Vu! The IT Crowd, saison 1.

8 juin 2018

Vu! The IT Crowd, saison 1.

Roy et Moss constituent à eux deux l’équipe du service informatique du siège de la Reynholm Industries, grande entreprise dont l’activité est… un mystère. Roy et Moss ont leurs bureaux au sous-sol, à l’écart, et sont considérés comme des pestiférés nécessaires. Roy essaie par tous les moyens de draguer les filles de l’étage quand Moss, timide maladif, se satisfait pleinement de cet état de cause. Leur équilibre est perturbé par l’arrivée de Jen, qui a menti sur son CV, et notamment ses compétences informatiques, pour se faire embaucher comme responsable de la communication entre le service informatique et le reste de l’entreprise.

Un ami m’avait parlé de The IT Crowd voilà un certain nombre d’années, déjà, mais je n’avais pas encore pris le temps de regarder la série. En la voyant apparaître dans mes suggestions Netflix, je me suis dis que c’était le moment où jamais.

Après la première scène mettant en scène Jen et Denholm, je me suis dit : « hum, ça a peut-être beaucoup vieilli, en fait… » mais puisque j’ai pour principe de terminer, au moins, le premier épisode avant d’abandonner une série, j’ai terminé le premier épisode.

Et, au fil des minutes, je me suis laissé séduire par ce côté sitcom britannique des années 90, qui m’a beaucoup rappelé Game On, même si les deux séries n’ont pas grand chose à voir l’une avec l’autre.

Et, finalement, j’ai regardé cette première saison avec beaucoup de plaisir et l’humour tirant sur l’absurde m’a bien fait rire.

Chris O’Dowd se révèle dans cette série, avant de confirmer au cinéma dans de nombreux seconds rôles. Il joue Roy, le plus sociable des deux informaticiens, un geek feignant adepte de malbouffe, fan de comics et incapable de trouver une copine.

Katherine Parkinson joue Jen, promue responsable du département informatique malgré son absence de compétences dans le domaine. Elle a un charme britannique presque maladroit qui, couplé à sa propension à mentir quand elle est en danger, la rend très attachante.

Richard Ayoade joue Moss et c’est lui qui s’est imposé comme mon personnage préféré du trio, avec son air innocent et sa naïveté pathologique. J’ai moins accroché avec Christopher Morris et son personnage de Denholm Reynholm, même si je m’y suis fait.

J’avais peur que le côté décalé et presque parodique me pose problème, mais en fait ça participe au charme de la série. Après six premiers épisodes, j’ai envie de regarder la suite.

Si vous aimez les séries britanniques, avec leur humour particulier, basé sur les stéréotypes poussés jusqu’au ridicule, je vous invite à jeter un coup d’œil à The IT Crowd !

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *