Vu! Wonder Woman, de Patty Jenkins.
Films / 21 novembre 2017

Vu! Wonder Woman, de Patty Jenkins. À son bureau du musée du Louvre, Diana Prince reçoit un courrier de Bruce Wayne, une vieille photo d’elle posant aux côtés de Steve Trevor et ses amis pendant la Première Guerre mondiale. Diana se remémore alors son enfance sur l’île de Themyscira, son éducation en tant que fille de la reine Hippolyte, le mode de vie des Amazones, leur histoire, et l’arrivée de Steve Trevor, un espion américain, sur l’île. Diana décide de s’émanciper de l’autorité de sa mère et repartir avec Trevor. La jeune femme voit en la guerre l’œuvre d’Arès, l’ennemi juré des Amazones, et est déterminée à le détruire pour rétablir la paix. Dans les tranchées, Diana se fait passer pour la secrétaire de Trevor pour ne pas attirer l’attention mais se fait vite remarquer par ses exploits extraordinaires sur les champs de bataille. Elle traque le général Ludendorff, persuadée qu’il est la réincarnation d’Arès. C’est amusant de constater comment certains personnages fictifs ont marqué la culture générale (la fameuse). Marvel est sans aucun doute la marque de comics la plus connue, la plus populaire du monde. Mais les super-héros les plus charismatiques sont probablement chez DC Comics. Je fais…

Vu! Batman v Superman : l’Aube de la Justice, de Zack Snyder.
Films / 2 avril 2016

Vu! Batman v Superman : l’Aube de la Justice, de Zack Snyder. Suite au combat entre Superman et le Général Zod, Batman va se dresser sur le chemin de l’homme à la cape rouge, inquiet par les pouvoirs du kryptonien, qu’une partie de la population a érigé au rang divin. Difficile de résumer l’intrigue de ce film autrement que comme la rencontre entre deux des super-héros les plus populaires de l’histoire. L’intrigue est surtout un prétexte pour faire s’affronter les gardiens de Gotham et de Metropolis. Elle peut même sembler un peu légère par moments (ce qui n’a pas échappé aux critiques). J’ai regretté que le film débute par une énième scène du meurtre des parents de Bruce Wayne. Certes, la scène est très bien filmée, avec un effet accentué par la 3D, mais en tant que fan du Dark Knight, je l’ai trouvée redondante. Q’importe, puisqu’on enchaîne avec l’arrivée de Bruce Wayne adulte (il a un drôle d’air de ressemblance avec le gars qui jouait dans le navet Daredevil, non ?) à Metropolis pendant la bataille entre Superman et Zod (à la fin de Man of Steel). Le chaos ambiant est parfaitement capté, plus impressionnant encore vu du sol. Le ton est…