Vu! Mindhunter, saison 2.
Séries TV / 21 août 2019

Suite au comportement de Holden, le directeur assistant du FBI est envoyé à la retraite et remplacé par Ted Gunn, qui récupère également la direction de l’unité des sciences comportementales, en laquelle il croit énormément. Conscient de la fragilité de Holden, il missionne spécifiquement Tench et Carr pour le chaperonner, mais l’une est coincée dans les bureaux pour des analyses tandis que l’autre doit faire face à une crise familiale. Dans le même temps, des enfants noirs disparaissent à Atlanta. La première saison de Mindhunter s’était révélée être un coup de cœur. Cette deuxième saison s’inscrit parfaitement dans cette lignée. En fait, en y regardant bien, Mindhunter, c’est une série HBO diffusée sur Netflix. En même temps, avec un David Fincher omniprésent sur le plateau, comment pourrait-il en être autrement ? Sans doute le réalisateur le plus propre de sa génération, il a le soucis du détail, du plan parfait, de la photographie précise. D’ailleurs, par bien des aspects, Mindhunter ressemble à son Zodiac. L’histoire prend son temps, le rythme est lent par dessein, pour ne pas se précipiter, pour bien prendre en compte tous les éléments. Ce qui n’empêche pas les épisodes d’être prenants, de passer trop vite, de…