Vu! Pire Soirée, de Lucia Aniello.
Films / 16 décembre 2017

Vu! Pire Soirée, de Lucia Aniello. Jess est une jeune femme ambitieuse qui se présente au sénat américain. Alors que les élections approchent et que son adversaire, un menteur misogyne, la devance dans les intentions de vote, elle part deux jours à Miami avec ses copines de la fac pour enterrer sa vie de jeune fille. Mais, très vite, les choses tournent mal et la soirée inoubliable risque bien d’avoir de lourdes conséquences. Qu’on se le dise, en choisissant de regarder ce film, je ne m’attendais pas à la meilleure comédie de l’année. En fait, j’espérais tout juste une bonne surprise. Mais bon, je suis un homme et Scarlett Johansson est à l’affiche de cette comédie. Je sais maintenant que ça ne doit pas être une raison suffisante. Pire Soirée est exactement le genre de film qu’il semble être : une comédie américaine fainéante, incohérente et lourde. J’aime beaucoup Scarlett Johansson. Je l’ai déjà dit, je le répète. Mais même son personnage de Jess ne parvient pas à être sympathique. J’avais envie de m’attacher à elle (parce que j’aime beaucoup Scarlett Johansson) mais je n’ai pas réussi. Comment croire à une femme qui se présente à un poste important et…

Vu! Ghost in the Shell, de Rupert Sanders.
Films / 1 août 2017

Vu! Ghost in the Shell, de Rupert Sanders. Major est la première de son espèce. Sauvée in extremis après un grave accident, son cerveau a été placé dans un organisme cybernétique. Tête de proue d’une unité gouvernemental traquant les cybercriminels, elle est d’une efficacité redoutable. Un terroriste nommé Kuze frappe la ville, avec sa capacité de hacker l’esprit humain. En même temps que Major prend tous les risques pour affronter cette menace d’un nouveau genre, des souvenirs enfouis en elle remontent à la surface. Ghost in the Shell, avant d’être un film américain, c’est un manga culte de Masamune Shirow sorti à la fin des années 80, puis un animé, tout aussi culte, sorti en 1995. Je dis culte, mais pour tout vous avouer, je n’ai jamais lu le manga et jamais vu l’animé. Donc, au moment où je lance le film, je n’ai qu’une très vague idée de ce à quoi m’attendre. Tout ce que je sais, c’est que Scarlett Johansson est super sexy et que Rupert Sanders signe là son deuxième long-métrage après le très commercial Blanche-Neige et le Chasseur. Je n’ai donc pas d’attentes particulières, ce qui est compensé par une appréhension assez prononcé d’assister à un…

Vu! Ave, César !, de Joel et Ethan Coen.
Films / 2 novembre 2016

Vu! Ave, César !, de Joel et Ethan Coen. Dans le Hollywood des années 50, Eddie Mannix est le fixer du studio Capitol Pictures. Lien direct avec le grand patron à New York, il doit veiller au bon fonctionnement du studio, à éviter que les facéties de ses stars soient découvertes par le grand public tout en réglant les divers problèmes et en orientant la presse dans la bonne direction. Attendu avec beaucoup d’espoirs, le dernier film en date des Frères Coen promettait d’excellentes choses. On connait le duo de scénaristes/réalisateurs pour ses histoires loufoques et ses personnages pittoresques, alors les imaginer revisitant l’Âge d’Or des studios de cinéma Hollywoodiens était alléchant. D’autant plus quand on voit le casting avec lequel ils travaillent ici. Jugez plutôt : Josh Brolin dans le rôle d’Eddie Mannix (inspiré par le célèbre fixer Eddie Mannix) ; George Clooney en star de cinéma, qui joue un centurion romain dans un péplum sur Jésus (et auquel le film emprunte le titre) ; Channing Tatum en star de comédie musicale ; Scarlett Johansson en starlette à la vie privée chaotique ; Aiden Ehrenreich dans le rôle d’un acteur de western propulsé à l’affiche d’une drame psychologique ;…

Vu! Captain America : Civil War, de Anthony et Joe Russo.
Films / 18 octobre 2016

Vu! Captain America : Civil War, de Anthony et Joe Russo. À la suite des événements en Sokovie, les Avengers sont de plus en plus décriés. Certes, ils protègent le monde de grandes menaces, mais ils sont également la cause de catastrophes gigantesques. À la suite d’un nouvel incident, l’ONU souhaite faire de l’équipe de super-héros une entité gouvernementale obéissant à des règles. Iron Man, touché par sa confrontation avec la mère d’une victime collatérale des Avengers, décide de signer l’accord. Captain America, au contraire, refuse de céder sa liberté à des politiques. Lorsque le Soldat de l’Hiver est désigné coupable de l’assassinat de T’Chaka, le roi du Wakanda, lors d’une assemblée à Vienne, Steve Rogers veut retrouver Bucky avant les autorités tandis que T’Challa veut venger son père. Les Avengers, déjà affaiblis, s’affrontent tandis qu’une menace pèse sur eux. Les frères Russo, qui avaient déjà fait du très bon boulot avec Captain America : le Soldat de l’Hiver, confirment aux manettes de ce troisième film estampillé Captain America. Bon, ça aurait tout aussi bien pu s’intituler Iron Man : Civil War (d’ailleurs ça aurait été une idée marketing intéressante), ou même Avengers : Civil War. Car ce film est bien…

Vu! Le Livre de la Jungle, de Jon Favreau.
Films / 14 septembre 2016

Vu! Le Livre de la Jungle, de Jon Favreau. Le jeune Mowgli fait de son mieux pour s’intégrer à la meute de loups menée par Akela. Chapeauté par la panthère noire Bagheera, qui l’a trouvé bébé dans la jungle, il s’efforce de calquer son comportement sur celui de ses frères, même si son espièglerie le rattrape souvent. Durant la « Trêve de l’Eau », le tigre Shere Khan fait son retour. Défiguré par la main de l’homme, il exige que Mowgli lui soit remis et menace de tuer tous ceux qui se dresseront sur sa route. La fin de la Trêve (et le retour de Shere Khan) approchant, Mowgli annonce qu’il quitte la jungle pour épargner les siens. Commence alors pour lui une nouvelle aventure hors de la meute. Le Livre de la Jungle est certainement une des histoires pour enfant les plus populaires. Cette nouvelle version est largement basée sur le film classique de 1967, d’après les nouvelle de Rudyard Kipling. Aux manettes on retrouve l’expérimenté Jon Favreau, qui réalise là son huitième long-métrage. À l’écran, seul le très jeune Neel Sethi est présent physiquement. Avec son enthousiasme débordant, il est absolument parfait dans son rôle de Mowgli. Ben Kingsley, Bill Murray, Idris Elba,…

Vu! Deux sœurs pour un roi, de Justin Chadwick.
Films / 27 février 2016

Vu! Deux sœurs pour un roi (The other Boleyn girl), de Justin Chadwick. Tandis que le couple royal bat de l’aile, le Duc de Norfolk (David Morrissey) y voit un moyen d’asseoir son autorité à la cour. Il s’arrange pour que Anne Boleyn (Natalie Portman), sa nièce, devienne la maîtresse d’Henry VIII (Eric Bana), mais c’est finalement vers Mary (Scarlett Johansson), la sœur d’Anne, pourtant récemment mariée, qu’il se tourne. D’abord hésitante, elle se sacrifie pour sa famille. De son côté, Anne est exilée en France, mais elle n’a pas dit son dernier mot. Je ne suis pas un grand amateur de films historiques, mais je dois admettre que celui-ci est plutôt agréable à regarder. Les relations entre les différentes familles, ici la famille Boleyn, et la cour sont intéressantes. Basées sur l’ambition, les secrets, les manipulations et les trahisons, tout en faux-semblants et en apparences, elles ne sont pas dénuées de rebondissements et n’ont rien à envier aux thrillers d’aujourd’hui. Plus encore que la réalité historique (par toujours respectée, voire, parfois, pas du tout), l’attrait principal du film tient dans la présence à l’affiche de deux excellentes actrices qui ont, en plus, l’avantage d’être de véritables icônes de beauté,…

Vu! Avengers : L’Ère d’Ultron de Joss Whedon.
Films / 16 octobre 2015

Vu! Avengers : L’Ère d’Ultron de Joss Whedon. Après la destruction du SHIELD, les Avengers poursuivent le combat contre HYDRA. C’est dans l’une de ces bases, occupée par le Baron von Strucker (Thomas Kretschmann), qu’ils récupèrent le sceptre de Loki. Ils y font également la rencontre de jumeaux optimisés, les Maximoff, Pietro (Aaron Taylor-Johnson) et Wanda (Elizabeth Olsen). Pendant que Pietro utilise sa vitesse pour distraire les Avengers, Wanda use de ses capacités télépathiques pour troubler Tony Stark (Robert Downey Jr). De retour à la tour de Avengers, Tony convainc Bruce Banner (Mark Ruffalo) d’utilise le sceptre pour créer un programme de protection planétaire. Après le très enthousiasmant Avengers, les héros de Marvel se retrouvent pour un nouveau All-Star Movie. Aux côtés d’Iron Man et Hulk, Captain America (Chris Evans), Natasha Romanoff (Scarlett Johansson), Thor (Chris Hemsworth), Hawkeye (Jeremy Renner) et les autres reprennent du service. Malgré son casting très (trop?) dense, qui mêle les seconds rôles de chacune des franchises, on notera l’absence de Gwyneth Paltrow et de Nathalie Portman, soulignée par un échange entre Tony Stark et Thor. Mention spéciale à James Spader, qui, grâce à sa voix et sa diction si particulières, campe un Ultron convaincant. Cette suite…

Vu! Under the Skin, de Jonathan Glazer.
Films / 27 janvier 2015

Vu! Under the Skin, de Jonathan Glazer. Je savais en mettant ce film que je n’allais pas voir Lucy. Et, sur ce plan-là, on peut dire que je n’ai pas été déçu. Dès les premières minutes, Jonathan Glazer joue avec les ombres, une image très noire, pour nous placer dans l’espace, dans le dos de notre planète, plongée dans l’obscurité, qui fait écran à notre soleil. Puis l’écran devient blanc et un iris se dessine jusqu’à devenir un œil humain. À ce moment-là, normalement, les gens commencent à remettre en question leur choix de film et se demandent sans doute s’ils sont près à supporter une heure trois quart d’images mystiques. Grand plan sur les paysages boisés et rocheux de l’écosse profonde. Des phares percent la nuit, une moto, vu de loin, serpente les routes jusqu’à s’arrêter au bord de l’une d’elle. Le conducteur disparaît dans les ténèbres pour revenir quelques secondes plus tard chargé d’un corps qu’il met à l’arrière d’une camionnette. De nouveau nous sommes ailleurs, dans un paysage immaculé où Scarlett Johansson déshabille son sosie pour devenir elle. Puis elle roule sans destination au volant de sa camionnette, à la recherche d’hommes seuls, sans famille, qui accepteraient…