Vu! 13 Reasons Why, saison 1.
Séries TV / 6 juin 2017

Vu! 13 Reasons Why, saison 1. Quelques semaines après le suicide de Hannah Baker, Clay Jensen, un lycéen de 17 ans, reçoit une boîte contenant 7 cassettes. Sur chaque face, Hannah explique les raisons de son geste. À mesure qu’il écoute les confessions, Clay comprend que plusieurs de ses camarades ont des choses à se reprocher et sont tous, à leur façon, plus ou moins responsable de la mort d’Hannah. Perturbé, il va se remettre en question et devoir décider ce qu’il doit faire des informations. D’autant plus que lui-même a droit à sa cassette. 13 Reasons Why est LA série Netflix du moment, celle dont tout le monde parle. Quand elle est apparue sur le site de streaming, je l’ai d’abord laissée de côté. Les séries pour ados américains, c’est pas ma came. Trop lisse. Trop niais. Puis plusieurs personnes m’ont poussé à revoir mon jugement. Finalement, puisqu’on m’assure que 13 Reasons Why n’est pas le teen show typique et qu’il vaut le coup d’œil, pourquoi pas ? Après tout, le pitch est alléchant, cette histoire d’ado qui se suicide en laissant derrière elle les raisons de son acte définitif. Bon, on s’emballe pas, faut encore trouver le moyen de faire en…

Vu! Nos Pires Voisins 2, de Nicholas Stoller.
Films / 26 novembre 2016

Vu! Nos Pires Voisins 2, de Nicholas Stoller. Mac et Kelly apprennent qu’ils vont avoir leur deuxième enfant. Et pour l’occasion, ils décident de mettre en vente leur maison et d’en chercher une plus grande. Ils trouvent leur bonheur et même un jeune couple prêt à acheter. Mais voilà que débarque, dans la maison d’à côté, une sororité 100% filles menée par Shelby, une jeune étudiante bien décidée à s’émanciper. Épaulée par Teddy, elle et ses copines vont tout faire pour renverser les préjugés véhiculés par les fraternités. Ce n’est bien sûr pas au goût de Mac et Kelly, qui vont devoir repartir en guerre pour se débarrasser de ce nouvel envahisseur. Je ne garde qu’un vague souvenir de Nos Pires Voisins, premier du nom. Je l’avais vu parce que je suis fan de Seth Rogen, et je crois me souvenir que j’avais été amusé, mais il ne m’a pas marqué plus que ça. J’ai quand même donné sa chance à cette suite. Et je ne regrette pas. Le couple Seth Rogen/Rose Byrne fonctionne toujours aussi bien. Et le fait que leur fille ait grandi permet quelques scènes très drôles (son jouet préféré est le godemiché rose de sa mère)…

Vu! The Big Short, d’Adam McKay.
Films / 8 mai 2016

Vu! The Big Short, d’Adam McKay. Michael Burry (Christian Bale) est un excentrique à tendance Asperger affublé d’un œil de verre. Ancien neurochirurgien devenu analyste financier, il arpente, pieds nus et métal à fond, son bureau à la recherche de failles dans le système financier. Avant tout le monde, il découvre que les subprimes, ces prêts très accessibles avec des taux d’apparences très faibles, sont en réalité des bombes à retardement. Tout le monde pense le système infaillible mais lui décide de miser contre la banque, persuadé que ce n’est qu’une question de temps avant que tout s’effondre et qu’il n’empoche le pactole. Sûrs d’eux, les banques acceptent avec joie de prendre son argent. Jared Vennett (Ryan Gosling) a vent de cette affaire et décide d’enquêter à son tour. En s’apercevant que Burry a raison, il contacte Mark Baum (Steve Carell), à la tête d’un fond spéculatif propre et indépendant, pour le mettre dans la combine. Plus encore que de faire de l’argent sur le dos du système, Mark Baum espère dénoncer la fraude massive qui régit l’économie américaine et punir les responsables. Charlie Geller (John Magaro) et Jamie Shipley (Finn Wittrock), deux jeunes investisseurs partis de rien, entendent parler par hasard…