Vu! Loudermilk, saison 1.
Séries TV / 6 mars 2018

Vu! Loudermilk, saison 1. Sam Loudermilk est un ancien critique musical porté sur la boisson devenu abstinent à la suite d’un grave accident de voiture. Après son divorce, il a emménagé avec Ben, son sponsor, et prend en charge un groupe de soutien pour alcooliques et drogués. S’il parvient à rester sobre, son franc parler et son aigreur n’en font pas un personnage populaire pour autant. Mais il va devoir mettre de l’eau dans son vin s’il veut conserver sa salle à la paroisse locale, séduire la nouvelle locataire dans son immeuble et aider Claire, une jeune adulte auto-destructrice. Sur le papier, la nouvelle création de Peter Farrelly a de quoi séduire, avec Ron Livingston en ancien alcoolique désagréable. Et les premiers épisodes sont plutôt engageants et laissent présager du très bon, avec des dialogues crus et jouissifs et des situations plus subtiles que l’humour à gag potache qui a fait le succès de Peter et son frère dans les années 90. La première partie de cette saison en 10 épisodes est drôle, plutôt intelligente et place des éléments intéressants pour la suite, notamment chez le personnage de Ben, joué par un Will Sasso plutôt sobre, qui s’est remis à…

Vu! Shimmer Lake, de Oren Uziel.
Films / 30 juin 2017

Vu! Shimmer Lake, de Oren Uziel. Vendredi, Andy est caché dans la cave de sa maison pendant que sa femme discute avec Zeke, son frère et le shérif de la ville, de sa disparition et de sa possible participation au braquage de la banque locale. Zeke retrouve ensuite Reed, son partenaire, ainsi que deux agents du FBI venus enquêter sur le braquage. Le Juge Dawkins, propriétaire de la banque braquée, est retrouvé mort chez lui. Andy s’en va retrouver Stephanie, la femme d’Ed, son complice, à Shimmer Lake, avec le magot. Jeudi, Zeke et ses collègues découvrent le cadavre de Chris Morrow, un drogué suspecté d’avoir servi de chauffeur pour le braquage… Le truc en plus de ce film distribué par Netflix, c’est que l’histoire est racontée à l’envers. À la Memento. De vendredi on passe à jeudi, puis à mercredi et enfin à mardi pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé. Le concept est audacieux, il faut lui reconnaître ça. Pour sa première réalisation, Oren Uziel, le scénariste de 22 Jump Street, ne tombe pas dans la facilité de faire un faux film à l’envers, revenant à la fin (qui est en fait le début) sur le début (qui…