Vu! Girlfriend’s Day, de Michael Stephenson.
Films / 6 janvier 2018

Vu! Girlfriend’s Day, de Michael Stephenson. Dans une ville où les écrivains de cartes de vœux sont célébrés comme des stars de cinéma, Ray était le roi de la romance et détenteur du record des ventes pendant trois années d’affilée. En manque d’inspiration depuis son divorce, il est viré par son patron et peine à remonter la pente. Mais lorsque le maire décide de créer une nouvelle fête, Girlfriend’s Day, et lance un concours ouvert à l’intention des écrivains de cartes de vœux, c’est l’occasion pour Ray de renouer avec la gloire. Avec son affiche de film noir et son casting mené par Bob Odenkirk, Girlfriend’s Day a de quoi susciter la curiosité. Si vous aimez le personnage de Saul Goodman et que vous avez Netflix, il y a fort à parier que vous êtes tombé sur cette production originale du site au N rouge. Et avec une durée de seulement 1h10 (moins le générique de fin), ça n’engage pas à grand-chose. C’est en tout cas ce que je me suis dit. Il y a pas mal de chose à dire sur ce Girlfriend’s Day. Et pas beaucoup en même temps. J’apprécie beaucoup Bob Odenkirk. Pour son rôle dans Breaking…

Vu! Truth, de James Vanderbilt.
Films / 23 décembre 2016

Vu! Truth, de James Vanderbilt. En 2004, quelques mois avant l’élection présidentielle, l’équipe de journalistes d’investigation de Mary Mapes, productrice pour l’émission 60 Minutes diffusée sur CBS, enquête sur le passé militaire de George W. Bush et comment il a échappé à la guerre du Viêt Nam grâce à des magouilles politiques. Le sujet est diffusé en urgence et cause une grosse polémique. L’équipe de Mary et le présentateur vedette Dan Rather sont accusés d’avoir présenté des faux et les témoins se rétractent uns à uns alors que la campagne bat son plein. Après un Cinquième Pouvoir un peu décevant, j’avais envie de rester dans le sujet. La presse et le pouvoir, une mine d’or pour les histoires polémiques. J’avais beaucoup aimé Spotlight et je m’attendais à un film dans la même veine avec Truth. Les faits n’ont pas forcément été beaucoup documentés en France, mais ils se révèlent très intéressants. Bon, c’est peut-être parce que j’aime bien quand on dénonce les abus de pouvoir. Et là-dessus, l’adaptation du récit de Mary Mapes n’y va pas par quatre chemins. Sans jamais vraiment l’affirmer, il est évident que ce film est à charge contre l’ancien président américain. Notamment avec cet extrait…