Vu! The Ranch, Quatrième Partie.

3 janvier 2018

Vu! The Ranch, Quatrième Partie.

Pour la deuxième partie de sa deuxième saison, The Ranch reprend là la série en était restée.

Après un début un peu long à se mettre en place, The Ranch s’est imposée dans mon catalogue comme une sitcom incontournable.

Certes, les personnages et l’humour sont tout sauf subtils. Mais ça fonctionne terriblement bien. C’est un bonheur de voir la famille Bennett s’envoyer des vannes à longueur d’épisodes.

Mais The Ranch, ce n’est pas que des bouseux qui picolent et entretiennent une image de l’Amérique profonde.

The Ranch, c’est bien plus que ça.

Déjà parce que le vrai personnage principal, ce n’est ni Colt (Ashton Kutcher) ni Rooster (Danny Masterson) mais bien Beau Bennett (Sam Elliott). Et que Beau est un rancher qui a consacré sa vie à ses animaux et à son ranch, au dépit de lui-même et de sa famille. Il représente l’épine dorsale d’un pays gangrené par les corporations internationales. Il représente des valeurs fortes effacées à coups de dollars.

Et, en plus de ça, il doit se coltiner ses deux imbéciles de fils.

Si la première partie de cette deuxième saison se consacrait au triangle formé par Colt, Abby et Heather, cette seconde partie est clairement centrée sur Beau et sa vie sentimentale, ce qui donne lieu à des moments très drôles.

À côté de ça, Colt se met en tête d’acheter le ranch du voisin pour étendre les terres familiales et se construire un futur avec Abby.

The Ranch est une sitcom assez classique, dans l’esprit. Mais la grande force de la série, c’est qu’au-delà des piques bien senties et de l’humour efficace, elle intègre ici et là des éléments dramatiques qui lui confèrent une vraie substance.

Cette quatrième partie n’échappe pas à la règle et même si l’on peut s’attendre à certains, ceux que l’on ne voit pas venir créent des moments intenses et pleins d’émotion, où Sam Elliott excelle.

Par contre, le personnage de Maggie, joué par Debra Winger, commence sérieusement à s’essouffler. Je la trouve de plus en plus terne et même si elle reste parfois utile, elle montre trop vite ses limites.

The Ranch, c’est aussi l’occasion de réunir des acteurs des anciennes séries avec Ashton Kutcher et Danny Masterson. Après Wilmer Valderrama et Debra Jo Rupp, c’est au tour de Kurtwood Smith, l’ancien Red de That 70s Show, d’apparaître dans plusieurs épisodes de The Ranch.

On retrouve également Conchata Ferrell et Jon Cryer, ainsi que la charmante Maggie Lawson, avec qui Ashton Kutcher a joué dans les dernières saisons de Two and a Half Men.

The Ranch, quatrième partie, est globalement un peu en-dessous des parties 2 et 3 mais reste de très bonne facture, avec des moments très drôles, d’autres émouvants et une fin qui laisse présager une cinquième partie intense.

Malheureusement, il est impossible de parler de cette fin de deuxième saison de The Ranch sans évoquer le scandale autour des allégations d’agression sexuelle qui touchent actuellement Danny Masterson (dont l’acteur s’est défendu). Si les dix épisodes sont sortis comme prévus malgré les demandes d’annulation de la série, et qu’une saison trois est déjà en partie tournée, avec Danny Masterson, il a depuis été viré et n’apparaîtra pas dans les futurs épisodes de la série (à partir de la partie 6, donc).

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *