très différemment du Vide. Pas de flashback/flashforward dans Hell.com, mais une histoire linéaire. Celle de Daniel Saul, donc, héritier de la compagnie de son père. Un personnage à la fois proche de celui de Maxime Lavoie (à qui…

Lu! L’Histoire du Loser Devenu Gourou, de Romain Ternaux.
Romans / 1 avril 2016

Lu! L’Histoire du Loser Devenu Gourou, de Romain Ternaux. Écrivain incompris avec un fort penchant pour l’alcool et l’auto-flagellation, le narrateur prend un emploi de balayeur sous la pression de ses parents. Son objectif est de faire illusion quelques jours avant de se faire virer pour toucher les allocations. Mais le bâtiment dans lequel il travaille se révèle être le siège d’une mystérieuse secte très portée sur le sexe. Suite à un concours de circonstance improbable, sa vie va prendre une tournure imprévue. L’Histoire du Loser Devenu Gourou est un roman particulier. Déjà, et ça change un peu, le personnage principal est un antihéros anonyme absolument pathétique doublé d’un poissard pathologique. Son timing pitoyable lui fait enchaîner les bourdes et autres déconvenues sur un rythme soutenu. Il n’est jamais épargner et se retrouve très souvent dans les pires situations. Sa voisine, dont il est amoureux, le surprend toujours dans de mauvaises dispositions, son meilleur ami Walter est un queutard invétéré, sa chef est une vieille dame austère et c’est sans compter sur les membres de la secte et leurs mœurs  particuliers. Annoncée comme une farce trash, l’histoire ne dément pas. Masturbation, sacs de sperme, décapitations, humiliations, lynchage, tout y passe. Et l’auteur prend clairement du…

Lu! Corrosion de Jon Bassoff.
Romans / 22 janvier 2016

Lu! Corrosion de Jon Bassoff. Joseph Downes, un vétéran d’Irak au visage mutilé, tombe en rade au milieu de nulle part. Naturellement, il va prendre un verre dans le bar le plus proche. Peu après son arrivée, un couple arrive. Le mari bat sa femme. Personne n’intervient. À part Joseph, qui entreprend de donner une leçon à l’homme. Plus tard, la femme le rejoint à l’hôtel miteux où il est descendu en attendant la réparation de son pick-up. Veut-elle le remercier ? A-t-elle autre chose derrière la tête ? Après « Pike » et « Cry Father » de Benjamin Whitmer, c’est le troisième titre que je lis de la collection NEONOIR des Éditions Gallmeister. Et ce ne sera pas le dernier. Comme pour les romans de Benjamin Whitmer, la couverture est simplissime au possible. Une écriture blanche sur un fond parfaitement noir. Et ça correspond très bien à l’ambiance du roman. C’est noir, très noir. Dans l’écriture viscérale, qui s’adapte parfaitement aux personnages et aux situations. Dans la construction qui nous guide habilement dans les choix du personnages pour nous révéler son histoire. Mais surtout dans les acteurs et les lieux qui peuplent ce roman. Un environnement difficile, où la souffrance a plus…

Lu! Pars vite et reviens tard de Fred Vargas.
Romans / 15 janvier 2016

Lu! Pars vite et reviens tard de Fred Vargas. Joss Le Guen, ancien capitaine de chalutier échoué à Paris après un naufrage et quelques complications, est devenu crieur sur la place Edgar Quinet. Parmi ses annonces, se glissent des messages mystérieux, issus de textes anciens. Parallèlement, le commissaire principal Jean-Baptiste Adamsberg enquête sur de mystérieux 4 noirs peints sur les porte d’appartements de plusieurs immeubles parisiens. Rapidement, les deux affaires ne vont plus faire qu’une. Avec l’apparition d’un cadavre à la peau noircie par le charbon. Pars vite et reviens tard est le premier roman de Fred Vargas que je lis. Les premières pages m’ont quelque peu déstabilisé. La présentation de cet ancien marin reconverti crieur et son rapport particulier aux objets, les apparitions du fantôme de son ancêtre. Puis le style d’écriture, perturbant. J’avais l’impression de lire un roman publié au début du 20ème siècle, pas en 2001. L’histoire en elle-même m’a plutôt convaincue, même si je ne suis pas grand amateur des whodunnit, ces romans où l’on cherche le coupable. J’avais envie d’avancer dans ma lecture et d’arriver à la conclusion. Conclusion qui m’a cependant laissé un peu indifférent. J’ai eu l’impression que les pièces avaient été un…

Lu! Purgatoire des Innocents, de Karine Giebel.
Romans / 8 janvier 2016

Lu! Purgatoire des Innocents, de Karine Giebel. Raphaël mène un casse place Vendôme. Mais tout ne se passe pas comme prévu et des coups de feu sont échangés avec la police. Un policier est tué, ainsi qu’une passante. Et William, le frère de Raphaël, est blessé. Avec ses complices et le butin, Raphaël fuit. Le quatuor se réfugie chez une vétérinaire de province, Sandra, pour laisser le temps à William de récupérer, avant de quitter le pays riches de plusieurs dizaines de millions d’euros. Si tout se passe bien, évidemment. Après avoir lu « Satan était un Ange », que j’avais bien aimé, j’avais envie de poursuivre avec d’autres romans signés Giebel. J’ai hésité entre « Meurtres pour Rédemption » et ce Purgatoire, que j’ai finalement choisi, un peu au pif. Au final, ça ne changera pas grand chose, puisque je lirai le premier cité tôt ou tard. Dès les premières pages, l’auteure nous plonge dans un rythme haletant, celui d’un braquage, d’une fusillade, d’une cavale. Les temps morts sont rares, fugaces. Les personnages principaux sont des criminels, complexes, auxquels il n’est pas facile de s’identifier. Et cette Sandra, pauvre vétérinaire prise en otage chez elle, ses réactions sont parfois… inattendue. Alors que j’entamais…

Lu! Sukkwan Island de David Vann.
Romans / 2 janvier 2016

Lu! Sukkwan Island de David Vann. Pour se réconcilier avec son fils Roy, Jim, un dentiste divorcé avec des problèmes d’infidélité, achète une cabane sur une petite île d’Alaska. Sukkwan Island. Le but est d’y vivre avec son fils pendant toute une année, de recréer des liens, d’aller de l’avant. Sauf que voilà, tout ne se passe pas comme prévu. Les plans qui fourmillent toute la journée dans l’esprit de Jim ne se déroulent pas comme prévu. Et la nuit, il pleure en ressassant un passé qui le hante et l’obsède. Pour ce premier roman, David Vann signe un huis-clos psychologique entre un père et un fils que tout oppose. Roy a treize ans et il fait de son mieux pour soutenir son père, mais ne se sent pas les épaules pour relever un homme qu’il ne comprend pas et dont il a peur. Avec une écriture simple et efficace, l’auteur nous décrit un quotidien difficile dans un univers impitoyable. Car si l’on se retrouve plongé dans la vie d’un duo père-fils, il est un troisième personnage tout aussi important, voire encore plus. La nature. Époustouflante, implacable, elle représente tout autant une opportunité de nouveau départ qu’un danger permanent. Au-delà…

Lu! Les Catilinaires d’Amélie Nothomb.
Romans / 24 décembre 2015

Lu! Les Catilinaires d’Amélie Nothomb. Emile, un professeur de grec à la retraite, emménage avec Juliette, sa femme, dans la Maison. Une demeure parfaite, à l’écart d’un village et où ils pourront couler des jours heureux, loin de l’effervescence de la ville. Mais c’est sans compter sur Palamède Bernardin, leur seul voisin, qui s’invite invariablement chez eux, tous les jours de 16 à 18 heures. J’ai du mal à définir ce roman. Plein d’humour (parfois très grinçant, notamment dans la description de Bernadette Bernardin, la femme du voisin, décrite comme un kyste avec des tentacules à la place des bras) et de références philosophiques (comme le suggère le titre) ; léger par moments, plus profonds par d’autres, « Les Catilinaires » nous entraîne dans le quotidien de ce couple fusionnel à la recherche d’une retraite paisible que vient perturber ce voisin imposant. Trouveront-ils le moyen de comprendre la raison de la venue du voisin ? Finiront-ils par s’en débarrasser ? Comment ? L’auteure n’hésite pas à provoquer, à penser au-delà du socialement acceptable et du politiquement correct, le tout dans son style particulier. Les descriptions sont limitées à l’essentiel, les dialogues ont une place omniprésente et le personnage principal doit puiser dans…