Vu! Seven Sisters, de Tommy Wirkola.
Films / 27 août 2019

Dans un futur proche, la planète est surpeuplée à un point où l’avenir entier de l’espèce humaine est compromis. La Fédération Européenne décide alors de mettre en place une politique d’enfant unique. Appliquée par le Bureau d’Allocation des Enfants, cette mesure prévoit notamment la cryogénisation des enfants surnuméraires en attendant que la situation s’améliore. Lorsque la fille de Terrence Settman meurt en couche en donnant naissance à des septuplées, il décide de garder tous les enfants en leur donnant une seule identité, celle de Karen Settman. Vous savez comment c’est… un film sort, qui a l’air différent, avec un casting appréciable et quelques avis positifs. Je n’ai pas sauté sur Seven Sisters lors de sa sortie, ni au cinéma ni en Blu-Ray, mais je l’ai gardé dans un coin en me disant que je le regarderai bien. J’ai bien aimé l’intro et le concept de cette société, certes un brin coercitive mais ô combien sensée. Bon, très vite, cependant, j’ai compris que ça n’allait pas durer. En fait, dès qu’on rentre dans le vif du sujet et l’histoire des septuplées Settman. À partir de là, c’est une chute inexorable vers le médiocre. Je m’attendais à mieux, surtout que la précédente…

Vu! Aquaman, de James Wan.
Films / 24 juillet 2019

Au milieu des années 80, dans le Maine, un gardien de phare recueille et soigne une femme retrouvée sur la berge qui se révèle être Atlanna, la reine d’Atlantis. Ils tombent amoureux et ont un enfant ensemble, Arthur. Atlanna doit retourner en Atlantis pour évider que le roi ne les tue tous les trois. Trente ans plus tard, Arthur est devenu Aquaman grâce à son mentor, Vulko. Lors d’une mission de sauvetage d’un sous-marin, il se fait un ennemi chez le pirate David Kane en laissant mourir son père. La mission est mandatée en secret par Orm, roi d’Atlantis et demi-frère d’Arthur, qui veut débarrasser la planète des Surfaciens. Après avoir regardé Justice League, mes attentes concernant les films DC ont été drastiquement revues à la baisse. Quand Aquaman (personnage qui m’avait profondément déçu dans Justice League) est sorti, j’ai préféré rester à une distance de sécurité pour regarder les retombées. Les premiers retours ne m’ont clairement pas donné envie de me lancer tête baissée au cinéma. Je me disais que je finirai par le regarder, plus tard. Entre-temps, j’ai lu plusieurs commentaires élogieux sur la réalisation de James Wan et les décors. Et très franchement, ces commentaires sont tout…

Vu! Le Crime de l’Orient-Express, de Kenneth Branagh
Films , Vu ! / 19 décembre 2018

Après avoir résolu une affaire de meurtre au Caire, Hercule Poirot rejoint Istanbul, où il monte à bord du fameux Orient-Express pour retourner à Londres. Mais alors que le train se retrouve bloqué par la neige dans les montagnes de Yougoslavie, un riche américain à la réputation sulfureuse est assassiné. Suite à la demande de son ami Mr Bouc, Poirot accepte de mener l’enquête pour découvrir l’identité du meurtrier. Je dois être dans une période « classique »… Bon, c’est vrai que le film date seulement de l’année dernière, mais l’histoire est un classique, puisque c’est une nouvelle adaptation du roman éponyme d’Agatha Christie. Je n’ai jamais lu Agatha Christie. Ou alors je ne m’en souviens pas. Je n’ai pas non plus vu les précédentes adaptations de cette histoire (ou tout autre histoire impliquant Hercule Poirot, d’ailleurs). Un des problèmes du whodunnit, c’est qu’une fois qu’on sait, on sait. Et une partie de ce qui fait le charme de l’histoire disparaît. Heureusement, grâce à mon manque de culture, ça ne m’a pas posé problème. Et c’est sans doute une des raisons pour laquelle j’ai autant apprécié ce film. Ce n’était pourtant pas gagné. En général, les classiques me déçoivent. Encore plus les…

