Vu! Thor : Ragnarök, de Taika Waititi.

9 mars 2018

Vu! Thor : Ragnarök, de Taika Waititi.

Thor : Ragnarök

Voir sur Amazon

Parti à la recherche des Pierres d’Infinité après les événements de l’Âge d’Ultron, Thor se retrouve prisonnier sur Muspelheim par Surtur, qui compte profiter de l’absence d’Odin pour accomplir le Ragnarök et réduire Asgard en cendres. Thor se libère et détruit Surtur avant de retourner sur Asgard où il constate non seulement qu’Heimdall a été chassé de son poste de gardien du Bifrost mais que Loki a pris les traits d’Odin pour régner à sa place. Thor embarque son frère adoptif sur Terre pour retrouver leur père, qui leur apprend, juste avant de mourir, le retour imminent de leur sœur aînée, Hela, Déesse de la Mort. Dès la mort d’Odin, Hela est libérée de sa prison, détruit le Marteau de Thor et entreprend de régner sur Asgard tandis que Thor se retrouve sur Sakaar, une étrange planète dépotoir contrôlée par le Grand Maître.

Ça fait déjà un sacré résumé et pourtant ça ne représente même pas le premier tiers du film. Sans compter que je vous ai épargné les détails, comme cette fabuleuse scène de reconstitution théâtrale du sacrifice de Loki jouée par Matt Damon, Luke Hemsworth (qui joue, évidemment, son frère) et Sam Neill.

Je vous passe également l’apparition remarquée de Benedict Cumberbatch dans son rôle de Doctor Strange, le temps d’une scène étourdissante.

Il suffit de jeter un coup d’œil à l’affiche pour comprendre que Thor : Ragnarök sera coloré. Et coloré, il l’est, sans aucun doute. il est même plus que ça. Sous l’impulsion de Taika Waititi, le réalisateur néo-zélandais à qui on doit le génial Vampires, en toute intimité, ce troisième volet des aventures de l’homme au marteau s’inscrit parfaitement dans l’univers cinématographique Marvel, avec des scènes d’action spectaculaires, une intrigue simple et un ton léger en toutes circonstances.

En fait, c’est même pire que ça. Il y a eu plusieurs moments dans le film où je me suis demandé si je ne regardais pas une version Avengers des Gardiens de la Galaxy, avec cette équipe hétéroclite formée à la va-vite pour affronter la grande méchante Hela.

J’avais plutôt entendu de bonnes choses sur ce nouveau Thor et, globalement, c’est un divertissement efficace. Bon, ce n’est pas tout à fait le type de film de super-héros que je préfère, je ne vous le cache pas. Je préfère mes super-héros sombres et violents.

Mais dans son genre, le film passe très bien.

Chris Hemsworth est à l’aise dans son personnage et sait en jouer plus ou moins sérieusement. Tom Hiddleston également, même si j’ai parfois eu du mal à suivre si Loki était un gentil ou un méchant.

Tessa Thompson confirme qu’elle est une actrice qui monte, multipliant les rôles dans différents registres et imposant un style réussit. Mark Ruffalo a toujours été un très bon acteur et il n’y avait pas de raison que ça change pour sa reprise d’un de ses rôles les plus populaires.

J’ai beaucoup aimé le côté plus rugueux d’Heimdall, incarné comme à l’accoutumée par un Idris Elba talentueux ; Jeff Goldblum joue lui un tyran complètement jeté ; Karl Urban interprète une girouette au look sympathique mais qui ne fait que servir de faire-valoir.

Anthony Hopkins a un petit rôle et Stan Lee fait une apparition assez drôle.

Et Cate Blanchett, me direz-vous ? Je suis très mitigé quant à son personnage. Cate Blanchett est une actrice que j’ai appris à apprécier avec le temps, après l’avoir vue dans des rôles très différents. Ici, je l’ai trouvée d’abord intrigante, avant qu’elle ne recoiffe ses cheveux en arrière pour se faire une espèce de casque cornu étrange. Sans ce casque bizarre à la forme d’une araignée retournée qui n’a, à mes yeux, aucun charme et que j’ai même trouvé ridicule, elle s’en sort plutôt bien. Le problème, c’est qu’elle porte son casque pendant toutes les scènes importantes.

Je ne vais pas dire le contraire, j’ai apprécié Thor : Ragnarök. Je n’ai pas adoré, mais j’ai passé un bon moment. Cet opus s’inscrit dans la lignée des précédents tout en apportant un ton un peu nouveau qui, sans être tout à fait original, reste rafraîchissant.

FacebooktwitterFacebooktwitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *