Vu! Peaky Blinders, saison 1.
Séries TV / 3 février 2017

Vu! Peaky Blinders, saison 1. En 1919, la ville de Birmingham est tenue par la famille Shelby et plus particulièrement Thomas, leur ambitieux leader. Revenu changé de la Première Guerre Mondiale en France, il a repris les rênes du gang des Peaky Blinders à Arthur, son aîné. En tombant presque par hasard sur des caisses d’armes, il décide qu’il est temps pour eux de passer au niveau supérieur et veut faire de l’affaire de paris clandestins familiale une entreprise légitime, quitte à partir en guerre contre les forces établies et alors qu’un détective de Belfast est dépêché à Birmingham par Winston Churchill lui-même pour retrouver les armes et remettre de l’ordre dans la ville. Peaky Blinders est une des séries britanniques les plus populaires du moment. Et je sais maintenant pourquoi. J’apprécie les séries anglaises depuis des années. Il y a parmi elles de véritables pépites, des séries originales et audacieuses qui subissent moins de contraintes qu’aux États-Unis. Ce qui permet aux Britanniques de produire régulièrement des shows de qualité. La création de Steven Knight en est une nouvelle démonstration. Dès les premières notes du génial Red Right Hand de Nick Cave & The Bad Seeds, j’étais conquis. L’ambiance est à la fois crasseuse,…