Vu! John Wick, de David Leitch et Chad Stahelski.
Films / 13 février 2018

Vu! John Wick, de David Leitch et Chad Stahelski. Une voiture emboutit le muret d’un quai de chargement. John Wick titube hors du véhicule, grièvement blessé. Il se traîne sur quelques mètres avant de sortir son téléphone et regarder une vidéo de sa femme. Peu après l’enterrement de sa femme, décédée après une longue maladie, John Wick reçoit un paquet. Un chiot baptisée Daisy et une lettre de sa femme pour l’aider à surmonter l’épreuve. John tisse rapidement un lien fort avec Daisy. Alors qu’il fait le plein à une station-service, un trio de russes s’arrête à l’autre pompe. L’un des hommes propose d’acheter sa voiture, mais John refuse. Quand l’autre l’insulte en russe, John réplique dans la même langue. Dans la nuit, le trio fait irruption chez lui, le passe à tabac et tue son chien avant de voler sa voiture. John n’a alors qu’une idée en tête, se venger. Après Harry Potter et la Coupe de Feu, j’avais besoin de regarder un film d’action, avec des fusillades, des morts et du sang. J’ai entendu du bien de John Wick depuis sa sortie en 2014, mais je n’avais encore jamais pris le temps de le regarder. Récemment, j’ai vu…

Vu! La Grande Muraille, de Zhang Yimou.
Films / 2 juin 2017

Vu! La Grande Muraille, de Zhang Yimou. William et sa bande de mercenaires sont en quête de la poudre noire. Le groupe est décimé par les Khitan et une force mystérieuse. William et Tovar, les deux survivants, fuient dans les montagnes de la Mongolie. Arrivés devant la Grande Muraille, ils sont faits prisonniers par l’Ordre Sans Nom. Le rempart est assiégé par des créatures abominables, les Tao Tei, des monstres engendrés par la chute d’une météorite verte dans les montagnes, deux mille ans plus tôt. Depuis, tous les soixante ans, ils attaquent la Muraille pour nourrir leur reine. William et Tovar se joignent aux troupes de l’Ordre Sans Nom pour combattre les Tao Tei. Si Tovar pense déjà à récupérer la poudre noire avec la complicité de Sir Ballard, retenu dans la Muraille depuis 25 ans, William, face à cette menace pour l’humanité toute entière, découvre en lui un héroïsme qu’il ignorait. En regardant ce film, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la série de pub pour Schweppes, vous savez, ces désormais célèbres What Did You Expect ? Non, il n’y a ni Nicole Kidman, ni Uma Thurman, ni Penelope Cruz au casting. Dès les premières minutes, j’ai compris que je…

Vu! La vie aquatique de Wes Anderson.
Films / 8 juillet 2015

Vu! La vie aquatique de Wes Anderson. Steve Zissou (Bill Murray) est un océanographe excentrique conscient que sa carrière touche à sa fin. Dans un effort ultime pour atteindre la gloire, il veut retrouver le requin-jaguar, un animal inconnu responsable de la mort de son partenaire, Esteban de Plantier. Entraînant son équipage et sa famille dans une dernière aventure. Que dire de ce film? Wes Anderson est un artiste. Un poète de l’absurde. Et ce film en est une nouvelle preuve. Le personnage de Steve Zissou est un hommage loufoque à Jacques-Yves Costeau, rien que par le bonnet qu’il ne quitte pas et dont il affuble tout son équipage. Sans parler du Belafonte, son bateau surréel où l’on retrouve… je vous laisse le découvrir par vous-mêmes. Le réalisateur s’entoure comme toujours d’un noyau d’acteurs fidèles. Bill Murray et Owen Wilson sont comme toujours au rendez-vous, portant le film à eux deux. Tout comme Anjelica Huston, Jeff Goldblum et Willem Dafoe qui ont tous joué dans un moins un autre film de Wes Anderson avant ou après celui-là. À leurs côtés, Cate Blanchett est une excellente addition, elle est à sa place et joue sa partition avec talent. Et que dire…